Changer la cabine d'un ascenseur : guide pratique

Si elle n’est pas obligatoire, la rénovation de l’aménagement intérieur de la cabine d’ascenseur peut être envisagée, par exemple à l’occasion des travaux obligatoires de mise aux normes de l’ascenseur.

Changer la cabine d'un ascenseur : guide pratique

Pourquoi changer la cabine ?

Les raisons de changer la cabine d’ascenseur sont multiples et correspondent à la fois à un besoin de sécurité qu’à des motivations esthétiques.

Une cabine rénovée conforme aux normes en vigueur et utilisant des matériaux performants et adaptés permet en effet de se prémunir des risques d’incendie et d’améliorer la sécurité de l’installation.

Le changement de cabine répond au besoin d’accessibilité en offrant des portes plus larges permettant notamment le passage des fauteuils roulants.

Une nouvelle cabine d’ascenseur est aussi une manière d’accroitre la valeur d’un patrimoine en offrant une image valorisée de ce dernier, optimisant ainsi l’investissement réalisé et augmentant les chances de plus-value à la revente.


Les avantages d’un changement de cabine

Plus design et plus lumineuse, une cabine récente sera avant tout plus spacieuse qu’une cabine d’ascenseur ancienne, et proposera des dimensions optimisées pour un gain de place pouvant aller jusqu’à 20%, permettant d’y évoluer de façon plus agréable et facile, même en présence d’un fauteuil, d’une poussette ou avec de nombreux bagages.

Plus confortables, les nouvelles cabines sont également plus silencieuses pour un confort d’utilisation optimum au quotidien.


Changement ou rénovation ?

Dans certaines situations, le changement de cabine n’est pas indispensable ni souhaitable.

Certaines cabines peuvent être conservées, ainsi qu’une partie de leur équipement.

Moins onéreuse mais tout aussi efficace, la rénovation consistera à changer seulement le revêtement du sol, ou des murs ou l’éclairage du plafond pour apporter une touche de modernité tout en rentrant dans un budget serré.

Il est également possible de mettre aux normes d’anciennes cabines d’ascenseur en bois à portes vitrées ou grillagées, en les restaurant pour conserver leur cachet et leur charme.

Quel coût ?

Il faut compter entre 5000 euros et 15000 euros pour changer une cabine d’ascenseur. Une simple rénovation de la cabine existante peut être réalisée avec un budget moitié moins élevé. Découvrez notre guide détaillé sur le prix complet d'un ascenseur collectif.

Le prix du changement de la cabine, ou sa rénovation, dépend avant tout du choix des matériaux et des finitions souhaitées, que ce soit au niveau des parois, du sol, du plafond, mais aussi des équipements comme le miroir, les plinthes ou l’éclairage.

Des kits cabine existent, prêts à l’emploi et faciles à poser, déclinés dans de nombreuses versions et finitions. Les différents matériaux peuvent également être achetés séparément et installés par des entreprises indépendantes pour un aménagement de cabine 100% original.

La main d’œuvre nécessaire à la pose de ses différents matériaux et équipements est en moyenne de 15 heures, valorisées de 50 à 100 euros chacune selon les installateurs.


Les différents éléments de la cabine

Les trois principaux critères présidant au choix des éléments de l’habillage de la cabine de l’ascenseur sont l’esthétique souhaitée, la fréquentation de l’appareil et le budget disponible.

Si un habillage de cabine d’ascenseur peut servir à valoriser l’image de l’immeuble, notamment en reprenant certains des éléments du décor des parties communes, le critère de résistance peut être prioritaire, par exemple si la copropriété comprend de nombreux lots ou si certains sont occupés par des commerçants ou des professions libérales entraînant un fort passage.

Les parois

Différents matériaux peuvent être utilisés pour habiller la cabine. Le plus utilisé est le stratifié qui outre son bon rapport qualité prix offre de bonnes qualités de résistance au feu et se nettoie facilement. Proposé dans de nombreuses finitions, il s’adapte à tous les styles en imitant le bois, le métal, la pierre, le marbre ou la toile.

Plus modernes, les revêtements en inox sont également très résistants et existent dans un grand choix de finitions.

Le sol

L’offre ne manque pas pour les revêtements de sols de cabine d’ascenseur. Carrelage, granit ou grès cérame, PVC, caoutchouc, tapis en nylon ou en coco peuvent être utilisés : leur choix dépendra avant tout du style de l’ascenseur et de l’immeuble, mais aussi du nombre de personnes amenées à l’emprunter. Certains revêtements comme le PVC sont plus résistants et mieux adaptés aux passages fréquents ; d’autres comme les tapis-brosses sont plus faciles à nettoyer car amovibles et d’un coût modéré mais retiennent davantage la poussière. Enfin certains, par leur aspect raffiné ou élégant, apportent une image valorisée de l’équipement de l’ascenseur.

Le plafond

En bois massif, stratifié ou en métal, le plafond de la cabine est également le support de l’éclairage de l’ascenseur qui s’y trouve intégré. En stratifié ou en métal, basculant ou non, le faux plafond accueille lampes fluocompactes, lampes halogènes, tubes fluorescents ou lampes Leds. Ces dernières sont les plus performantes mais aussi les plus onéreuses.

Le choix du type de lampe dépendra également du type de l’éclairage mis en place dans la cabine : permanent jour et nuit, ou avec détection de présence.

 Les accessoires 

Différents accessoires peuvent équiper la cabine tels que main courante, plinthe ou miroir. Les plinthes servent de transition entre le revêtement de sol et celui des parois, tout en renforçant la résistance de la cabine.

Une main courante en aluminium ou en inox peut être posée dans la cabine. Bien qu’occupant un peu de place, elle est appréciée des personnes âgées car elle permet un meilleur maintien dans la cabine.

Placé sur le côté ou en face de la porte, un miroir permet en donnant l’impression d’une cabine plus spacieuse d’estomper la sensation d’enfermement ou d’oppression.

 A qui s’adresser ?

Le changement de la cabine de l’ascenseur peut être confié à un ascensoriste ou à un prestataire spécialisé. Le second pourra vous proposer un aménagement plus personnalisé et un plus grand choix de matériaux pour un prix parfois plus avantageux. En revanche se pose le problème de sa responsabilité en cas de dommage à un des composants de l’ascenseur.

Pour éviter tout litige entre l’ascensoriste et le prestataire, un état des lieux contradictoire doit être réalisé par les deux parties avant tous travaux.

Par ailleurs, selon le poids de l’habillage un rééquilibrage de la cabine devra être effectuée et sera à ce moment là facturé par l’ascensoriste.

ASSISTANCE

En savoir plus sur les ascenseurs

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande