Détecteur de présence : installation, fonctionnement et le prix

Assurer la sécurité en copropriété passe bien souvent par la mise en place d’une alarme reliée à des détecteurs de présence afin de pouvoir éviter toutes intrusions. Quels sont les différents types de détecteurs existants ? Comment fonctionnent-ils ? Comment les installer et de quelle autorisation faut-il disposer en copropriété ? Quel en est le coût ?

Détecteur de présence : installation, fonctionnement et le prix

A quoi sert un détecteur de présence ?

Si la raison d’être première du détecteur de présence est de dissuader d’éventuels cambrioleurs de s’introduire dans la copropriété et d’avertir de leur présence, les détecteurs de présence peuvent avoir une deuxième fonction : celle de détecter la présence de personnes pour activer le système d’éclairage et ainsi permettre d’éclairer les espaces communs uniquement lorsque cela est nécessaire.


Les différents systèmes de détecteurs

Il existe différentes catégories de détecteurs de présence ou de mouvement, utilisant des technologies variées ou avec des finalités différentes. Les principaux types de détecteurs utilisés en copropriété sont :

- Les détecteurs de mouvement ou détecteurs volumétriques, dont l’utilisation est réservée à l’intérieur ;

- les détecteurs de mouvement extérieurs.

Un détecteur de mouvements est plus précis qu’un détecteur de présence dont il se différencie par sa plus grande sensibilité.

D’autres détecteurs tels que les détecteurs d’ouverture de porte ou de fenêtre ou détecteurs périmétriques, ou encore les détecteurs de bris ou de chocs en cas d’effraction permettent d’augmenter la sécurité à l’intérieur des logements.


Fonctionnement des détecteurs

Selon la technologie qu’ils utilisent et leur finalité, les différents détecteurs de présence et/ou de mouvement ont un fonctionnement basé sur le même principe mais qui peut différer dans la pratique.

Les détecteurs de mouvement ou détecteurs volumétriques

A usage intérieur, les détecteurs de mouvement enregistrent les mouvements en détectant les déplacements. Ils déclenchent une lumière par l’envoi d’un signal électrique, ce qui a un effet dissuasif sur les intrus.

D’une grande sensibilité, ce type de détecteurs à infrarouge doit être finement réglé pour ne pas se déclencher de façon intempestive.

Certains d’entre eux disposent de la capacité de prendre des photos. Leur champ d’action est large puisqu’ils peuvent couvrir un périmètre de 180 à 360°.

Les détecteurs de mouvement extérieurs

Le détecteur de présence extérieur fonctionne sur le même principe. Fixé au-dessus d’une porte, d’un portail, il est également relié au système d’éclairage et se déclencher soir au passage des individus soit en détectant la chaleur.

Il peut également être relié à une alarme afin de donner l’alerte en cas d’intrusion suspecte.

Il existe trois types de détecteurs de mouvement extérieur : le détecteur de mouvements infrarouge, le détecteur de mouvements à radar et le détecteur de mouvements à capteur photo-électrique.

Certains d’entre eux parviennent à faire la différence entre présence humaine et présence animale, ce qui évite de déclencher l’alarme à mauvais escient ou de façon trop intempestive.

Comment installer les détecteurs de présence

Le choix de l’emplacement des détecteurs de présence est stratégique. Il doit également être autorisé : pas de problème dans les parties privatives mais une autorisation nécessaire dans les parties communes.

L’installation nécessitant une coupure de l’électricité, elle doit être prévue à l’avance afin de prévenir les copropriétaires, si les détecteurs sont installés dans les parties communes. sAprès leur pose, les appareils doivent être réglés de façon à fonctionner correctement et des tests doivent être réalisés.


Quel entretien ?

Les détecteurs de mouvement intérieurs s’entretiennent très facilement avec un dépoussiérage périodique.

Si les détecteurs extérieurs sont conçus pour résister aux intempéries et aux différences de températures, il est nécessaire de procéder à un entretien régulier pour s’assurer de leur bon fonctionnement. Un contrat peut être souscrit à cet effet auprès de l’installateur qui viendra périodiquement effectuer cet entretien et réaliser les tests nécessaires.

Quelle autorisation demander ?

Si l’installation de détecteurs de présence dans les parties privatives ne pose en principe pas de problème, une autorisation reste nécessaire pour installer un tel équipement devant sa porte dans les parties communes. Il faudra dans ce cas obtenir un accord via un vote en assemblée générale des copropriétaires, sous réserve que cette installation ne soit pas interdite par le règlement de copropriété, et que l’équipement n’enregistre pas d’image ou ne prenne pas de photo.

Si le syndicat des copropriétaires souhaite installer ce type d’équipement dans les parties communes pour l’ensemble de la copropriété, un vote sera également nécessaire en assemblée générale.

Le prix

Une large gamme de détecteurs de présence est disponible à tous les prix en fonction du type de détecteur choisi, de la technologie adoptée mais aussi du nombre de détecteurs à installer : de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines. Le choix de certaines options peut venir augmenter de façon significative le coût de l’équipement : différenciation entre présence humaine et animale, enregistrement d’images ou prise de photo etc.

Au prix de la pose, viendra s’ajouter celui de l’entretien si un contrat est souscrit.

Si l’équipement concerne les parties communes de la copropriété, le coût de l’installation sera intégré aux charges générales et réparti entre les copropriétaires au prorata de leur quote-part. 

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande