Les matériaux de fenêtre : pvc, bois et aluminium et leurs avantages

A l’heure des économies d’énergie et de la recherche constante d’efficacité thermique des bâtiments, changer les anciennes fenêtres d’un immeuble pour des fermetures plus performantes permet d’améliorer le confort de vie tout en réduisant les charges. Que ce changement porte sur des fenêtres privatives en raison d’une initiative personnelle validée par le syndicat de copropriété, ou sur des fenêtres de parties communes ou encore s’inscrive dans le cadre de travaux d’intérêt collectif sur les parties privatives, le choix du type de fenêtre dépend des besoins et moyens disponibles et du style de l’immeuble. Les trois matériaux les plus utilisés pour les fenêtres sont le bois, l’aluminium et le PVC, dont les performances varient en terme d’isolation thermique et phonique, d’esthétique, de longévité ou de sécurité.

Les matériaux de fenêtre : pvc, bois et aluminium et leurs avantages

Isolation et esthétique : le bois

Les fenêtres en bois offrent une esthétique chaleureuse et traditionnelle qui s’adapte à de nombreux logements et immeubles en copropriété. Agréables au toucher, elles possèdent d’excellentes qualités isolantes grâce au faible niveau de conduction du matériau et permettent de réguler efficacement l’humidité et la chaleur.

Matériau naturel par excellence, le bois des fenêtres est généralement issu de forêts gérées durablement. Dans ce cas, elles sont identifiées par un label comme le label FSC (ou la certification PEFC. Recyclables et écologiques, les fenêtres en bois participent ainsi à la protection de l’environnement.

De nombreuses essences sont disponibles, des plus communes aux plus nobles, permettant de varier la gamme des couleurs comme celle des prix. Les essences standard telles que le pin ou le mélèze nécessitent généralement un traitement contre l’eau et les insectes, à renouveler périodiquement, alors que les essences tropicales sont naturellement résistantes au soleil. Certaines essences sont par ailleurs plus robustes que d’autres comme le chêne ou le cèdre. Les tonalités des différentes essences varient du jaune doré au brun, en passant par une gamme très riche de roux, cuivre, couleurs ambrées. Il peut leur être appliqué une finition brillante, mate ou satinée, ou encore une lasure.

Quand elles sont réalisées en bois standard, les fenêtres en bois se situent dans une gamme de prix plus abordable que l’aluminium, mais reste à un prix plus élevé que le PVC.


Design et longévité : l’aluminium

Résolument design, les fenêtres en aluminium possèdent une élégance naturelle que vient renforcer la gamme étendue de coloris rendue possible par ce matériau. Ce large choix permet de trouver facilement le type de fenêtre qui convient à la copropriété et qui respecte son aspect extérieur et son harmonie. Les fenêtres en aluminium correspondent toutefois davantage à un style de bâtiment contemporain et seront moins adaptées dans un immeuble ancien en copropriété sur lesquelles elles pourront parfois détonner.

Ultra léger et résistant à la fois, l’aluminium permet de fabriquer des fenêtres fiables et possédant une grande longévité. D’un entretien facile car ne rouillant pas, les fenêtres en aluminium sont désormais aussi performantes que celles en PVC au niveau de l’isolation. L’usage des fenêtres en aluminium est privilégié pour les fenêtres coulissantes où la légèreté du matériau est très appréciable. Ce type de fenêtre permet par ailleurs un gain de place intéressant par rapport aux fenêtres à la française ou aux fenêtres basculantes.


Efficacité et prix : le PVC

Le point fort du PVC est avant tout son prix, mais c’est loin d‘être le seul atout que ce matériau moderne a dans sa manche. Si les fenêtres en PVC se déclinent dans des gammes de prix très abordables, elles possèdent également un très grand pouvoir isolant, aussi bien thermiquement que phoniquement tout en résistant à toutes les conditions climatiques y compris la pollution et l’air marin.

Respectueuses de l’environnement car totalement recyclables, les fenêtres en PVC possèdent une longévité de plusieurs décennies qui en font un investissement très rentable sur la durée. Fiables et sures, elles sont résistantes au feu tout en laissant respirer le bâtiment.

Si on leur reproche parfois une esthétique un peu moins recherchée que celle de leurs homologues en bois ou en alu, elles offrent un choix de couleur intéressant, même s’il reste moins étendu que la gamme de couleur rendue possible par l’aluminium.

La fenêtre PVC est de loin la plus utilisée en raison de son excellent rapport qualité prix et de sa capacité à habiller aussi bien immeubles récents que copropriétés plus anciennes. Selon la localisation de l’immeuble, le choix du PVC peut être refusé par la municipalité, dans un secteur sauvegardé par exemple.

Fenêtres multi-matériaux et vitrage

L’alternative au choix entre bois, PVC ou aluminium est d’opter pour des fenêtres combinant deux de ces matériaux. Ainsi les fenêtres en aluminium et bois ou en aluminium et PVC bénéficieront de la facilité d’entretien de l’aluminium et de son élégance à l’extérieur, tout en pouvant compter sur les performances isolantes supérieures du PVC ou du bois. Les fenêtres PVC et aluminium reviendront moins cher que des fenêtres tout en aluminium, tout en bénéficiant des qualités de ce dernier.

La performance de la fenêtre dépend par ailleurs du vitrage choisi. Dans le cadre d’une rénovation thermique, des doubles ou triples vitrages sont nécessaires pour obtenir de bons résultats et améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment, à choisir en fonction de la zone d’habitation et de la température extérieure moyenne en hiver comme en été. Recourir à de tels vitrages est par ailleurs nécessaire pour bénéficier d’avantages fiscaux liés à l’amélioration thermique de l’immeuble. 

ASSISTANCE

En savoir plus sur les fenêtres

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande