Relevé de compteurs électrique, eau et gaz : comment ça se passe ?

Qu’il concerne l’électricité, le gaz ou l’eau, le compteur a toujours pour fonction de mesurer la consommation réalisée et ainsi de pouvoir déclencher la facturation appropriée. Quels types de compteurs peuvent être mis en place ? Comment fonctionnent-ils et comment effectuer un relevé ?

Relevé de compteurs électrique, eau et gaz : comment ça se passe ?

Les différents types de compteurs

Pas spécialement décoratif, le compteur se cache généralement dans un placard, sous un évier ou un lavabo, dans un réduit ou une pièce annexe. Même lorsqu’il se trouve dans une pièce à vivre, on cherche plutôt à oublier sa présence, si bien qu’à l’œil du néophyte, tous les compteurs se ressemblent. Pourtant il n’en est rien et plusieurs types de compteurs existent.

Pour l’électricité

Les compteurs électriques peuvent être électromagnétiques, électroniques classiques ou communicants. Les premiers sont les plus anciens ; munie d’une petite vitre on peut apercevoir une roue tourner qui comptabilise la consommation d’énergie. Les compteurs électroniques standard se reconnaissent parce qu’ils proposent un affichage digital de la consommation. Quant aux compteurs communicants, ce sont aussi des compteurs électroniques mais ils ont en plus la capacité d’envoyer des informations par ondes radio ou par les fils électriques selon le type de modèle.

Pour le Gaz

La plupart des compteurs de gaz sont mécaniques. Toutefois ils tendent également à être remplacés par des compteurs communicants (Gazpar).

Pour l’eau

Deux types de compteurs existent : le compteur à turbine et le compteur volumétrique.

Le compteur à turbine mesure, comme son nom l’indique, la vitesse du débit de l’eau, ce qui permet d’en déduire la quantité consommée. Ce type de compteur doit de préférence être posé à l’horizontale pour être plus précis.

Le compteur volumétrique mesure le volume d’eau. Il possède une plus grande précision et permet de détecter les fuites d’eau. Il peut être posé indifféremment à l’horizontal ou à la verticale.

Pour l’eau aussi, des modèles de compteurs communicants font leur apparition.


Qui relève le compteur et à quelle fréquence ?

Les relevés sont effectués par les agents des différents fournisseurs d’eau, gaz et électricité mais peuvent également être réalisés par le consommateur lui-même ou encore à distance.

Qu’il s’agisse du gaz, de l’électricité ou de l’eau, les relevés des consommables fonctionnent de la même façon :

-  Des relevés réels, qui impliquent le déplacement d’une personne sur place pour lire les chiffres du compteur ; ces relevés sont réalisés tous les 6 mois.

-  Des relevés estimés entre chaque relevé réel de façon à fractionner la facturation. Ces relevés existent en pratique surtout pour le gaz et l’électricité.

-  Les relevés « confiance », pour le gaz ou l’électricité, qui permettent au consommateur de déclarer les chiffres de son compteur à son fournisseur d’énergie pour ajuster au plus près de la réalité sa facturation. Ils sont possibles uniquement entre les relevés réels en remplacement des relevés estimés qui eux restent obligatoires.

Ce fonctionnement est remis en question par l’arrivée des compteurs communicants. Les compteurs communicants sont des compteurs de nouvelle génération qui transmettent le relevé des consommations en temps réel. Ils ont pour avantage d’éviter le déplacement à domicile d’un technicien, et de permettre une facturation au réel de la consommation.


Quel compteur en copropriété ?

Les compteurs d’électricité sont le plus souvent des compteurs individuels. En effet, il ne peut y avoir un compteur collectif et une répartition des consommations individuelles par la suite car la revente d’électricité est interdite. Dans les parties communes au contraire, un compteur collectif existe et les charges d’électricité seront elle bien réparties entre les copropriétaires au prorata des tantième qu’ils détiennent car il ne s’agit pas à proprement parler d’une refacturation.

En ce qui concerne l’eau, les compteurs collectifs sont encore souvent la norme. Toutefois, l’article L135-1 du code de la construction, oblige les immeubles construits après le 1er novembre 2007 à doter chaque logement d'un compteur individuel d'eau froide.

Les compteurs individuels installés sont aussi appelés compteurs divisionnaires, compteurs de répartition ou sous-compteurs ; ils permettent de mesurer la consommation réelle en eau de chaque logement.

Où se trouvent les compteurs ?

Les compteurs peuvent être installés à l’intérieur de chaque logement, généralement dans la cuisine, l’entrée ou la cave, ou alors à l’extérieur : sur le palier, dans un local technique ou encastrés dans un mur.

Si tous les compteurs sont regroupés au même endroit, il suffit de repérer le numéro de compteur indiqué sur le facture du fournisseur pour repérer le compteur individuel correspondant.


Comment lire l’index sur un compteur ?

Il suffit généralement de lire les chiffres indiqués sur le cadran du compteur.

 

Compteurs d’électricité :

-Si le compteur ne dispose que d’un seul cadran, il suffit de relever les chiffres qu’il présente et qui indiquent la consommation en kWh.

- si le compteur dispose de deux systèmes de comptage avec heures creuses et heures pleines, il faut relever les deux séries de chiffres.

- S’il s’agit d’un compteur électronique, il suffit d’appuyer sur le bouton à droite pour faire défiler les écrans et faire apparaître le nombre de kWh consommés.

Compteurs de gaz :  
Les chiffres à relever indiquent le nombre de m3 consommés. Il s’agit en général des chiffres écrits sur fond noir, ceux sur fond rouge ne correspondant pas à la consommation. Pour la facturation, il est fait usage d’un index de conversion afin de transformer les m3 en kWh.

Compteur d’eau :
Le compteur est simple à lire car il n’y a qu’une seule série de chiffres. Les chiffres avant la virgule indiquent le nombre de m3 consommés ; les chiffres après la virgule sont des litres.

Comment connaître sa consommation ?

Pour connaître la consommation de gaz, électricité ou eau, riend e plus simple : il suffit de faire une soustraction : Nouveau relevé de compteur – ancien relevé de compteur.

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande