Rénovation énergétique en copropriété : la solution gaz naturel

Un certain nombre d’obligations légales ont été mises en place afin d’amener les copropriétés à procéder à des travaux de rénovation énergétique et les rendre ainsi moins énergivores et plus respectueuses de l’environnement. Ainsi le Grennelle de l’environnement a mis à leur charge, une obligation de bilan énergétique dès lors qu’elles sont équipées d’un chauffage collectif. Réalisé sous la forme d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE collectif) ou d’un audit énergétique, les copropriétaires ont ainsi toutes les données en main pour faire les bons choix afin de voter en assemblée générale la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Plus récemment, la loi Alur a remis la question sur le devant de la scène en imposant la réalisation d’un Diagnostic Technique Global (DTG).

Rénovation énergétique en copropriété : la solution gaz naturel

Pourquoi rénover ?

La rénovation énergétique de la copropriété poursuit trois objectifs :

- Réaliser des économies d’énergie et donc faire diminuer les charges communes,

- Bénéficier d’un meilleur confort thermique,

- Valoriser les logements constituant le bâtiment et donc toute la copropriété.

Le gaz naturel permet ainsi de répondre à ces trois objectifs de façon performante et optimisée.

Les atouts du gaz naturel

Le gaz naturel est une énergie qui présente plusieurs avantages qui correspondent tout à fait aux besoins de la copropriété :

- C’est une énergie très compétitive dans le temps, qui permet de réaliser de véritables économies;

- C’est une énergie qui offre un confort thermique incomparable avec une chaleur douce et agréable ;

- C’est une énergie qui peut être utilisée dans des équipements modernes performants permettant de réaliser des économies d’énergie.

Equiper la copropriété avec une chaudière collective au gaz naturel se présente ainsi comme une solution adaptée pour diminuer les charges de chauffage tout en offrant un agréable confort de vie.

S’équiper grâce à un prêt à taux réduit

La réussite d’un projet de rénovation énergétique passe par le montage d’un plan de financement. Une chaudière collective représentant un investissement conséquent, il est primordial de bien articuler subventions, aides fiscales et prêts afin de pouvoir mener le projet à son terme.

Si la loi Alur a rendu obligatoire la mise en place d’un fonds de travaux, cette obligation n’est rentrée en vigueur qu’au 1er janvier 2017 et le financement d’un plan de rénovation avec changement de chaudière peut s’avérer problématique.

Pour les copropriétés ayant un projet de rénovation thermique, GRDF propose une bonification qui permet d’avoir accès à un prêt à taux préférentiel via son partenaire financier, le Crédit Foncier.

Fonctionnement du prêt proposé FONCIER DUO COPRO dans le cadre du partenariat entre GRDF et le Crédit Foncier

Le prêt Foncier Duo Copro proposé dans la cadre du partenariat entre GRDF et le Crédit Foncier concerne toute installation dans une copropriété d’un système de chauffage collectif au gaz naturel venant remplacer un équipement fonctionnant à une autre source d’énergie. Le prêt bénéficie d’un taux fixe très avantageux pendant toute la durée du contrat, grâce à une bonification apportée par GRDF. L’intérêt de la bonification ? Celle-ci permet de couvrir une partie des intérêts d’emprunt, et donc de réduire le montant des mensualités.

Quels avantages à ce dispositif ?

Le dispositif mis en place par GRDF et son partenaire financier, le Crédit Foncier, présente trois avantages principaux qui sont :

- Un taux fixe compétitif,

- Une rénovation entièrement financée sans besoin d’hypothèque ni de caution personnelle,

- Aucune solidarité entre les copropriétaires, chacun d’entre eux étant seulement responsables du remboursement de sa quote-part garanti par une caution bancaire.

Quelles conditions remplir pour en bénéficier ?

Pour être éligible à la bonification proposée par GRDF, et ainsi bénéficier du prêt Foncier Duo Copro du Crédit Foncier dans des conditions préférentielles, trois conditions doivent être réunies :

- Le prêt collectif doit être souscrit à destination du syndicat des copropriétaires ;

- Le prêt souscrit doit atteindre un montant minimum de 15 000 euros ;

- Le prêt doit servir à financer l’achat et l’installation d’un équipement de chauffage collectif au gaz naturel et remplacer une installation fonctionnant avec une autre énergie.

Quel montant ?

Le prêt consenti dans le cadre du partenariat de GRDF et du Crédit Foncier possède les caractéristiques suivantes :

- Un montant minimal de 15 000 euros ;

- Un plafond de 5 000 euros par lot.

Comment procéder pour solliciter un prêt Foncier Duo Copro ?

Les experts GRDF se tiennent à la disposition des copropriétés pour les renseigner sur toutes les solutions existantes en matière de rénovation de chaufferie au gaz naturel.

Pour toute question concernant les conditions du prêt et son fonctionnement, le Crédit Foncier dispose de conseillers qui pourront renseigner en détail les syndics et syndicats de copropriétaires.