AMO MaPrimeRénov’ : tout savoir sur le rôle de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage

Les travaux pour améliorer la performance énergétique au sein d’une copropriété peuvent être financés, en partie, par le dispositif MaPrimeRénov’Copro. Parmi les conditions à respecter, il est impératif de faire appel à un responsable AMO. Pilote du projet, ce dernier est un véritable guide à chaque étape de la rénovation et s’assure que tout est mis en œuvre pour réaliser des économies d’énergie optimales et pour obtenir les aides financières.

AMO MaPrimeRénov’ : tout savoir sur le rôle de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage
AMO MaPrimeRénov’ : tout savoir sur le rôle de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage

L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage : un accompagnement sur mesure

 

L’opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage est désigné pour guider les copropriétés dans leurs travaux d’économies d’énergie. Il les aide, en effet, à définir leurs besoins, à mettre en œuvre un plan de travaux, et à suivre sa bonne exécution.

 

Pour bien comprendre le rôle de chacun, la copropriété qui engage les travaux est appelée « maître d’ouvrage ». Le chargé d’AMO se positionne comme un assistant au maître d’ouvrage. Sur le chantier, il peut y avoir également un maître d’œuvre. Son rôle est de coordonner les différents prestataires qui interviennent. Maître d’œuvre, AMO et maître d’ouvrage travaillent ainsi main dans la main pour la bonne réussite des travaux réalisés par des entreprises et/ou des artisans RGE.

 


Les différents volets de l’AMO en copropriété

 

L’amélioration de la performance énergétique au sein d’une copropriété est un sujet complexe, qui nécessite une expertise à plusieurs niveaux. L’opérateur AMO apporte ainsi son aide au maître d’ouvrage sur le volet technique, social, juridique et financier.

 

En amont du projet, l’AMO met ses compétences techniques au service du projet. Pour faire financer les travaux, partiellement, par MaPrimeRénov’Copro, il faut en effet que le gain d’énergie soit de 35 % au moins. La rénovation globale peut par exemple inclure des travaux d’isolation (combles, murs extérieurs, etc.), le remplacement des parois vitrées et l’installation d’un nouveau système de chauffage qui fonctionne aux énergies renouvelables.

 

Ensuite, une enquête sociale doit être menée auprès des occupants : les propriétaires occupants ou les bailleurs peuvent être éligibles à une subvention supplémentaire. Après cette étude, l’étape suivante consiste à préparer le plan de financement et le dossier. L’AMO pourra conseiller la copropriété quant aux différentes aides disponibles. C’est aussi ce prestataire qui s’occupera de déposer la demande d’aide sur le site MaPrimeRénov’ et de solliciter les primes.

 


Une condition sine qua non pour obtenir MaPrimeRénov’Copro

 

Au-delà de toute l’aide technique, juridique et financière que permet l’AMO, c’est aussi une obligation pour pouvoir bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’Copro. Cette prestation entre d’ailleurs dans le financement : elle peut être prise en charge jusqu’à 30 %, avec un maximum de 180 € par logement. Pour les copropriétés plus petites, le seuil est fixé à 900 €, au global.

 

Pour faire partie des copropriétés éligibles à MaPrimeRénov’Copro, le contrat AMO est donc une condition incontournable. Il faut aussi que la construction ait été achevée il y a plus de 15 ans, que la copropriété contienne au moins 75 % de résidences principales et qu’elle soit bien immatriculée auprès du registre national. Pour rappel, le gain énergétique après travaux doit être supérieur ou égal à 35 %. Et enfin, il faudra solliciter uniquement des professionnels RGE.

 

Trouver un AMO pour réaliser des travaux de rénovation

 

Comment trouver un AMO pour engager un projet énergétique dans une copropriété ? Le réseau FAIRE est un véritable vivier d’informations : un conseiller pourra orienter le maître d’ouvrage vers un AMO disponible dans sa région. Ce dernier ne doit pas forcément être agréé ou habilité par l’Anah. Cependant, il doit présenter une assurance responsabilité civile professionnelle. Il faut aussi qu’il soit recensé sur la plateforme MaPrimeRénov’.

 

Les qualités d’un bon opérateur AMO

 

Le choix du chargé d’AMO est très important : la copropriété doit sélectionner une personne de confiance, qui sait être pédagogue et vulgariser des sujets complexes et techniques. Le prestataire devra donc faire preuve d’un excellent relationnel mais aussi d’une organisation rigoureuse, pour effectuer ses activités polyvalentes en respectant les contraintes et les délais.

 

Sa démarche conseil sera essentielle afin de fournir au maître d’ouvrage une aide précieuse dans le déploiement et le suivi des travaux. En revanche, l’assistant à maîtrise d’ouvrage doit savoir rester à sa place puisque c’est la copropriété qui a le dernier mot sur la prise de décision.

 

Qui peut être AMO ?

 

Si la copropriété prévoit un maître d’œuvre pour le chantier, ce dernier peut aussi tout à fait jouer le rôle d’AMO, sous réserve qu’il dispose bien des compétences nécessaires. Par contre, un point très important à respecter : l’entreprise chargée de l’AMO ne doit pas participer aux travaux ou fournir des matériaux, des équipements ou de l’énergie.

 

Depuis 2020, Hellio est AMO et accompagne les copropriétés

 

Expert en maîtrise de l’énergie, Hellio déploie une offre de rénovation globale auprès des résidences collectives, en s’appuyant sur MaPrimeRénov’ Copropriété. En tant qu’opérateur AMO depuis 2020, ses équipes accompagnent les gestionnaires, syndics et copropriétaires dans ce projet exigeant, afin d’atteindre l’objectif de performance énergétique, répondre aux normes et minimiser le reste à charge.

 

L’AMO de MaPrimeRénov’ en bref

 

Pour résumer, l’AMO est un partenaire de choix dans un projet de rénovation globale en copropriété. Son aide est précieuse à chaque étape et permet de garantir le bon déroulement du chantier, de sa préparation jusqu’à sa livraison. Si l’AMO est rendue obligatoire dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’Copro, elle fait aussi l’objet d’une prise en charge.

 

Faire appel à un AMO comme Hellio pour des travaux énergétiques, c’est l’opportunité de bénéficier :

 

  • D’un support technique pour identifier les types de travaux à réaliser en priorité.
  • D’un soutien pour préparer l’AG en vue de voter la réalisation des travaux.
  • Des aides financières de MaPrimeRénov’Copro, qui peuvent être complétées par une subvention de l’ANAH pour les copropriétés fragiles.
  • D’un interlocuteur dédié tout au long du projet.
  • De conseils extérieurs de la part d’un expert qui pourra apporter son point de vue, sans pour autant se substituer au pouvoir décisionnel du maître d’ouvrage.

 

Devis et information

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur HELLIO et ses produits ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi