Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Climatiser un appartement : comment faire ?

Dans une copropriété mal isolée, la chaleur est un problème en été tout comme le froid en hiver. Pour climatiser un appartement et pouvoir assurer son confort pendant la saison la plus chaude de l’année, nous vous donnons nos astuces et nos conseils quant aux équipements les plus efficaces.

Climatiser un appartement : comment faire ?
Climatiser un appartement : comment faire ?

La climatisation en copropriété

Si tout copropriétaire peut librement prévoir une solution de climatisation à l’intérieur de son logement, grand nombre des appareils prévus à cet effet nécessitent toutefois l’installation d’une unité extérieure. En copropriété, c’est une spécificité qui peut poser problème puisque la façade de l’immeuble est une partie commune. Ainsi, le copropriétaire souhaitant faire installer un climatiseur n’est pas libre de fixer une unité extérieure en dehors de son logement.

 

Quelles sont les démarches à mettre en place dès lors que vous souhaitez installer une solution de climatisation qui impacte l’apparence de la façade extérieure de l’immeuble ?

 

  • Etape 1 :Consulter le règlement de copropriété (ou le syndic de copropriété)

  • Etape 2 : Consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) en mairie

  • Etape 3 : Demander l’aval des copropriétaires en assemblée générale

 

Climatiser un immeuble peut également être un projet commun à l’ensemble des copropriétaires. Ainsi, parties communes et parties privatives seront concernées. Veuillez noter que pour un tel projet groupé, chaque copropriétaire pourra bénéficier d’un prix plus intéressant puisque le même professionnel pourra alors se charger de vous fournir plusieurs climatiseurs et de les installer.

 

Le règlement de copropriété

Avant toute chose, nous vous conseillons de consulter le règlement de copropriété si vous souhaitez climatiser votre appartement. En effet, ce document régit un certain nombre de règles de vie à respecter au sein de l’immeuble. L’autorisation ou l’interdiction d’installer une unité extérieure de climatisation peut d’ores-et-déjà y être mentionnée.

 

Si vous ne savez pas où trouver le règlement de votre copropriété, nous vous invitons à contacter le syndic de copropriété au plus vite, afin qu’il mette ce document à votre disposition.

 

Si l’installation d’une unité extérieure est permise par le règlement de copropriété, il sera peut-être toutefois spécifié un certain nombre d’exigences à respecter notamment en termes :

  • de coloris ;

  • de niveau sonore ;

  • ou de modèles.

 

Si l’installation d’une unité extérieure est interdite par le règlement de copropriété, il sera toujours possible d’organiser une assemblée générale pour faire modifier ce document. Toutefois, la double majorité de l'article 26 doit être obtenue lors du vote, c’est-à-dire la majorité des copropriétaires représentant au moins les 2/3 des voix. Le taux d’absentéisme en assemblée générale représente à lui seul une grande difficulté pour obtenir ce genre d’approbation.

 

Le Plan Local d’Urbanisme

Si le règlement de copropriété ne fait aucune référence à l’installation d’une unité extérieure de climatisation en façade de l’immeuble ou le permet, il sera indispensable de contacter le service d’urbanisme de la mairie afin de vérifier que le PLU, le Plan Local d’Urbanisme de la ville, ne l’interdit pas. En effet, dans un souci d’harmonisation, certains quartiers, notamment à proximité des monuments classés, sont strictement réglementés en termes d’apparence extérieure.

 

Si le PLU stipule expressément qu’il interdit d’installer ce genre d’appareil en façade, il ne sera pas utile de parler de votre projet en assemblée générale, votre seule solution sera d’installer un climatiseur sans unité extérieure.

 

L’assemblée générale des copropriétaires

Enfin, après avoir consulté le règlement de copropriété et le Plan Local d’Urbanisme, il convient de demander au syndic de copropriété de convoquer une assemblée générale. Au cours de cette réunion, le copropriétaire doit présenter son projet aux personnes présentes. Il peut être intéressant de présenter le modèle choisi afin de pouvoir renseigner les copropriétaires sur le niveau de nuisance sonore et sur l’apparence de l’appareil. Il est en effet important de leur montrer que l’installation de les gênera pas.

 

N’hésitez pas de leur proposer de dissimuler votre unité extérieure. En effet, si vous disposez d’un balcon, selon l’infrastructure de l’immeuble, il se peut que l’unité extérieure soit parfaitement invisible depuis le sol. Les copropriétaires seront alors d’autant plus à même de voter pour votre projet. La seule gêne pouvant alors être occasionnée étant alors le bruit.

Notez que moins la gêne est importante, plus il sera facile d’obtenir l’approbation des copropriétaires. Vous pouvez également proposer d’ajouter un écran acoustique à proximité de votre unité extérieure afin de protéger vos voisins.

 

Les climatiseurs mobiles

Pour climatiser un appartement, l’une des solutions les plus simples est d’avoir recours à un climatiseur mobile. En effet, ce type d’appareil permet de climatiser directement la pièce choisie. Si vous changez de pièce, vous pouvez déplacer aisément le climatiseur mobile généralement monté sur roulettes avec vous. Ainsi, vous ne climatisez pas tout l’appartement, mais uniquement la pièce dont vous vous servez.

 

Avantages

Inconvénients

  • équipement sur roulette facile à déplacer

  • l’aval des autres copropriétaires n’est pas nécessaire

  • pratique à utiliser pièce par pièce

  • aucune installation nécessaire (simple branchement électrique sur une prise existante)

  • prix attractif

  • solution peu esthétique

  • inconfort phonique

  • nécessité d’entrouvrir une fenêtre ou une porte pour faire passer la gaine d’extraction de l’air chaud

 

Le climatiseur mobile est une solution appréciée pour son immédiateté. En effet, une fois acheté, il suffit de le brancher sur une prise électrique sans avoir besoin de faire venir un professionnel pour une installation complexe. Pour investir dans un climatiseur mobile, il faut prévoir un budget compris entre 300 et 800 € TTC.

 

Les climatiseurs splits

Pour climatiser un appartement, une autre solution, plus performante, consiste à opter pour un climatiseur monosplit ou un climatiseur multi-split.

 

Avantages

Inconvénients

  • solution la plus performante

  • plusieurs unités intérieures peuvent être placées dans les différentes pièces du logement avec un climatiseur multisplit

  • le règlement de copropriété ou le PLU de la ville sont des documents pouvant interdire l’installation d’une unité extérieure de climatisation sur la façade de l’immeuble

  • les copropriétaires peuvent donner leur désaccord lors d’un vente en assemblée générale et vous empêcher d’installer l’unité extérieure du climatiseur choisi

 

Contrairement à un climatiseur mobile, un climatiseur split est un appareil fixé au mur. Pour garantir votre confort thermique au quotidien, éviter les nuisances acoustiques et bénéficier d’une installation visuellement esthétique, nous vous conseillons de confier les travaux à un professionnel. Veuillez noter que si vous choisissez de réaliser les travaux vous-même, il sera toutefois obligatoire que la mise en service soit réalisée par un professionnel compétent.

 

Les climatiseurs monosplit

Un climatiseur monosplit se compose :

  • d’une unité intérieure ;

  • et d’une unité extérieure.

En copropriété, il s’agit de la solution la plus courante. Certains modèles permettent même de proposer un complément en chauffage en hiver, au même titre qu’une pompe à chaleur.

 

Les climatiseurs multi-split

Un climatiseur monosplit se compose :

  • de plusieurs unités intérieures :

    • bi-split ;

    • tri-split ;

    • et quadri-split ;

  • et d’une seule unité extérieure.

Pour climatiser l’appartement dans son ensemble il s’agit de la solution idéale. En effet, il sera possible d’installer une unité intérieure dans le salon, une dans la chambre et une dans la cuisine, par exemple, tout en ayant à prévoir qu’une seule unité extérieure pour le bon fonctionnement de toute l’installation. Comme le climatiseur monosplit, un climatiseur multi-split peut aujourd’hui être réversible et proposer un complément en chauffage en hiver, au même titre qu’une pompe à chaleur.

 

Les climatiseurs sans unité extérieure : une alternative en copropriété

Si vous ne parvenez pas à obtenir l’aval des autres copropriétaires pour l’installation de l’unité extérieure de votre système de climatisation, nous vous conseillons d’opter pour un climatiseur sans unité extérieure. Dans ce contexte-là, il est alors question de climatiseur monobloc. Cette appellation signifie que l’unité intérieure et l’unité extérieure sont regroupées en un seul et même équipement plus compact et moins encombrant. Il s’agit de la meilleure solution en copropriété dès lors que vous ne parvenez pas à obtenir les autorisations nécessaires.

 

Toutefois, soyez vigilant. Même un climatiseur monobloc a besoin d’une bouche d’extraction de l’air chaud à l’extérieur de l’appartement. Ainsi, deux solutions s’offrent à vous :

  • obtenir l’aval des copropriétaires concernant le percement du mur :

    • prévoir 2 trous de 16 cm de diamètre ;

    • cette solution est généralement acceptée lorsqu’il ne s’agit pas du mur de façade avant de l’immeuble ;

  • prévoir le passage de la bouche d’extraction au niveau d’une fenêtre ouverte :

    • c’est une alternative moins performante, puisque des déperditions thermiques sont à prévoir au niveau de la fenêtre ouverte ;

    • nous vous conseillons de prévoir un cache isolant correspondant à la taille de l’ouverture de la fenêtre et de découper le trou nécessaire pour le passage de la gaine d’extraction.

 

Il est important d’étudier un tel projet puisque l’ouverture sur l’extérieur, dans les deux cas, peut induire des nuisances sonores qui peuvent gêner vos voisins.

 

La pompe à chaleur : une dernière alternative

Pour climatiser un appartement, il existe une autre alternative aux différents modèles de climatiseur, il s’agit de la pompe à chaleur réversible. Il s’agit d’un appareil qui produit de la chaleur en hiver et du froid en été. Si l’investissement est alors bien plus conséquent, c’est aussi pour cette raison. Une pompe à chaleur permet toutefois de réduire la consommation énergétique d’un logement tout en fournissant une solution pour :

  • la production d’eau chaude sanitaire ;

  • l’alimentation du réseau de chauffage et de climatisation.

 

Le principal avantage d’une pompe à chaleur demeure le fait qu’elle utilise une énergie renouvelable pour fonctionner. Ils existent des modèles de pompes à chaleur fonctionnant grâce à différentes sources d’énergie :

  • de l’aérothermie (l’appareil capte les calories naturellement présentes dans l’air extérieur) ;

  • de la géothermie (l’appareil capte les calories naturellement présentes dans le sol) ;

  • de l’hydrothermie (l’appareil capte les calories naturellement présentes dans les nappes phréatiques) ;

  • etc.

 

Selon le modèle choisi, il faut compter entre 8 000 et 20 000 € TTC pour l’achat d’une pompe à chaleur. Ce tarif ne comprend ni la pose, ni le crédit d’impôt de 30 % et le taux réduit de TVA à 5,5 % dont vous pourrez bénéficier dans le cadre d’une installation par un professionnel certifié. Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter les tableaux détaillés des prix de fournitures, de pose et de mise en service ci-dessous.

 

Prix pour climatiser un appartement

Une fois votre solution pour climatiser votre appartement choisi et les différentes autorisations éventuellement nécessaires obtenues, il faut aussi prendre en compte le budget nécessaire. Pour climatiser un appartement en copropriété, nous vous expliquons donc en détail le prix à prévoir :

  • en fourniture ;

  • en pose ;

  • et en mise en service.

 

Prix des climatiseurs

Le prix d’un climatiseur varie en fonction du type d’équipement choisi, mais également en fonction de sa puissance. Raison pour laquelle nous avons précisé dans le tableau suivant les prix des climatiseurs et des pompes à chaleur en fonction de la superficie que peuvent couvrir l’équipement choisi. Ainsi, un climatiseur adapté à une superficie inférieure à 20 m² dispose généralement d’une puissance inférieure à 2,5 kW. Alors qu’un climatiseur répondant aux besoins d’une superficie supérieure à 20 m² dispose d’une puissance :

  • de plus de 2,5 kW pour une superficie comprise entre 20 et 30 m² ;

  • et de plus de 3,5 kW pour une superficie de plus de 30 m².

 

Type de climatiseur

Prix TTC (hors pose)

Climatiseur mobile

entre 300 et 800 €

Climatiseur monobloc

pour une superficie inférieure à 20 m²

entre 200 et 400 €

pour une superficie supérieure à 20 m²

entre 600 et 3 000 €

Climatiseur monosplit

pour une superficie inférieure à 20 m²

entre 350 et 900 €

pour une superficie supérieure à 20 m²

entre 1 000 et 3 500 €

Climatiseur multisplit

pour une superficie inférieure à 20 m²

entre 1 800 et 2 200 €

pour une superficie supérieure à 20 m²

entre 2 500 et 5 500 €

Pompe à chaleur (pour un appartement de 100 m²)

Pompe à chaleur air-eau

entre 8 000 et 12 000 €

Pompe à chaleur air-air

entre 5 000 et 9 000 €

Pompe à chaleur eau-eau

entre 9 000 et 20 000 €

Pompe à chaleur sol-sol

entre 8 500 et 15 000 €

Pompe à chaleur eau glycolée-eau

entre 14 000 et 20 000 €

 

Veuillez noter que toutes les pompes à chaleur sauf les appareils à fonctionnement air-air permettent d’obtenir les aides au financement suivantes :

  • un crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30 % (pour l’achat du matériel) ;

  • un taux de TVA réduit à 5,5 %.

 

Prix d’intervention d’un professionnel

Afin de bénéficier d’une solution de climatisation fiable et efficace, il est important de choisir votre installateur avec soin. Ce professionnel pourra d’ailleurs vous conseiller quant à l’équipement le plus adapté pour vos besoins, mais aussi les arguments à mettre en avant auprès des autres copropriétaires lors de l’assemblée générale.

 

Type de climatiseur

Prix TTC (installation seule)

Prix TTC (mise en service seule)

Climatiseur mobile

0 €

0 €

Climatiseur monobloc

entre 700 et 1 200 €

entre 100 et 150 €

Climatiseur monosplit

entre 700 et 1 000 €

entre 150 et 200 €

Climatiseur multisplit

entre 1 000 et 2 000 €

entre 200 et 500 €

Pompe à chaleur air-eau

entre 700 et 2 500 €

entre 300 et 600 €

Pompe à chaleur air-air

entre 900 et 3 000 €

Pompe à chaleur eau-eau

entre 1 200 et 3 000 €

Pompe à chaleur sol-sol

entre 1 500 et 2 500 €

Pompe à chaleur eau glycolée-eau

entre 1 500 et 3 000 €

 

Si nous vous conseillons de faire installer votre appareil par un professionnel, nous tenons à vous rappeler que seule la mise en service d’un climatiseur doit obligatoirement être réalisée par une personne spécialisée.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi