Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Économie d’énergie : l’éclairage des parties communes

Les dépenses d’éclairage des parties communes font partie des charges communes qui sont partagées entre les copropriétaires au prorata des tantièmes détenus. Diminuer les dépenses d’éclairage est non seulement une nécessité économique mais aussi un enjeu écologique. Pour éviter tout gaspillage, quelques astuces peuvent être utilisées et permettre de limiter les frais.

Réduire la minuterie extérieure et intérieure

S’il pouvait suffire auparavant de responsabiliser les copropriétaires en leur demandant d’éteindre derrière eux la lumière du local à poubelle ou celle de l’escalier, ce type de solution ne résiste pas aux usages modernes ni au mode de fonctionnement des grosses copropriétés. Depuis bien longtemps déjà, des minuteries permettent de réguler l’éclairage des parties communes, évitant que couloirs, escaliers ou parkings soient éclairés inutilement pendant des heures.

L’astuce pour réaliser des économies d’énergie consiste tout simplement à réduire la durée de la minuterie, même de quelques secondes. Une minuterie un peu plus courte, par exemple d’une durée d’une minute, est généralement bien suffisante pour se déplacer et permet en revanche de réaliser de substantielles économies dans la durée.

 


Diminuer la puissance de l’éclairage

Etre éclairé ne doit pas forcement vouloir dire être fortement éclairé. Bien souvent une ampoule moins puissante suffit largement à voir et à être vu.

En diminuant la puissance de l’ensemble des ampoules des parties communes, le gain en énergie sera très impressionnant.

Ce principe peut également être appliqué aux blocs sécurité qui certes sont dans un mode de consommation assimilable à la veille mais fonctionnent en permanence.

 

=> Attention toutefois à respecter le niveau d’éclairement minimal obligatoire prévu à l’article 14 de l’arrêté́ du 01/08/2006 pour assurer l’accessibilité des bâtiments d’habitation collectifs.

Celui-ci doit être au moins de :

- 20 lux pour les cheminements extérieurs, les places et cheminement piétons des parkings extérieurs ;

- 50 lux dans les places et circulations piétonnes des parcs de stationnement couverts ;

- 100 lux pour les coursives et les circulations intérieures horizontales ;

- 150 lux pour les escaliers et les équipements mobiles.

 


Installer des détecteurs de présence : à l’extérieur et à l’intérieur

L’inconvénient du raccourcissement de minuterie est le risque de se retrouver dans le noir entre deux marches et loin de tout interrupteur permettant de réactiver la minuterie. L’alternative consiste à mettre en place un autre dispositif très efficace et qui fait merveille : le détecteur de présence. Avec lui, les éclairages ne fonctionnent que lorsque la présence d’une personne a été décelée, permettant ainsi d’éclairer à la demande les parties communes : hall d’entrée, escaliers et couloirs, mais aussi parkings souterrains ou extérieurs. Découpés en zone, les éclairages à détecteurs de présence permettent en quelque sorte de suivre le déplacement de la personne et de s’éteindre progressivement derrière elle.

 

=> Attention cependant à respecter la règlementation accessibilité qui selon l’article 14 de l’arrêté du 01/08/2006 prévoit que l’extinction doit être progressive lorsque la durée de fonctionnement du système d’éclairage est temporisée. Ainsi, en cas d’utilisation de systèmes d’éclairage à détection de présence, « la détection doit couvrir l'ensemble de l'espace concerné et deux zones de détection successives doivent obligatoirement se chevaucher. »

 

Installer des détecteurs de lumière du jour

Les capteurs de lumière permettent de réguler l’éclairage électrique en détectant le niveau d’éclairement d’une zone donnée, naturellement éclairée par la lumière du jour, par exemple le hall d’entrée, ou une cage d’escalier bénéficiant de fenêtres. Ainsi dès que l’éclairement naturel diminue, les capteurs le détectent et l’éclairage artificiel prend le relais.

Les capteurs de lumière peuvent être associés aux détecteurs de mouvement, rendant le dispositif encore plus efficace.

 


Les lampes halogènes c’est fini, passez à la LED pour plus d’économie !

 

L’étape 6 du règlement européen 244-2009 est entrée en vigueur le 1er Septembre 2018. Elle interdit la mise sur le marché de certaines lampes halogènes à flux non dirigé et, notamment, les lampes halogènes de formes classiques. Des alternatives LED existent en remplacement de ces lampes halogènes bannies et on trouve aujourd’hui une équivalence en termes de forme, de taille et de puissance par rapport aux anciennes technologies.

 

La LED c’est l’assurance d’économies en termes de consommation, de frais d’exploitation et de maintenance. Le nouveau portefeuille de lampes LED en marque OSRAM de LEDVANCE comprend une des gammes les plus larges disponibles sur le marché. LEDVANCE offre des lampes aux performances améliorées avec des modèles disposant désormais de fonctionnalités toujours plus nombreuses telles que la détection de présence, la détection de lumière du jour, le fonctionnement sur batterie en cas de coupure de courant ou encore le choix de la teinte.

 

La gamme des PARATHOM LED Classic en verre avec filament se rapproche parfaitement des lampes halogènes en termes d’esthétique. Certains modèles sont également gradables. Les économies en consommation électrique sont importantes : jusqu’à 85% d’économie d’énergie sont réalisables. Leur durée de vie importante allant jusqu’à 15 000 heures et leur cycle d’allumage extinction allant jusqu’à 100 000 permettent également de réduire les frais de maintenance et d’avoir un meilleur taux de service.

 

Pour les parkings sous-terrains et les garages, des tubes LED remplacent également idéalement les anciens tubes fluorescents T8 afin de réduire la consommation électrique du bâtiment. Les versions « Connected » offrent la détection de présence sans avoir à créer un réseau filaire entre les luminaires (commandes sans fil ZigBee via la cellule de détection dédiée), augmentant alors d’autant plus le potentiel d’économies d’énergie réalisable. C’est une solution éprouvée actuellement en service dans de nombreux parking publics.

 

 

Les luminaires LED de la gamme LEDVANCE apportent également une solution en termes d’économie d’énergie pour les copropriétés. Robuste et anti-vandale le LEDVANCE HUBLOT COMPACT IK10 est par exemple spécialement conçus pour les lieux de circulation et parties communes des immeubles. Son diffuseur en polycarbonate IK10 le rend particulièrement résistant et son système anti-vandalisme et antivol sécurise l’installation. Sa technologie LED et sa durée de vie de 50 000 heures en font un produit très économe en énergie et en frais de maintenance pour la copropriété. Il est aussi conforme à la tenue au fil incandescent 850° et dispose d’une garantie de 5 ans.

 

Quant aux luminaires LEDVANCE ETANCHE LED ils se mettent très facilement en lieu et place des anciens luminaires fluorescents notamment dans les parkings, garages ou encore les locaux techniques. L’efficacité de la technologie LED associée à une durée de vie de 50 000 h permet des économies importantes tant en consommation, qu’en maintenance. Ils sont par ailleurs garantis 5 ans.  

Ne pas oublier les éclairages extérieurs !

Les abords des bâtiments, les allées, places ou jardins ont besoin d’être éclairés afin d’assurer la sécurité des personnes. Là aussi, des éclairages LED permettront de réduire la consommation énergétique tout en apportant sécurité et confort lumineux.

 

La nouvelle gamme LEDVANCE LED Outdoor est composée de lanternes, de spots, d’appliques orientables et bornes pour l’extérieur. Ces luminaires au design contemporain, disponibles en gris et blanc voire en inox, sont parfaitement adaptés à l’éclairage résidentiel. Robustes et réalisés avec des matériaux de qualité, ils résistent aux intempéries (IP44/54). Leur installation est simple, tous les accessoires nécessaires sont inclus. Avec des flux lumineux pouvant atteindre 740 lumens, ces luminaires disponibles en 3000K permettent de réaliser des ambiances chaleureuses. Certains modèles sont équipés d’une cellule de détection pour un fonctionnement automatisé. Avec une durée de vie allant jusqu'à 30 000 heures, cette gamme offre une garantie de 5 années. 

 

 


 Choisir des lampes à LED

Certains types de lampes comme les fluo compactes, consomment davantage d’énergie que d’autres mais en plus elles supportent moins bien les opérations successives de marche/arrêt nécessaires dès lors qu’une minuterie ou un autre système de temporisation de fonctionnement a été installé. Au contraire, les lampes à LED résistent très bien à ce type d’usage.

 

Bien que plus chères à l’achat, les lampes à LED sont beaucoup moins énergivores et permettent de réaliser des économies d’énergie. Par ailleurs, leur durée de vie est très longue, ce qui rentabilise très vite l’investissement.

Le choix de lampes à LED pour l’ascenseur est particulièrement judicieux, d’autant plus avec l’obligation pour les cabines d’ascenseur de rester éclairées en permanence la nuit, à moins qu’un détecteur de présence soit installé et permette d’allumer l’éclairage automatique à l’ouverture des portes palières.

 

Privilégier les éclairages naturels

A chaque fois que cela est possible, il est bon de prévoir des sources de lumière naturelle afin d’éviter d’avoir recours à l’éclairage en pleine journée. Si un éclairage naturel peut assez facilement être réalisé dans le neuf, selon la configuration de l’immeuble, l’opération peut s’avérer plus complexe dans un bâtiment existant si des murs mitoyens existent de chaque côté ou si la façade ne peut être percée, pour des questions architecturales.

Je note le guide

Devis et information

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur LEDVANCE et ses produits ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi