Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

L’isolation thermique par l'extérieur

Une bonne isolation est la clé pour qu’un immeuble bénéficie d’une performance énergétique suffisante. L’isolation du bâtiment peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur. Cette dernière technique peut être utilisée aussi bien dans le neuf qu’en rénovation. Pourquoi la choisir ? Quels en sont les atouts ? Comment la mettre en œuvre ?

L’isolation thermique par l'extérieur
L’isolation thermique par l'extérieur

En quoi consiste l’ITE ?

L’ITE ou Isolation par l’extérieur consiste, comme son nom l’indique, à isoler un bâtiment en intervenant par l’extérieur.

Si elle est utilisée dans le neuf, la solution de l’ITE est celle qui est la plus indiquée en rénovation car elle n’engendre aucune gêne pour les occupants, et l’immeuble peut ainsi rester occupé. C’est par ailleurs la solution d’isolation la plus efficace.

 


Comment décider d’une ITE ?

Il est possible de réaliser un bilan énergétique afin d’évaluer l’efficacité thermique du bâtiment et de déterminer si une opération de rénovation énergétique est nécessaire.

Obligatoire depuis le 1er janvier 2017 pour toutes les copropriétés dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juin 2001 et qui sont équipées d’une installation collective de chauffage, le bilan énergétique peut prendre la forme d’un audit pour les copropriétés composées d’au moins 50 lots, ou celle d’un DPE collectif pour celles de moins de 50 lots.

Les résultats du bilan énergétique permettent d’apprécier la pertinence de voter la réalisation de travaux d’économies d’énergie mais ces derniers peuvent être engagés sans nécessairement passer par cette étape.

 


ITE et travaux embarqués

A l’occasion de travaux de rénovation sur l’immeuble, des travaux d’isolation thermique sont devenus obligatoires depuis le 1er janvier 2017, comme le précise l’article L111-10 du Code de la Construction et de l’Habitation, modifié par la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissante verte. Ces travaux dits « embarqués » ont pour objectif d’améliorer la performance énergétique des bâtiments existants. Ils sont obligatoirement menés à l’occasion de travaux de rénovation dite « lourde », c’est à dire en cas de :

-  Ravalement des parois extérieures de locaux chauffés ;

-  Réfection d’une toiture ;

-   Travaux d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables, par exemple combles, garages ou autres pièces annexes. 

 

Quelle décision en Assemblée Générale ?

La décision de la réalisation de travaux d’isolation thermique par l’extérieur de l’immeuble doit être prise par le syndicat des copropriétaires par un vote en assemblée générale.

La majorité requise pour ce vote dépend du contexte des travaux :

-  s’il s’agit d’une ITE à l’occasion de travaux de ravalement, la majorité simple de l’article 24 de la loi du 10 juillet 1965 est suffisante

-  s’il s’agit d’une ITE dans le cadre de travaux d’amélioration, par exemple la pose d’un bardage, c’est la majorité de l’article 25 qui est requise, ces travaux ayant pour finalité la réalisation d’économies d’énergie.

 


Les atouts de l’ITE

L’isolation par l’extérieur est sans aucun doute la solution la plus performante pour améliorer l’efficacité énergétique de l’immeuble. En effet, elle est la plus efficace pour supprimer les ponts thermiques et assurer l’étanchéité de l’enveloppe du bâti. Facile à mettre en œuvre, elle ne modifie pas l’espace intérieur du bâtiment.

 L’ITE est par ailleurs une solution intéressante pour rénover la façade de l’immeuble en la protégeant des éléments climatiques mais également pour en changer l’esthétique très simplement grâce à la grande gamme de matériaux disponibles qui peuvent s’adapter à tous les styles et toutes les situations.

 Avec 3 isolants, 6 systèmes et près de 400 teintes de finition, Weber offre une des gammes de solutions les plus étendues du marché en matière d’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) pour envelopper le bâti dans une double peau en conciliant astucieusement performances thermiques et exigences architecturales.

 

La mise en œuvre de l’ITE

Différents procédés et matériaux peuvent être utilisés pour réaliser une ITE, par exemple la pose de bardage, qui associe une structure en bois, métal, PVC, briques ou terre cuite, à un isolant. L’ITE peut également être mise en œuvre en utilisant des enduits isolants ou des vêtures composées de plaquettes de parement.

Les enduits et sous-enduits

Les enduits sont utilisés comme isolants ou en complément d’isolants dans le cadre d’une ITE. Ils peuvent être de plusieurs types :

- les enduits minces, auxquels on associe par exemple le polystyrène expansé ignifugé, les isolants collés ou encore la laine de roche, placés entre une 1ere couche d’enduit et une couche de finition ;

- les enduits hydrauliques, également en deux couches et associés aux mêmes isolants ;

- les enduits isolants, dans lesquels des matériaux isolants sont déjà incorporés et qui sont passés en 3 couches.

 

Par exemple, Weber, une référence dans l’ITE, propose des systèmes de référence en matière d’isolation avec une gamme d’enduits conciliant astucieusement performances thermiques et exigences architecturales.

Les trois principaux systèmes d’ITE qu’elle propose sont :

-  webertherm XM PSE (sous-enduit chaux aérienne sur isolant polystyrène)

-   webertherm XM ultra 22 (sous-enduit chaux aérienne sur isolant mousse résolique, l’isolant le plus performant du marché)

-  webertherm XM roche (sous-enduit chaux aérienne sur tous types de laine de roche).

L’ITE permet un rendu esthétique sur vos façades

Ces systèmes d’isolation ne constituent plus simplement une réponse énergétique mais se doublent d’une approche esthétique pour décorer les façades tant en neuf qu’en rénovation.

Grâce aux enduits de parement colorés, les systèmes ITE s’adaptent parfaitement aux contraintes du patrimoine.

Ainsi, Weber propose, par exemple, pas moins de 400 teintes dont environ 250 teintes en finitions organiques (acrylique, siloxane, silicate) et 142  teintes en finitions minérales à la chaux aérienne (parements fins ou épais).

Certaines de ces teintes bénéficient de la nouvelle technologie Ultime Color qui permet d’utiliser des teintes sombres ou soutenues sur des façades mêmes exposées au soleil. En utilisant des pigments réfléchissant le rayonnement infrarouge, cette technique Ultime Color permet d’obtenir des coefficients d’absorption solaires inférieurs à 0.7 et limite ainsi l’échauffement des façades

Vêtures et parements :

Les vêtures sont de petits éléments qui se fixent directement sur le mur et qui associent un isolant et un parement. Ils se présentent le plus souvent sous la forme de brique ou de pierre. Les isolants choisis pour cette solution sont le plus souvent le polystyrène expansé ou extrudé, le polyuréthane et les laines de verre et de roche.

Ainsi, Weber, en collaboration avec TERREAL, a mis au point une nouvelle gamme de plaquettes de parement en terre cuite, à l’esthétique soignée et aux coloris lumineux, qui offre une grande liberté architecturale et présente des performances techniques et mécaniques de premier plan. 100 % naturelles, durables et sans entretien particulier, les plaquettes de parement s’appliquent jusqu’à 9 m de hauteur.  Elle permet notamment de pouvoir répondre à la réglementation sismique en vigueur.

A savoir que certains fabricants comme WEBER disposent de réseaux d’artisans capables de réaliser les travaux d’installation.

Je note le guide

Devis et information

Recevez un devis sur les solutions d’Isolation par l’extérieur pour gagner en efficacité énergétique dans votre copropriété

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi