Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Isoler un immeuble lors d’un ravalement de façade

Certains gros travaux comme les réfections de toiture, de plancher ou le ravalement de façade entraînent l’obligation de faire réaliser en même temps des travaux d’isolation thermique. Quels immeubles sont concernés, quels travaux entreprendre et comment procéder ?

Isoler un immeuble lors d’un ravalement de façade
Isoler un immeuble lors d’un ravalement de façade

Les immeubles et travaux concernés

L’obligation d’isolation à l’occasion de travaux importants touche les bâtiments à usage d'habitation, les immeubles abritant des bureaux et les immeubles d'enseignement, mais aussi les bâtiments commerciaux et les hôtels. Les travaux de ravalement de façade concernés par les travaux embarqués d’isolation sont ceux qui représentent au moins 50% de la façade, hors ouvertures.

 L’obligation d’engager des travaux d’isolation est énoncée par le «Décret n° 2016-711 du 30 mai 2016 relatif aux travaux d'isolation en cas de travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d'aménagement de locaux en vue de les rendre habitables :  »

« Art. R. 131-28-7.-Lorsqu'un bâtiment fait l'objet de travaux de ravalement importants, portant sur des parois de locaux chauffés donnant sur l'extérieur, le maître d'ouvrage réalise des travaux d'isolation thermique conformes aux prescriptions définies pour les parois concernées en application de l'article R. 131-28. »

« Les travaux de ravalement concernés sont des travaux comprenant la réfection de l'enduit existant, le remplacement d'un parement existant ou la mise en place d'un nouveau parement, concernant au moins 50 % d'une façade du bâtiment, hors ouvertures. »

 


Quels travaux d’isolation réaliser ?

Motivée par une prise de conscience environnementale et la volonté de lutter contre le réchauffement climatique, l’obligation de travaux embarqués d’isolation lors d’un ravalement a pour but d’améliorer l’efficacité thermique des bâtiments pour réduire la consommation d’énergie et rejeter moins de gaz à effet de serre. L’amélioration de la performance énergétique du bâtiment dans le cadre d’un ravalement passe par une ITE ou Isolation Thermique par l’Extérieur qui consiste à créer une enveloppe autour du bâtiment en réduisant les ponts thermiques et de fait les déperditions de chaleur.

 Une ITE performante peut être réalisée par la pose d’un bardage ou celle d’un système à plusieurs couches avec isolant et finition enduit. La façade isolante Parexlanko est la solution idéale pour ce type de réalisation. Elle présente l’avantage d’embellir la façade tout en améliorant le confort thermique.

 


Comment procéder ?

 

La préparation : Pour que l’ITE soit efficace et performante, il est tout d’abord nécessaire de disposer d’un support propre et sain. Pour cela, un nettoyage préalable de la façade est nécessaire, et les éventuelles fissures ou trous doivent avoir été rebouchés.

 

La pose : L’ITE fonctionnant par couches, il convient dans un premier temps de poser un isolant en plaque, en laine de roche ou en polystyrène, qui va apporter le confort thermique au bâtiment tout en laissant respirer la paroi. La laine de roche possède une bonne résistance au feu. Spécialiste de l’isolation, Parexlanko dispose d’une gamme complète de systèmes isolants qui permettent d’intervenir aussi bien sur des maçonneries, du béton ou des ossature bois en bénéficiant de composants de qualité conformes à la réglementation.

Une couche de base armée est ensuite mise en œuvre afin d’assurer l'imperméabilisation et la protection de la façade contre les chocs. Facile à poser et très performant, l’enduit de base MAITÉ de Parexlanko possède par exemple toutes les qualités requises pour assurer une protection optimale au bâtiment.

 

La finition : C’est elle qui va donner à la façade son allure et la différencier des autres. Une grande variété d’enduits de finition et de couleurs existent afin de satisfaire tous les besoins esthétiques, quel que soit le style recherché.

Ainsi, Parexlanko dispose d’une gamme de finitions minérales qui bénéficient d’une excellente résistance aux chocs et au feu ainsi que d’un large choix de revêtements décoratifs et de revêtements plastiques épais ignifugés (RPE) aux qualités tant techniques qu’esthétiques. La grande variété de finitions proposées permet ainsi d’intégrer chaque façade dans son environnement ou de la singulariser avec une touche d’originalité !

 

Quelles aides ?

En plus des nombreuses aides dont la copropriété ou chaque copropriétaire occupant ou bailleur peut bénéficier pour le ravalement de la façade ou sa rénovation, des aides et des subventions sont spécialement prévues pour les travaux de rénovation énergétique entrepris à cette occasion.

 

Parmi ces aides et subventions dont les travaux de rénovation énergétiques peuvent bénéficier se trouvent :

-  le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui peut aller jusqu’à 30 % de la quote part dont chaque propriétaire occupant doit s’affranchir, à condition que les travaux aient été réalisés par une entreprise qualifiée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement).

-  Les Aides financières de l’ANAH (Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat) comme le plan de sauvegarde ou d’habitat indigne, l’Opah copropriété ou encore l’ASE (Aide de solidarité écologique), versées au propriétaire occupant sous conditions de ressources, au propriétaire bailleur sans conditions, ou au syndicat des copropriétaires pour toute amélioration de 35% de la performance énergétique de l’immeuble.

-  Citer le dispositif des Economies d’Energie, qu’on oublie trop souvent !

 

Quelles dérogations ?

Les travaux d’isolation à l’occasion d ‘un ravalement sont obligatoires seulement dans la mesure où :

-  Il n’y a pas d’impossibilité juridique empêchant qu’ils se déroulent, par exemple en présence de règlementations qui rendraient leur réalisation impossible ou s’ils transformaient l’aspect extérieur d’un immeuble classé ou situé dans un secteur protégé ou sauvegardé.

-  Il n’y a pas une trop grande disproportion entre les travaux initialement prévus et ceux qui devaient être réalisés, notamment en terme de coût si le délai de retour sur investissement du surcoût que les travaux d’isolation ont entraîné est supérieur à dix ans.

Pour être prises en compte les demandes de dérogations doivent être suffisamment motivées et détaillées. Pour un problème règlementaire, si la présence d’une particularité architecturale est avérée, si la façade de l’immeuble concerné est située dans un secteur sauvegardé, ou si les travaux d’isolation entraînent un surcoût trop important, une note argumentée doit être présentée par un professionnel agréé, par exemple un notaire.

Je note le guide

Devis et information

En savoir plus sur l'isolation lors d'un ravalemment de façade

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi