Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Le compteur Linky : comment ça se passe ?

Depuis le 1er décembre 2015, ERDF, le gestionnaire du réseau électrique, rebaptisé Enedis en 2016, a installé plus de 2 millions de compteurs Linky en remplacement des anciens compteurs existants. Comment fonctionnent ces nouveaux compteurs dits « communiquants » ? Quels en sont les avantages ? Les possibles inconvénients ? Comment se passe leur installation ? A quel coût ? et est-il possible de la refuser ?

Le compteur Linky : comment ça se passe ?
Le compteur Linky : comment ça se passe ?

A quoi sert le compteur Linky ?

Electromécaniques, les anciens compteurs électriques mesuraient la consommation d’énergie mais nécessitaient une intervention manuelle pour la connaître.

Le compteur Linky est un compteur d’électricité de nouvelle génération qui peut recevoir et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien.

- En réception, il s’agit de d’ordres techniques de mise en service, de mise à jour etc.

- En émission, il s’agit de données de consommation.

 

En raison de ces envois/réception de données, le compteur Linky est dit « communiquant ».

Son installation est obligatoire, la France appliquant la directive européenne n°2009/72/CE du 13 juillet 2009 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l’électricité, qui a pour objectif de déployer ce type de compteur dans 80% des foyers européens d'ici 2020.

 


Quels avantages ?

Les avantages d’un compteur communiquant tel que le compteur Linky sont nombreux, aussi bien du point de vue du consommateur que du fournisseur d’électricité.

 

Pour le consommateur :

- les factures sont établies sur la base d’un relevé de consommation réelle et non plus sur des estimations, ce qui permet de ne pas payer plus que nécessaire ;

- Il n’y a plus besoin d’interventions d’agents au domicile, ce qui évite des dérangements, notamment lorsque le compteur est situé à l’intérieur du logement, et permet une plus grande simplicité dans la gestion du contrat.

 

Pour le fournisseur d’énergie :

- Pas d’interventions de techniciens donc des économies ;

- Plus de fraudes donc un gain financier ;

- La possibilité de proposer de nouveaux services aux clients.

 


Quels inconvénients ?

Qui dit communiquant dit échanges d’informations. Les consommateurs, particuliers comme professionnels, se posent la question de la confidentialité des données échangées.

Par ailleurs, un mouvement de protestation s’est élevé contre les compteurs communiquants au motif que ces derniers pourraient perturber les personnes sensibles aux ondes.

 

Quel coût d’installation d’un compteur Linky ?

L’installation d’un compteur Linky en remplacement d’un compteur traditionnel ne coûte rien au consommateur dans la mesure où le contrat n’est pas modifié et où les frais de gestion sont déjà intégrés dans la facture.

 


Déroulement de l’installation

La procédure de changement de compteur Linky se déroule en plusieurs étapes :

Etape 1 : Tout d’abord, Enedis informe par courrier l’usager du changement qui doit intervenir environ 45 jours avant la date envisagée.

  • Si le compteur est situé à l’extérieur du logement, la présence de l’usager n’est pas demandée mais reste conseillée afin de pouvoir effectuer les réglages nécessaires entre puissance du compteur et puissance souscrite au contrat.
  • Si le compteur est situé à l’intérieur du logement, Enedis demande que soit fixé un rendez-vous afin que le technicien puisse installer le compteur Linky et régler puissance du contrat, et disjoncteur.

Etape 2 : Le jour convenu, Enedis remplace le compteur traditionnel par un compteur Linky, opération qui ne pose pas de difficulté particulière et est achevée en peu de temps.

 

Etape 3 : environ 1 mois après sa pose, le compteur Linky dévient communicant ; les services qui lui sont associés peuvent alors être proposés à l’usager.

 

Changement de puissance et conséquences ?

Des problèmes liés à l’ajustement entre puissance du compteur et du disjoncteur qui lui est intégré et celle du contrat ont pu être constatés dans certains cas.

En effet, la puissance maximale réglée sur les disjoncteurs des compteurs traditionnels est souvent supérieure à celle du contrat souscrit. Lors du remplacement du compteur par un Linky, le technicien va ajuster la puissance du disjoncteur sur celle du nouveau compteur, ce qui pourra occasionner des disjonctions intempestives. Pour pallier à ce problème, il est possible de souscrire un contrat avec une plus forte puissance. L’abonnement est gratuit les douze mois suivants la pose du compteur et ne revient qu’à quelques euros de plus par mois par la suite.

Peut-on refuser l’installation Linky ?

Dans la mesure où le remplacement des compteurs classiques par des compteurs communiquants est imposé par une directive européenne, il semble difficile d’en refuser la pose. Par ailleurs, non seulement les conditions générales d’EDF, signées et acceptées des usagers prévoient ce type de changement, mais en plus les compteurs n’appartiennent pas aux usagers mais aux collectivités territoriales, comme le précise l’article L. 322-4 du Code de l’énergie « les ouvrages des réseaux publics de distribution, y compris ceux qui, ayant appartenu à Electricité de France, ont fait l'objet d'un transfert au 1er janvier 2005, appartiennent aux collectivités territoriales ou à leurs groupements ». 

Toutefois, la loi n’interdit pas formellement le refus d’installation. Si une amende de 1500 euros avait été envisagée dans le projet de loi de transition énergétique en cas de refus d’installation, elle n’apparaît plus dans le texte définitif de la loi.

Ainsi, les associations de défense des personnes hypersensibles aux ondes encouragent les consommateurs à refuser cette installation.

En copropriété, il est ainsi possible :

- De refuser à titre individuel le remplacement de son compteur traditionnel par un compteur Linky ; cependant, Enedis risque de venir en l’absence de l’usager et de procéder malgré tout au remplacement du compteur.

- De refuser de façon collective ce remplacement en faisant voter une résolution par l’assemblée générale des copropriétaires.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi