Les solutions contre les cambriolages en copropriété

Si les cambriolages en copropriété se multiplient chaque année et engendrent un sentiment d’insécurité, ils ne sont pourtant pas une fatalité. Outre les mesures de précautions de bon sens à respecter pour éviter les intrusions, des moyens existent pour sécuriser la copropriété et éviter ces cambriolages à répétitions. Quelles sont ces solutions ? Comment les mettre en place ?

Les solutions contre les cambriolages en copropriété

La vigilance avant tout

Certains signes doivent alerter et éveiller les soupçons : démarchage téléphonique ou porte à porte pour vérifier la présence des occupants, rodeurs croisés à plusieurs reprises aux abords de l’immeuble, marques suspectes sur les portes, les murs ou les sonnettes. Tous ces signes peuvent laisser penser à un repérage. Dès lors qu’ils sont perçus, ils doivent être signalés aux autres copropriétaires pour attirer leur attention et leur vigilance, au gardien de l’immeuble s’il y en a un, ainsi qu’à la police si besoin.


Les mesures de précaution

La prévention et le bon sens restent les meilleurs moyens d’éviter les cambriolages. Et pour cela, il suffit que chaque occupant de l’immeuble soit vigilant et prudent en :

-  Ne communiquant pas le digicode à toutes ses connaissances ;

-  N’ouvrant pas la porte de l’immeuble sans être certain de l’identité de la personne qui sonne ;

-  Fermant porte et fenêtre lors de ses absences ;

-  S’organisant pour que son courrier soit ramassé quand il n’est pas là.

De simples mots de rappels dans le hall de l’immeuble peuvent permettre à chacun de suivre ses conseils avertis.

Par ailleurs, quelques mesures simples mais qui ont fait leurs preuves peuvent dissuader des cambrioleurs d’agir :

-  Laisser la télé allumée, simulant ainsi une présence ;

-  Installer un programmateur pour allumer les lumières à tour de rôle, etc.


Les solutions individuelles

Chaque copropriétaire ou occupant du lot peut s’équiper de dispositifs de protection individuels afin de sécuriser l’accès à son appartement. Les plus efficaces sont :

La porte blindée avec serrure renforcée.

Les cambrioleurs ne parviendront pas à rentrer rapidement dans l’appartement, seront obligés de faire du bruit et abandonneront leur projet de cambriolage.

La pose de volets

Les volets sécurisent les fenêtres et retardent eux aussi l’entrée des cambrioleurs. Ils permettent par ailleurs d’améliorer l’isolation thermique du logement.

L’installation d’une alarme

L’alarme sonore est de loin le système le plus efficace pour faire fuir les voleurs, à condition qu’il ne soit pas trop facile de la désactiver. Par ailleurs, une alarme mal réglée ou trop sensible risque de retentir de façon intempestive, attirant la colère des autres copropriétaires et devenant inefficace si elle se met continuellement en route pour un rien car plus personne n’y prêtera attention.

La mise en place d’une télésurveillance

La télésurveillance est un des domaines de la protection qui a le plus évolué ces dernières années. Les caméras peuvent fonctionner sans fil et même de nuit si elles sont infrarouge, permettant d’assurer une surveillance en permanence du logement, même à distance. Toutefois, cela nécessite d’avoir un relais sur place qui puisse intervenir : sociétés privées de gardiennage ou forces de l’ordre.

Les solutions collectives

Des solutions collectives peuvent être mises ne pace pour éviter les cambriolages ; elles consistent à sécuriser les parties communes de la copropriété et ses accès. Les principales solutions auxquelles les copropriétés ont recours sont :

La pose de digicode, interphone ou vidéophone

Ces dispositifs ont une efficacité très relative car bien souvent les codes sont communiqués à des personnes extérieures à la copropriété et n’importe quelle personne peut pénétrer en sonnant à l’interphone sans que son identité soit vérifiée.

Les systèmes de fermeture avec Vigik

Il s’agit du seul système vraiment sécurisé car il faut être en possession du badge pour rentrer dans l’immeuble. Certaines personnes autorisées telles que le facteur disposent aussi d’un badge mais pour un accès temporaire limité, sécurisant ainsi l’immeuble le reste du temps.

Sécuriser les autres accès de la copropriété : garage, parking, jardin

Points faibles des copropriétés, les annexes sont souvent négligées et leur accès non sécurisé. Clôturer les jardins communs et mettre en place des accès contrôlés aux parkings et garage permet de sécuriser tout l’immeuble.

Installer des détecteurs d’intrusion et/ou de vidéosurveillance 

Les parties communes de l’immeuble peuvent également être équipées en détecteurs de présence et caméras de surveillance. Toutefois, les dispositifs ne doivent pas filmer la voie publique et une autorisation est nécessaire à l’intérieur du hall si les caméras peuvent filmer des personnes extérieures à la copropriété. En revanche, une simple déclaration préalable à la CNIL est nécessaire si les caméras se trouvent dans un lieu exclusivement privé.

La présence humaine d’un gardien, la solution la plus dissuasive.

La présence d’une personne sur place est de loin la meilleure car elle dissuadera les cambrioleurs qui se feront vite repérer avant même toute tentative d’effraction. Le gardien connaît bien tous les occupants de l’immeuble et détectera vite des personnes extérieures.

Avoir recours à un prestataire extérieur ;

Si la copropriété ne peut pas avoir de gardien, le recours à une société de gardiennage apporte une solution intéressante. La présence sur place pourra être au choix 24h/24 ou seulement la nuit. Il n’y aura pas de salaire à verser mais des factures de prestations à payer.

S’organiser entre copropriétaires pendant les périodes de congés

Comme cela se pratique dans certains quartiers, il est possible de s’organiser à plusieurs pour effectuer une surveillance des appartements des copropriétaires absents. Outre le ramassage du courrier qui évite le repérage de résidents absents par les cambrioleurs, les voisins pourront alerter rapidement les forces de l’ordre s’ils repèrent des mouvements suspects, mais ne surtout pas intervenir eux-mêmes.

Si cette entraide peut être organisée au sein même de la copropriété, elle peut aussi l’être à l’échelle du quartier sur le modèle des actions du type « voisins vigilants », même si cela reste plus facile à mettre en place pour des maisons individuelles dans le cadre d’une copropriété horizontale que pour un immeuble en copropriété verticale.

Utiliser les services de surveillance mis en place par les municipalités

A l’approche des vacances d’été, nombreuses sont les communes qui proposent des rondes de surveillance à la demande pour éviter les cambriolages à répétition. Se faire connaître auprès des services de la police municipale permet de profiter de cette surveillance.

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande