Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Comment rénover la chaufferie d'un immeuble ?

La rénovation de la chaufferie d’un immeuble exige qu’une réflexion soit menée en amont afin de faire le choix de la solution la plus adaptée et de dimensionner correctement l’équipement aux besoins du bâtiment. Préalable à tout autre chose, le bilan énergétique permet de connaître les faiblesses de la copropriété en matière énergétique. Puis un certain nombre de questions permettent de cerner plus précisément le besoin et enfin d’identifier la solution la plus adéquate.

Comment rénover la chaufferie d'un immeuble ?
Comment rénover la chaufferie d'un immeuble ?

Réaliser un bilan énergétique

Un bilan énergétique doit obligatoirement être réalisé dans les immeubles en copropriété équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement.

Mise en œuvre par la loi 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement, appelée aussi loi Grenelle II, cette obligation a pour but de faire baisser la consommation en énergie tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

 

Le bilan énergétique peut prendre deux formes selon la taille de la copropriété et son année de construction : celle d’un diagnostic de performance énergétique collectif pour les copropriétés jusqu’à 49 lots et celle d’un audit énergétique si la copropriété en comprend plus de 50 et que l’immeuble a été construit avant 2001.

Ces deux diagnostics obligatoires sont désormais inscrits dans la partie règlementaire du code de la construction et de l’habitation. Leur objectif commun est d’évaluer la consommation et les besoins en énergie des bâtiments afin d’envisager des travaux de rénovation thermique et énergétique performants.

Outre la consommation en énergie et le descriptif des installations et équipements de chauffage et de production d’eau chaude, le bilan énergétique conduit à classer le bâtiment selon deux indicateurs : la quantité d’énergie consommée et la quantité de gaz à effet de serre émis.

 

La qualité du système de chauffage a donc une importance capitale sur ce diagnostic.

Le bilan énergétique est l’opportunité de faire le point sur les économies potentielles. Nécessaire mais pas suffisant, il est le passage obligé pour analyser l’existant et amorce la réflexion vers la rénovation possible du système de chaufferie.

Cette dernière doit être approfondie et globalisée pour déboucher sur une décision fiable et pérenne.

 


Le préalable à la rénovation ou quelles questions se poser ?

La démarche de rénovation du système de chauffage et de production d’eau chaude ne peut être décidée que par un vote de l’assemblée générale des copropriétaires. Pour qu’une décision éclairée puisse être prise, une réflexion complète doit être menée en répondant à trois grandes questions fondamentales :

-  Quel budget nécessite l’installation d’un nouvel équipement de chauffage et ce coût est-il supportable par la copropriété ?

-  Quel impact le nouvel investissement aura sur les charges des copropriétaires ?

-  Le nouvel équipement permettra-t-il un gain environnemental ?

Les réponses à ces questions permettront d’identifier la meilleure solution correspondant aux spécificités de la copropriété.

 


Les solutions gaz naturel 

Différentes solutions de chaufferie au gaz naturel existent. Parmi les équipements fonctionnant au gaz naturel, plusieurs options peuvent être envisagées pour la copropriété dans le respect de la réglementation thermique des bâtiments existants :

  •  La chaudière à condensation

Elle est la solution la plus souvent retenue et la plus connue. Très performante, elle utilise le principe de la récupération de chaleur résiduelle présente dans la vapeur d’eau des gaz de combustion évacués, ce qui lui procure un rendement particulièrement intéressant. Rejetant peu de CO2 et d’oxyde d’azote, la chaudière à condensation est une solution respectueuse de l’environnement.

Selon la taille de la copropriété et la puissance souhaitée pour la chaudière, le choix entre chaudière murale et installation au sol sera possible.

La chaudière à condensation gaz naturel existe en version collective ou en version individuelle. Dans le premier cas, elle permet de libérer de la place dans les logements et de mutualiser les frais liés à son entretien géré par le syndic via un contrat. Dans le second cas, la copropriété n’a pas besoin de local de chaufferie et ne gère pas l’entretien des différentes chaudières, laissé à la charge des occupants. Cette solution présente l’avantage d’individualiser de fait les charges liées au chauffage et à la production d’eau chaude.

 

  • La pompe à chaleur aérothermique à absorption gaz, qui peut fournir eau chaude sanitaire et chauffage

Cette solution présente tous les avantages de la pompe à chaleur classique, avec un rendement hautement efficace, qui peut dépasser les 100%. Fonctionnant avec un brûleur gaz naturel classique, elle ne nécessite que peu d’entretien, et peut être associée à une chaudière à condensation pour optimiser l’investissement tout en disposant de la puissance requise pendant les périodes les plus froides. Respectueuse de l’environnement, cette solution permet d’atteindre le label de performance BBC rénovation.

  • Système de chauffage au gaz naturel associé à la production d’électricité

Cette solution de micro-cogénération ou de mini-cogénération gaz naturel permet de pourvoir au chauffage de l’immeuble tout en produisant de l’électricité destinée à l’autoconsommation ou à la revente.

Cette solution intègre une fonction de régulation et présente par ailleurs l’avantage de pouvoir être utilisée comme source d’alimentation secondaire pour les équipements tels que ascenseurs et éclairage des parties communes.

GRDF accompagne les copropriétés pour leur permettre de choisir l’équipement gaz qui correspond le mieux à leurs besoins mais aussi en fournissant des informations sur la consommation de gaz naturel, dans le respect des dispositions réglementaires en vigueur, permettant à la copropriété d’assurer un suivi et d’optimiser le fonctionnement et les performances des équipements.

 

Un raccordement au réseau simple et facile

GRDF guide les copropriétés dans le raccordement de leur installation de chauffage et de production d‘eau chaude sanitaire au réseau de distribution de gaz naturel.

Fort de son expertise en la matière, GRDF diffuse de l’information fiable et à jour sur les règlementations en vigueur et celles à venir pour permettre à chaque copropriété de bénéficier d’une installation sûre et d’anticiper pour prendre les bonnes décisions au moment le plus opportun.

Je note le guide

Devis et information

Besoin de révover votre chaufferie d'immeuble ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi