Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Ascenseurs extérieurs : prix, fonctionnement, loi et intérêt

Lorsque la copropriété manque de place mais que le besoin d’un ascenseur est inévitable à cause des étages qui composent l’immeuble et les besoins des résidents, il est possible de penser à l’installation d’un ascenseur extérieur. Voici davantage d’informations sur le prix, le fonctionnement, la loi et l’intérêt d’un ascenseur extérieur.

Ascenseurs extérieurs : prix, fonctionnement, loi et intérêt
Ascenseurs extérieurs : prix, fonctionnement, loi et intérêt

Lorsque la copropriété manque de place mais que le besoin d’un ascenseur est inévitable à cause des étages qui composent l’immeuble et les besoins des résidents, il est possible de penser à l’installation d’un ascenseur extérieur. Voici davantage d’informations sur le prix, le fonctionnement, la loi et l’intérêt d’un ascenseur extérieur.

 

Prix d’un ascenseur extérieur en copropriété

S’il existe des solutions pour installer à l’intérieur de l’immeuble un ascenseur pour petits espaces, l’alternative, en copropriété, peut également être de mettre en place un ascenseur à l’extérieur de l’immeuble. Afin de savoir quel budget prévoir, voici un récapitulatif des éléments que vous devrez prendre en compte :

Éléments à prendre en compte

Prix TTC

Prix de l’ascenseur (type d’équipement, type de design, matériau, options, etc.)

10 000 à 15 000 €

Prix de la main d’oeuvre (installation par un ascensoriste)

12 000 à 20 000 € pour 2 étages

+ 3 000 € par étage en sus

Prix de la garantie de l’équipement

compris dans le prix d’achat de l’ascenseur

Prix de l’extension de garantie (facultative)

non renseigné

Prix de la consommation annuelle

entre 1 200 et 3 400 kWh par an (frais partagés entre les copropriétaires des lots non situés au rez-de-chaussée)

Prix du contrat de maintenance

2 000 à 3 000 €

Prix du contrôle technique (1 fois tous les 5 ans)

300 à 800 €

 

A l’extérieur d’une copropriété, installer un mini-ascenseur ne sera possible que pour un immeuble de 5 étages maximum pour des questions de sécurité.

 


Fonctionnement d’un ascenseur extérieur en copropriété

Pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite, l’immeuble de la copropriété peut ne plus être attractif dès lors que seuls des escaliers permettent la mobilité au sein du bâtiment. Afin d’améliorer le confort de vie des résidents des étages, il est possible d’installer un mini-ascenseur extérieur. En effet, il s’agit d’une solution qui permet de passer outre le manque de place à l’intérieur ainsi que toutes les autres contraintes de configuration de l’immeuble.

 

L’ascenseur extérieur est d’ailleurs une solution pour les copropriétés horizontales aussi bien que pour les copropriétés verticales. Dans les deux cas de figure, cet équipement permet de faciliter la mobilité des personnes entre les étages.

 

Un mini-ascenseur extérieur se compose généralement d’une structure métallique autoportante.

 

Les ascenseurs avec systèmes hydrauliques sont parfaitement adaptés pour être installés en extérieur. En effet, ils sont conçus pour résister aux périodes hivernales en montagne et peuvent ainsi être installés sur un chalet, également. Comme pour tout autre type d’ascenseur, les portes d’un ascenseur extérieur sont entièrement automatisées.

 


Installation d’un ascenseur extérieur en copropriété

L’intervention d’un ascensoriste pour l’installation d’un ascenseur extérieur en copropriété comprend entre 3 et 6 jours de travaux. La complexité de la mise en place selon la configuration de l’immeuble est en effet à prendre en compte dans le temps des travaux, mais l’installation d’un mini-ascenseur extérieur est relativement rapide dans la majeure partie des cas.

 

L’ascenseur est placé le long d’un mur ou dans un angle. Dans l’alignement des structures déjà existantes, grâce aux matériaux et coloris choisis, il se marie parfaitement au reste de l’immeuble. Il permet d’accéder à un couloir ou directement à un logement, en fonction de l’architecture de la copropriété. En Effet, le mini-ascenseur peut directement s’ouvrir sur une porte palière ou permettre d’arriver sur une terrasse. En tout cas, il ne réduit aucun espace de vie déjà existant.

 

Lors de la mise en place, l’ascensoriste devra éventuellement s’occuper de rajouter l’alimentation électrique adaptée en modifiant les raccordements actuels de la copropriété.

 

En extérieur, un ascenseur entièrement vitré, permettra de profiter de la lumière naturelle.

 

Loi et réglementations

Le règlement de copropriété, mais également le plan local d’urbanisme (PLU), fixent les normes que doivent respecter les habitants en termes d’installation d’un tel équipement à l’extérieur du bâtiment. En effet, la mise en place d’un ascenseur extérieur a nécessairement une influence sur l’aspect extérieur de la copropriété. A ce titre, les copropriétaires ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent.

 

En fonction de l’endroit où est situé l’immeuble (ou la maison dans le cadre d’une copropriété horizontale), le PLU de la ville peut notamment prévoir l’interdiction de l’installation d’un tel équipement en indiquant que cela dénaturerait la copropriété par rapport aux autres habitations. Ce peut notamment être le cas lorsqu’un bâtiment historique classé se trouve dans un périmètre relativement proche de la copropriété.

Pour en savoir plus sur le plan local d’urbanisme, nous vous conseillons de vous rapprocher du service urbanisme de votre Mairie.

 

De plus, si l’installation d’un ascenseur extérieur est un projet que vous menez seul, il faudra le présenter auprès des autres copropriétaires lors d’une assemblée générale. Que le règlement de copropriété s’oppose ou non à ce type d’installation, ils pourront également exprimer leur avis. Dans le cas où il s’agit d’un projet collectif, il sera possible de changer le règlement de copropriété lors d’une assemblée générale, moyennant l’obtention du nombre de voix suffisant pour le soutien du projet.

Pour en savoir plus sur le règlement de copropriété dont vous dépendez, nous vous conseillons de contacter directement votre syndic de copropriété.

 

Une fois toutes les autorisations obtenues auprès de la copropriété, une déclaration préalable de travaux devra être réalisée en Mairie avant que vous ne puissiez effectuer les aménagements nécessaires pour accueillir un ascenseur extérieur.

 

Intérêt et avantages d’installer un ascenseur à l’extérieur

Mettre en place un ascenseur à l’extérieur de la copropriété est une solution qui se relève coûteuse lors des travaux mais pertinente et rentable sur le long terme. En effet, les contraintes techniques seront bien moins importantes pour un ascensoriste d’installer l’ascenseur à l’extérieur plutôt que de s’adapter à des contraintes d’installations difficiles en intérieur lorsque l’architecture de l’immeuble ne s’y prête pas.

 

De plus, les ascensoristes sont aujourd'hui capables de mettre en place une cabine d’ascenseur à l’extérieur du bâtiment sans que celui-ci n’en soit pour autant dénaturé. En respectant l’architecture de l’immeuble ou de la maison à étage, l’installation d’un ascenseur extérieur permet ainsi d’allier les besoins d’aide à la mobilité au maintien de l'esthétisme du bâtiment.

 

L’installation d’un ascenseur à l’extérieur d’un bâtiment permet aux résidents de gagner en autonomie. S’il s’agit d’une intervention coûteuse, les travaux réalisés sont de moins grandes ampleurs et n'impactent aucunement les espaces de vie existants déjà.

 

Installer ce type d’équipement permet d’ailleurs d’augmenter la plus-value de l’immeuble et de ces habitations. La valeur des lots augmentera ainsi de 5 à 20 % en moyenne.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi