Grille d'aération de fenêtres : pièce, solution et fonctionnement

Lorsqu’une ou plusieurs fenêtres d’un logement ne sont pas équipées d’une grille d’aération, il peut être intéressant de savoir s’il est possible d’en ajouter une plutôt que de procéder au changement complet de la fenêtre. En effet, il ne s’agit pas du même investissement, ni des mêmes travaux. De plus, en copropriété, installer une grille d’aération ne nécessite pas d’autorisation préalable des copropriétaires, alors que le remplacement d’une fenêtre sera, lui, soumis à un vote lors d’une assemblée générale.

Grille d'aération de fenêtres : pièce, solution et fonctionnement

La qualité de l’air

Le renouvellement de l’air dans un logement est relativement important afin que la qualité de l’air soit maintenue. C’est une question de sécurité et de confort. Ainsi, l’installation d’une grille d’aération de fenêtre fait généralement partie, en copropriété, d’un projet de rénovation en lien avec la gestion de l’air dans le logement, qu’il s’agisse de la température, de la qualité de l’air, ou encore de son renouvellement.

 

En effet, un mauvais renouvellement de l’air implique l’apparition d’une humidité désagréable qui peut ensuite causer des moisissures, voire des champignons. L’hygiène au sein du logement s’en voit dégradée et le bâtiment, lui aussi, est attaqué et fragilisé.

Les pièces les plus concernées sont les pièces à vivre, parmi lesquelles on retrouve les chambres et le salon. La cuisine et la salle de bains doivent également être bien ventilées et aérées, puisque si ce ne sont pas les pièces dans lesquelles nous passons le plus de temps, ce sont les pièces les plus humides et où le renouvellement de l’air doit être plus important.

 


Les fenêtres anciennes

En copropriété, les fenêtres datent parfois de la création du bâtiment. Les vieilles fenêtres sont généralement mal isolées et on sent une sensation de courants d’air. Si cela est un réel inconvénient, cela a aussi l’avantage de ventiler naturellement l’air du logement. Sont concernées, toutes les fenêtres antérieures aux années 70.

Lorsque vous procédez au remplacement de ces fenêtres mal isolées, vous devez penser aux grilles d’aération afin que le renouvellement d’air soit toujours effectué car les fenêtres modernes bloquent le passage de l’air, grâce à de meilleurs joints, qui permettent également d’éviter la condensation sur les vitres.

 

C’est d’ailleurs pour cette même raison qu’une VMC est obligatoire dans tous les logements bâtis avant 1982.

Ainsi, les grilles d’aération de fenêtre permettent l’entrée de l’air au travers des huisseries du logement, celle-ci peut être régulée ou non et permet de recréer le phénomène d’aération naturelle qui existait auparavant.

 


Réglementation et normes

Le premier décret en termes d’aération des pièces est paru en 1955. Ce n’est toutefois qu’en 1969 que l’installation de solution d’aération dans les pièces principales des habitations est apparue pour tous les logements neufs. En effet, les systèmes mécanisés comme les VMC ne suffisent pas à la bonne qualité de l’air intérieur.

Avant la location ou la vente d’un logement, le système d’aération peut parfois être contrôlé via un diagnostic immobilier.

 

Les normes de dimensionnement

Une uniformisation a été imposée aux constructeurs afin de faciliter l’encastrement de ce genre d’équipements. Les dimensions standards à respecter par les professionnels sont les suivantes :

 

Fente à prévoir pour la pose

Types de matériaux

1 fente de 250 mm x 15 mm

menuiseries en bois

rénovations : anciennes menuiseries en aluminium ou en PVC

2 fentes de 172 mm x 12 mm espacées de 10 mm

menuiseries neuves : en aluminium, en PVC, en bois

 

Les seuils de débit d’air autorisés

C’est la norme XP P 50-410 qui fixe les seuils de débit d’air autorisés pour les grilles d’aération de fenêtre. Ainsi, le type de chauffage, la taille du logement, ainsi que la nature de la pièce doivent être pris en compte lors du choix du dimensionnement de cet équipement. Ce sera une plage de débit d’air qui sera indiquée sur les équipements. La norme NFE 51-732 fixe ainsi un débit en mètre cube par heure conforme parmi les suivants 16 m³/h - 22 m³/h – 30 m³/h - 45 m³/h.

Les exigences minimums à respecter en termes de débit d’air ont été fixées par les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 en raison de leur nécessité en termes de santé et de sécurité.

 

Les avantages des grilles d’aération

Les grilles d’aération placées sur les fenêtres modernes peuvent être auto-réglées et calibrées afin de moduler le débit d’air selon les besoins. Le débit d’air nécessaire se calcule en fonction de la taille de la pièce. Il existe des débits d’air compris entre 15 et 45 m3/h.

 

Système d’absorption acoustique

Les normes en vigueur exigent qu’unsystème d’absorption acoustique soit intégré aux grilles d’aération. Ainsi, les habitants du logement ne doivent pas s’inquiéter d’éventuelles nuisances sonores supplémentaires lors de l’ajout de grilles d’aération de fenêtre à celles déjà en place, ni même lorsqu’ils choisissent de nouvelles fenêtres qui en sont équipées. Ainsi, l’indice d'affaiblissement acoustique pondéré devant obligatoirement être respecté par ces équipements est fixé par la norme NF S 31-032-1. Une grille d’aération de fenêtre classique devra bénéficier d’un degré d’atténuation acoustique de 34 dB. Les modèles les plus performants disposeront d’une couverture du son allant jusqu’à 47 dB.

 

Moustiquaire intégrée

De même, une moustiquaire est intégrée dans certains modèles, ce qui permet d’éviter que des insectes passent par le système d’aération.

 


Les différents types d’entrée d’air

Si la VMC de votre logement possède la mention « Hygro B », cela signifie qu’elle possède la capacité de réguler la ventilation de la pièce en fonction du taux d’humidité qu’elle mesure. Si vous disposez d’un tel système de ventilation dans votre copropriété ou dans votre appartement personnel, il vous sera alors possible d’opter pour des grilles d’aération hygrométriques.

La gestion du débit d’air est le critère qui différencie principalement les divers types d’entrée d’air. Conçu en résine PVC, la matière synthétique des grilles d’aération de fenêtre permet de les protéger contre la corrosion et d’éviter les problèmes de gonflements.

 

Les grilles d’aération auto-réglables

La gestion du débit d’air s’adapte au mode de vie des habitants. Ces modèles fonctionnent avec un débit fixe qui peut être de 23, 33 ou 47 m3 par heure. Le choix doit se faire, non seulement en prenant en compte la taille de la pièce, mais également le nombre d’habitants qui y sont présents.

Ce type de modèle régule le débit d’air en prenant en compte la vitesse du vent. Un curseur est ainsi présent sur certains modèles et offre la possibilité modifier la surface d’ouverture selon les besoins qui peuvent notamment varier d’une saison à l’autre.

 

Les grilles d'aération hygroréglables

La gestion du débit d’air s’adapte à l’humidité ambiante mesurée dans la pièce. C’est alors l’humidité intérieure qui influe sur le débit d’air entrant et sortant généré par les grilles d’aération de fenêtre. Un curseur interne se rétracte ou se dilate selon le taux d’humidité. Il s’agit d’un système plus flexible que le précédent. Une plus grande efficacité sera alors possible et des économies seront réalisées.

Ce type de modèle est donc davantage conseillé pour un confort ambiant mieux adapté.

 

Les grilles d'aération fixes

C’est la solution la plus présente sur les fenêtres. Un volet de fermeture vient parfois la compléter, il permet de l’obturer entièrement en cas de besoin.

 

Les grilles d'aération réglables

Ce modèle est similaire à celui de la grille d’aération fixe. Le débit d’air peut être régulé grâce à une commande réglable : ce qui est pratique selon les saisons et l’exposition de la façade au vent. Un volet de fermeture est également présent.

 

A lire aussi

Les différents types de pose d’une grille d’aération de fenêtre

S’il s’agit d’une excellente solution en copropriété, la pose de la grille d’aération n’est pas une intervention simple et il vaudra mieux la confier à une personne de métier.

En effet, la pose impliquera le percement d’une mortaise dans la partie supérieure du cadre de la fenêtre. Celle-ci devra être adaptée à la taille de grille d’aération, qui se choisit en fonction du débit d’air nécessaire vis-à-vis du volume de la pièce correspondante.

Une fois la grille d’aération positionnée, il faudra la fixer.

La grille d’aération peut être posée au niveau du cadre de la fenêtre ou au niveau du capot d’un volet roulant.

Je note le guide

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande