Garde-corps en aluminium : normes, installation et entretien

Un garde-corps est un élément de protection installé à divers endroits dans une copropriété afin d’assurer la sécurité de différentes ouvertures comme les balcons, les terrasses, les mezzanines ou encore les escaliers. S’ils existent en divers matériaux, ce sont des garde-corps en aluminium dont nous parlerons dans ce guide.

Garde-corps en aluminium : normes, installation et entretien

Les garde-corps en copropriété

Un garde-corpspermet de pouvoir s’accouder à une fenêtre ou se rendre sur une terrasse ou un balcon sans risque et de profiter d’un petit espace en extérieur même en vivant dans un appartement. La sécurité et la protection sont primordiales pour ce genre d’équipement, mais il ne faut pas pour autant se priver d’un bel esthétisme.

 

Définition

Le garde-corps est constitué d’une ossature résistante capable de supporter le poids d’une personne. En effet, il s’agit d’une barrière de protection sur laquelle il est possible de prendre appui sans tomber dans le vide. Ce genre d’équipement vise à éviter les chutes accidentelles et est indispensable dans une copropriété.

Pour un balcon, il est généralement question d’un garde-corps de palier alors que pour un escalier, il s’agit d’un garde-corps rampant. L’ossature du garde-corps est complétée par des éléments de remplissage qui, outre l’apport esthétique, possèdent également des fonctions de sécurisation afin d’éviter que toute personne ou tout objet ne passe au travers de l’ossature.

Ainsi, des normes spécifiques prévoient des critères de conformité auxquels les constructeurs doivent répondre afin que les enfants ne soient pas en mesure d’escalader un garde-corps.

 

Où les trouve-t-on ?

En copropriété, les garde-corps peuvent être placés dans un logement afin de délimiter une mezzanine, ils seront aussi présents sous forme de rampe pour encadrer des escaliers intérieurs comme extérieurs. Indispensable au niveau d’un balcon, il est possible de les retrouver autour d’une terrasse au rez-de-chaussée, mais ils n’y sont pas obligatoires puisque la distance de la structure avec le sol est insuffisante. Attention toutefois, en fonction du degré de la pente à laquelle la terrasse donne accès, ou de la hauteur de celle-ci, un garde-corps peut devenir obligatoire.

 

Partie privative ou partie commune ?

En copropriété, selon son emplacement, un garde-corps peut appartenir aux parties communes ou aux parties privatives de l’immeuble. En effet, selon le règlement de copropriété et la loi, les balcons sont généralement des parties communes pour lesquelles un usage privatif a été octroyé au propriétaire du lot par lequel il est accessible.

 

Cette appartenance relève du fait que les balcons d’une copropriété font partie de l’esthétique extérieure de l’immeuble pour laquelle une certaine harmonie doit être respectée. De plus, les balcons sont généralement catégorisés dans le gros oeuvre de l’immeuble.

Toutefois, il est conseillé de se référer au règlement de copropriété pour connaître les critères à respecter en termes d’installation ou de remplacement de garde-corps sur un balcon.

Effectivement, selon les règlements de copropriété, le balcon peut être considéré comme une partie commune ou une partie privative. Encore une fois, selon les cas, le propriétaire d’un logement aura la charge du revêtement du sol de son balcon associé à son usage privatif, toutefois son étanchéité et les autres travaux de gros oeuvre, comme le changement du garde-corps seront assimilés aux travaux à prendre en charge par la copropriété dans le cadre des parties communes.

 


Les normes à respecter

L’installation de garde-corps dans une copropriété répond à des normes de sécurité strictes. Un professionnel devra intervenir en copropriété pour éviter que la responsabilité de toute chute accidentelle ne soit reprochée à un copropriétaire ayant réalisé lui-même les travaux.

 

Les différentes normes

C’est la norme NF P 01-012 qui fixe l’ensemble des règles de sécurité concernant les dimensions des garde-corps, quant à ceux installés sur des toitures terrasses qui ne sont pas accessibles au résident, il s’agira de la NF en Iso 14122-3.

Les constructeurs doivent respecter les modalités et critères d’essai énoncés dans la NF P 01-013.

Retenez qu’un garde-corps en aluminium doit mesurer un minimum de 1 m lorsqu’il est installé sur une terrasse ou sur un balcon et de 90 cm pour un escalier.

 

Conseils d’entretien

Selon le matériau des garde-corps de la copropriété, il est impératif de les entretenir régulièrement afin de ralentir l’apparition des dégradations. En termes de garde-corps, la corrosion est l’un des principaux ennemis. Les modèles actuels en aluminium sont conçus pour résister durablement à cette problématique de la corrosion.

Pour vous assurer d’investir dans un modèle résistant à ce phénomène, choisissez-en un en aluminium laqué ou en aluminium anodisé. Leur entretien sera relativement simple puisqu’il suffira de les laver à l’eau savonneuse.

 

Pendant cette phase de nettoyage, il suffit de vérifier la solidité du garde-corps, la faiblesse de ceux en aluminium provient principalement du desserrage de certaines pièces assemblées. En cas de suspicion de faiblesse, mieux vaut contacter un professionnel pour une simple vérification.

 

Réparer ou remplacer un garde-corps

Si les travaux engagés proviennent d’une décision commune d’améliorer la sécurité des garde-corps de la copropriété, il sera conseillé de remplacer les modèles existants par des modèles plus performants. En effet, dans ce cas de figure, la réhabilitation ou la restauration des existants engendrerait des travaux plus coûteux que leur simple remplacement.

Sachez également que seul le remplacement des existants permettra à la copropriété de bénéficier de la garantie décennale.

Un professionnel pourra vous conseiller sur les travaux à envisager selon l’état des garde-corps de votre copropriété.

 

Changer les garde-corps : un projet collectif

Lorsque les copropriétaires décident de changer les garde-corps de la copropriété, il s’agit généralement d’un projet commun pour lequel le syndic de copropriété joue le rôle de mandataire.

Il sera important de concerter l’assureur de la copropriété ou de se référer au contrat d’assurance signé afin de savoir si le recours à un maître d’oeuvre est exigé ou non.

Le remplacement des garde-corps est généralement incorporé au ravalement de façade d’un immeuble.

 


L’aluminium : un matériau apprécié

Si le bois à longtemps été choisi pour son authenticité et son esthétisme, en termes de garde-corps il a de nombreux désavantages qui ne conviennent pas aux besoins de ce genre d’installation en matière de sécurité et de protection. Aujourd’hui, l’aluminium fait donc partie d’un des deux matériaux principaux utilisés pour les garde-corps, l’autre étant l’acier.

Selon la technicité utilisée par les constructeurs, l’aluminium peut devenir extrêmement solide et prodiguer une excellente source d’appui sur un balcon en copropriété. Si l’acier a besoin d’être repeint régulièrement, ce n’est pas le cas de l’aluminium dont le revêtement résistera donc bien mieux dans le temps.

 

Les avantages de l’aluminium

Les constructeurs produisent désormais des garde-corps en aluminium dont l’esthétisme est de plus en plus varié. Si c’est une excellente raison pour attirer la clientèle, c’est également parce que c’est une solution qui convient tout à fait aux copropriétés.

En effet, l’aluminium est un matériau facile d’entretien dont la rigidité n’est pas à mettre en doute. De plus, un garde-corps en aluminium placé en extérieur sur un balcon ou une terrasse résiste parfaitement aux intempéries et offre une solution durable ne se laissant pas affecter par la corrosion.

 

De plus, il ne se ternit pas comme le bois, qui doit être entretenu de manière régulière. Lors de sa conception, l’aluminium est travaillé avec une technique de thermo laquage haute résistance. Ce process permet de donner tout son éclat au matériau. Un éclat qui résiste parfaitement dans le temps.

L’aluminium est un matériau qui supporte extrêmement bien les très fortes différences climatiques d’une région. De plus, si une partie du garde-corps est détériorée, il sera très simple pour un professionnel de la démonter et de remplacer seulement l’élément qui a besoin d’être changé. L’intervention sera relativement simple et ne nécessitera aucune soudure.

Enfin, l’aluminium est un matériau relativement léger qui est capable de proposer les mêmes capacités que des matériaux plus lourds. Ainsi, un garde-corps en aluminium disposant d’un remplissage avec tôle perforée et pesant 3 kg correspondra, en termes de sécurité et de protection, à un garde-corps en acier pesant 15 kg.

 


Les différents modèles de garde-corps en aluminium

L’aluminium est un matériau fortement conseillé en copropriété, que ce soit dans le cadre de travaux de construction ou de rénovation, puisqu’il offre de nombreux avantages à un prix relativement intéressant. De plus, des configurations variées et adaptées aux besoins seront accessibles, puisqu’il est facile de trouver un design qui correspond au style architectural du reste de l’infrastructure, quel que soit le standing de l’immeuble.

En outre, il existe des coloris variés.

 

Type de remplissage

Caractéristique du remplissage

à barreaudage

les barreaux sont verticaux

à lisse

les barreaux sont horizontaux

à remplissage

  • remplissage en verre feuilleté
  • remplissage en résine acrylique
  • remplissage en tôle perforée
  • remplissage en bois
  • remplissage en panneaux composites

 

Décisions prises en assemblée générale

En copropriété, changer les garde-corps des balcons par des garde-corps en aluminium, par exemple, passera obligatoirement par un vote en assemblée générale. Ce genre de décision peut être prise à la majorité simple de l’article 24 (majorité des voix des copropriétaires présents uniquement). Cela concernera alors aussi bien des travaux de reprise que des travaux de remplacement, dès lors que les modifications effectuées permettent de conserver à l’identique l’apparence de l’immeuble, tel que décrit dans le règlement de copropriété.

 

Dès lors qu’une modification est effectuée, le projet entrera dans le cadre de travaux d’amélioration ou d’une injonction administrative. Dans ce cadre-là, ce sera la majorité absolue de l’article 25 qui sera alors nécessaire. C’est-à-dire la majorité des voix de l’ensemble des copropriétaires qu’ils soient présents ou non lors de l’assemblée générale.

Les frais incombent à l’ensemble des copropriétaires si les garde-corps sont considérés comme partie commune dans le règlement de copropriété. S’ils sont considérés comme partie privative, les frais incomberont aux seuls propriétaires concernés.

La répartition des coûts se fait en fonction des tantièmes de chaque copropriétaire.

 

Les différents types de pose

C’est généralement en fonction de son mode de fixation qu’une catégorie de garde-corps est choisie, plutôt qu’une autre. En effet, selon le type de support sur lequel il est installé, tous les modèles ne conviendront pas.

 

La fixation à la française

Si le professionnel choisi de procéder à ce type d’installation, il fixera le garde-corps sur la surface supérieure de la dalle béton (pour un balcon ou une terrasse). Cette technique est également appelée la fixation à plat.

 

La fixation à l'anglaise

Cette alternative consiste à fixer le garde-corps sur l’épaisseur de la dalle béton. Cette technique est également appelée la fixation en applique.

 

La fixation autoportée

Cette ultime méthode de fixation consiste à poser le garde-corps sur la dalle. C’est un contrepoids qui permet alors de le maintenir en place. Le professionnel n’aura ainsi pas besoin de percer la dalle béton, ce qui est un réel avantage pour éviter les infiltrations d’eau. Pour que le garde-corps tienne en place, ce type de fixation prévoit que celui-ci soit lesté (par un plot en béton de 25 kg).

 


Prix d’un garde-corps en aluminium

Pour obtenir le tarif d’un garde-corps en aluminium, il faut prendre en compte un grand nombre de critères :

  • la longueur ;
  • le modèle ;
  • la taille ;
  • le design ;
  • la marque ;
  • et le prix de pose.

 

Bien entendu, le matériau joue également un rôle important. Les matériaux les plus chers sont ainsi le verre (400 € le mètre linéaire) et la fonte (500 € le mètre linéaire). Les garde-corps en bois coûtent près de 60 € le mètre linéaire et ceux en inox autour de 300 € le mètre linéaire. Voici un tableau récapitulatif des prix pour un garde-corps en aluminium.

 

Type de fixation d’un garde-corps en aluminium

Type de modèle

Prix pour la partie droite

Prix pour l’angle

fixation à la française

droit

30 à 120 € / m

20 à 80 €

incliné

40 à 140 € / m

15 à 65 €

rabattable

100 € / m

350 €

fixation en applique à l'anglaise

droit

 

40 à 145 € / m

15 à 65 €

incliné

25 à 100 €

rabattable

100€ / m

400 €

fixation autoportée

droit

80 à 300 € / m

25 à 110 €

incliné

40 à 140 €

rabattable

130 € / m

50 €

Le prix de pose n’est pas inclus pour les modèles droits ni pour les modèles rabattables.

 

Si les garde-corps droits sont les modèles les plus classiques et les plus traditionnels, il existe également deux autres types de modèles comme vous avez pu le voir dans ce tableau. Ainsi les garde-corps inclinés et rabattables sont des équipements de protection contre les chutes plus particulièrement conçus pour les toitures et les toitures terrasses.

Je note le guide

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande

A lire aussi