Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Remplacer un ascenseur : organiser les travaux, le budget, les désagréments et les solutions

Arrivé en fin de vie, votre ascenseur commence à nécessiter plus d’attention et demande des remplacements de pièces plus régulièrement. S’il est trop abîmé, il peut commencer à devenir dangereux pour ses usagers. Dans ce cas, le remplacement peut être nécessaire les tarifs commencent à 20 000 €.

Remplacer un ascenseur : organiser les travaux, le budget, les désagréments et les solutions
Remplacer un ascenseur : organiser les travaux, le budget, les désagréments et les solutions

Pourquoi remplacer un ascenseur ?

L’ascenseur est une pièce maîtresse de l’immeuble.

Pour beaucoup, la présence d’un ascenseur dans la copropriété est un critère important pour l’achat d’un appartement.

 

Cependant, il s’agit d’un dispositif qui s’use dans le temps. Un entretien récurrent permet d’allonger la durée de vie d’un ascenseur. Malgré le respect de cet entretien, le système devient de moins en moins performant.

 

Les pannes peuvent commencer à être très répétitives et donc les frais de réparation coûtent cher à la copropriété. Pour la sécurité des usagers de l’ascenseur, son remplacement peut être nécessaire. Il se peut que dans certains cas, une simple rénovation ne suffise pas.

 

Le remplacement complet de l’ascenseur est l’occasion pour faire une mise aux normes et donc pallier tout défaut sécuritaire. Remplacer l’ascenseur de son immeuble permet alors d’être en possession d’un système plus fiable et confortable.

 


Les solutions pour le remplacement

Le remplacement de l’ascenseur ne sera pas une mince affaire. Deux solutions s’offrent aux copropriétaires désireux de changer d’ascenseur : un remplacement partiel ou bien un remplacement total.

 

Le remplacement partiel

Le remplacement partiel de l’ascenseur consiste à garder la structure existante ainsi que la machinerie.

Dans ce cas de remplacement, les professionnels procèdent au remplacement de la cabine uniquement.

Un remplacement de cabine intervient dans le cadre d’une cabine abîmée et détériorée.

Le coût des travaux sera moins élevé bien que conséquent.

Le changement de la cabine permet également de moderniser l’ascenseur avec un éclairage plus performant, un design dans l’air du temps ou bien des fonctionnalités plus modernes.

 

Le remplacement intégral

Le remplacement total de l’ascenseur intervient lorsque des problèmes importants s'immiscent au niveau de la machinerie.

 

Pour remplacer intégralement l’ascenseur de votre copropriété, deux solutions s’offrent à vous : l’utilisation de la même gaine qu’auparavant, ou bien la destruction complète de l’ancienne installation, pour repartir sur un projet complètement neuf.

 

Pour répondre à des soucis de budget, utiliser la gaine de l’ancien ascenseur est la meilleure solution. Il faut alors procéder à l’extraction complète de l’ancien système pour pouvoir mettre en place la nouvelle installation. Le conduit sera la seule partie restante de l’ancien ascenseur.

 

Attention, il n’est pas toujours possible d’utiliser la gaine existante. Si votre ascenseur est très vieux, son format peut être désuet et les fabricants peuvent ne plus construire d’ascenseur de ce type, il faudrait dans ce cas, concevoir un nouvel ascenseur sur-mesure.

N’hésitez pas à faire des devis et à prendre contact avec des professionnels qui pourront vous orienter et vous accompagner dans vos choix.

 

Dans le cadre d’un remplacement à neuf avec une gaine neuve, les travaux seront plus lourds et bien plus coûteux.

Il se peut que vous soyez contraint de le faire à cause d’un manque d’espace pour le nouveau système ou bien parce que vous souhaitez tout simplement agrandir votre ascenseur.

Dans cette option, il faut s’assurer au préalable si les travaux ne nécessitent pas de mesures de sécurité particulières.

 

Toutefois, il reste rare de faire tomber l’ancien conduit. La plupart des remplacements s’effectuent à partir de l’ancien.

 


Démarches à effectuer avant les travaux

Avant d’entamer les travaux, quelques démarches sont à réaliser.

Après la concertation du conseil syndical et du syndic, l’assemblée générale doit contacter un expert.

Il est indispensable de faire une expertise technique de l’installation pour faire les travaux. Cela permet d’établir un compte rendu complet sur l’état de l’ascenseur. L’expertise permet également une évaluation du respect de la réglementation de l’ancien appareil.

 

En effet, les ascenseurs sont soumis à une réglementation stricte et complexe. Les professionnels que vous retiendrez seront capables de vous accompagner dans vos démarches concernant la mise aux normes de votre installation.

L’appareil et son système doivent être certifiés CE c’est-à-dire qu’ils doivent répondre aux exigences de conformités décrétées par l’Union européenne.

 

Quand décider de remplacer l’ascenseur ?

Le remplacement et la réfection d’un ascenseur n’est pas une décision à prendre à la légère.

C’est un chantier complexe qui demande une quantité de travaux considérable ainsi qu’un coût très élevé.

 

Pour connaître le moment opportun pour le remplacement de son ascenseur, il faut se fier au prestataire qui réalise l’entretien de votre appareil.

C’est le professionnel qui sera capable de vous informer sur l’état d’usage de l’ascenseur.

De plus, des pannes récurrentes et des besoins de changer des pièces sont des signes que l’ascenseur arrive en fin de cycle.

 

Un ascenseur commence à fatiguer à partir d’une vingtaine d’années.

Certains fabricants proposent cependant des modèles d’ascenseurs robustes et durables.

Un très bon entretien permet à plusieurs gammes d’appareils une longévité estimée à environ 50 ans.

Toutefois, si celui de votre copropriété commence à montrer des signes de faiblesse au bout d’environ 30 ans, il semble que son remplacement est inéluctable.

 

De même, si vous faites face à une cabine très dégradée, ou par l’âge ou par le manque de soin des usagers, le remplacement de la cabine peut être envisagé.

 


Qui décide du remplacement ?

Un ascenseur est bénéfique pour chacun, et tous les copropriétaires peuvent en avoir utilité. L’ascenseur est donc catégorisé dans les communs.

 

Ainsi, la prise de décision du remplacement de l’ascenseur de la copropriété, relève du syndic avec l’aval de l’assemblée générale.

 

Pour la prise de décision, les copropriétaires doivent être informés et doivent disposer :

 

  • De l’état réel de l’ascenseur, connu grâce à l’expertise et du rapport écrit qui en résulte
  • Des coûts prévisionnels du projet qui sont des montants élevés, chacun doit en être informé
  • Des répercussions que le chantier aura concernant la vie dans l’immeuble. C’est une installation d’envergure qui nécessite du temps. Cela implique donc l’utilisation des escaliers par tous les copropriétaires durant un certain temps
  • De la pérennité du projet, pour combien de temps le nouvel ascenseur ne demandera pas de soins particuliers en plus de son entretien ?

 

C’est à l’assemblée de prendre les décisions telles que le modèle de l’ascenseur ou encore le prestataire qui réalisera les travaux.

Les choix concernant le remplacement et la rénovation de l’ascenseur sont votés à la majorité absolue.

 

Qui contacter ?

Entreprendre des travaux tels que le remplacement d’un ascenseur requiert l’appel de professionnels spécialisés et qualifiés dans ce domaine.

 

Le principal professionnel à contacter pour la pose du nouvel ascenseur est tout simplement un ascensoriste.

Spécialiste de ces systèmes, il sera parfaitement qualifié tant dans le conseil et l’accompagnement dans votre projet, que dans la réalisation des travaux.

 

De plus, c’est lui que vous pourrez mandater lors de la souscription du contrat de maintenance obligatoire, pour l’entretien de votre ascenseur.

Faire appel à l’ascensoriste qui pose votre nouveau système pour la maintenance vous permettra sans doute de faire baisser le prix des prestations.

 

En cas de destruction de l’ancienne gaine, il peut vous être recommandé de faire appel à un architecte. Ce dernier est capable de repenser votre espace pour y installer le nouveau système en redessinant les cages d’escaliers.

Ainsi, vous vous assurez d’un rendu impeccable qui répond aux attentes de tous les copropriétaires.

 


Le budget à prévoir

Le budget à prévoir pour le remplacement d’un ascenseur est important.

Les ascenseurs sont des machines complexes, ils doivent être de bonne qualité pour en assurer leur pérennité et également pour une sécurité renforcée.

 

Le prix d’un ascenseur va dépendre de nombreux facteurs. Le nombre d’étages à desservir et la taille de la cabine en sont les principaux.

Le design, la technologie influent également sur son prix final.

 

Le prix d’un ascenseur de moyenne gamme pour 4 personnes qui permet de relier 2 étages commence à 20 000 €. Ce prix comprend le matériel évidemment, mais aussi la pose et la mise en service.

Pour ce même ascenseur, il faut débourser entre 3 000 et 4 500 € pour chaque étage supplémentaire à desservir.

 

À cela vient s’ajouter le prix de la dépose.

Phase essentielle, vous êtes obligé de payer la dépose et le recyclage de l’ancien appareil.

L’enlèvement coûte entre 2 000 et 3 000 € supplémentaires qu’il faut ajouter à la facture finale.

 

Enfin, si vous avez décidé de faire appel à un architecte, sa rémunération fera gonfler la facture finale d’environ 10 à 15 %.

 

Le financement des travaux

Les travaux sont à régler sur la base d’une répartition calculée au tantième spécifique.

C’est donc aux copropriétaires de payer la somme des travaux en fonction du pourcentage des parties communes qu'ils détiennent, les tantièmes.

 

Pour le règlement d’un ascenseur, les tantièmes varient selon les étages.

Au rez-de-chaussée, les copropriétaires n’ont pas à payer les frais liés au remplacement de l’ascenseur s’ils prouvent qu’ils n’ont aucune utilité de l’ascenseur (pas de cave ou de garage desservis par l’ascenseur par exemple).

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi