Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Volets : conseils, installation et guide d’achat en immeuble

Pour protéger votre appartement de la chaleur qu’apporte le soleil en été, mais aussi pour des questions de sécurisation et de confort, il peut être intéressant d’installer des volets aux fenêtres d’un immeuble en copropriété. Toutefois, les démarches ne sont pas toujours simples, surtout si l’ensemble des copropriétaires n’arrive pas à se mettre d’accord. Les volets : conseils, installation et guide d’achat, voici tous les éléments dont vous aurez besoin pour votre projet.

Volets : conseils, installation et guide d’achat en immeuble
Volets : conseils, installation et guide d’achat en immeuble

L’installation de volets en copropriété

Lors de la construction d’un immeuble, l’installation de volets est parfois prévue. Toutefois les volets font partie des équipements facultatifs en copropriété et il est très fréquent que les appartements n’en soient pas équipés. Cependant, pour les habitants, l’absence de volets peut être gênante, notamment dans les chambres du logement, pour dormir confortablement. Mais l’absence de volets peut également se faire ressentir l’été en fonction des capacités d’isolation du bâtiment.

 

Avantages des volets pour les appartements

Statut des volets en copropriété

  • se protéger des vis-à-vis avec un autre immeuble

  • se protéger de la lumière

  • se protéger du froid en hiver

  • se protéger de la chaleur en été

  • sécuriser les appartements contre les tentatives de cambriolage

Les volets sont généralement considérés comme des parties communes puisqu’ils viennent modifier l’apparence de la façade extérieure. Pensez à vérifier comment les volets sont classés par le règlement de copropriété afin de connaître la répartition des frais d’installation ou de remplacement.

 

Aucun texte de loi ne rend obligatoire l’installation de volets au sein d’un immeuble. Cependant un ou plusieurs copropriétaires peuvent choisir d’en ajouter à leur logement. Ils ne pourront toutefois pas agir sans consulter les autres membres de la propriété au cours d’une assemblée générale, ainsi que le PLU (Plan Local d’Urbanisme) auprès du service d’urbanisme de la mairie.

 

Une intervention sur l’ensemble des parties privatives de l’immeuble se révèlera moins coûteuse pour les copropriétaires par logement. En effet, les achats groupés permettent d’obtenir des prix plus intéressants. De plus, la pose sera alors entièrement réalisée par la même entreprise. Veuillez toutefois noter qu’il est très rare d’équiper les parties communes d’une copropriété de volets, leur fermeture manuelle serait en effet extrêmement contraignante, une solution programmable peut éventuellement être prévue.

 

Guide d’achat de volets d'immeuble

Pour un immeuble, il existe de nombreuses solutions de volets, parmi lesquels :

  • les volets à vantaux ;

  • les volets roulants ;

  • les volets pour vélux ;

  • les volets à fermeture manuelle ;

  • les volets automatisés, programmables ou domotisés, etc.

 

Le règlement de copropriété impose parfois le type de modèle pouvant être installé sur la façade de l’immeuble. En effet, il est important de garder une cohérence et une harmonisation des volets sur l’ensemble de la façade. Il est impossible d’installer des volets en copropriété sans obtenir l’aval des copropriétaires. Le seul élément que vous pourrez installer dans vos parties privatives sans leur approbation consiste en des stores ou pare-soleil intérieur. Il s’agit d’une alternative intermédiaire qui permettra de filtrer une grande partie de la lumière et de la chaleur du soleil en été.

 

Les volets à vantaux

La solution la plus classique consiste à installer des volets à vantaux. Ils peuvent se composer de 1 ou de 2 vantaux. Ce type de volets se ferme et s’ouvre manuellement. Ils peuvent être un atout esthétique en façade de copropriété. Vous pouvez choisir entre différents types de matériaux pour installer des volets à vantaux :

  • volets en aluminium ;

  • volets en bois ;

  • volets en PVC.

 

Type de volets à vantaux

Caractéristiques

Type de modèles

Prix TTC (fourniture seule)

Prix TTC (pose seule)

Les volets à vantaux en aluminium

Excellentes capacités d’isolation quand le matériau choisi est de qualité.

Modèle à pentures (1 vantail)

entre 150 et 350 €

entre 50 et 100 €

Modèle à pentures (2 vantaux)

entre 300 et 650 €

Modèle coulissant (1 vantail)

entre 300 et 850 €

entre 50 et 150 €

Les volets à vantaux en bois

En plus de ses excellentes capacités d’isolation, le bois apporte un cachet authentique à un immeuble.

Bois exotique (1 vantail)

entre 130 et 300 €

entre 40 et 70 €

Bois classique (1 vantail)

entre 80 et 170 €

entre 50 et 80 €

Bois exotique (2 vantaux)

entre 250 et 500 €

entre 50 et 100 €

Bois classique (2 vantaux)

entre 150 et 300 €

entre 100 et 150 €

Modèle coulissant

entre 250 et 350 €

entre 50 et 100 €

Les volets à vantaux en PVC

Cette solution exige beaucoup moins d’entretien que le bois pour des capacités d’isolation similaires.

Modèle à pentures (1 vantail)

entre 100 et 250 €

dès 50 €

Modèle à pentures (2 vantaux)

entre 200 et 400 €

entre 100 et 150 €

 

Les volets roulants

En termes de praticité, un volet roulant motorisé est très avantageux en copropriété puisqu’il suffit alors de déclencher un bouton, parfois programmable, pour ouvrir et fermer tous les volets du logement. C’est une solution idéale pour les parties communes lorsque celles-ci sont équipées. Il existe également des volets roulants manuels qui pourront parfaitement convenir aux copropriétaires.

 

En journée, un volet roulant est beaucoup plus discret qu’un volet à vantaux, puisqu’il disparaît dans le coffre présent au-dessus de la fenêtre. En termes d’isolation et de sécurité, les performances des volets roulants sont relativement bonnes.

 

Type de volets roulants

Caractéristiques

Prix TTC (hors pose)

Les volets roulants en aluminium

Les volets en aluminium sont des modèles haut de gamme, raison pour laquelle il s’agit du matériau le plus cher. Les modèles doubles parois proposent de bonnes capacités d’isolation. L’aluminium est un matériau très résistant aux intempéries.

entre 250 et 600 €

Les volets roulants en PVC

Relativement facile à installer, le PVC est le matériau le moins cher. S’il propose de bonnes capacités d’isolation, le PVC reste un matériau fragile qui présente des risques de déformations lorsqu’il est exposé à la chaleur.

entre 100 et 500 €

Les volets roulants en composite

Le composite est un matériau intermédiaire entre le PVC et l’aluminium. Plus rare et disponible dans moins de modèles, il combine les avantages de ces deux matériaux.

entre 150 et 600 €

 

Les volets pour vélux

Si nous avons principalement parlé des volets pour fenêtres verticales, les copropriétaires du dernier étage pourront, eux, être intéressés pour les volets adaptés au vélux. Si les vélux sont appréciés pour la luminosité qu’ils apportent à une pièce, ils sont aussi la cause principale de l’élévation de la température au sein du logement en été. Installer des volets pour vélux adaptés permet de limiter ce problème.

 

De plus, il existe aujourd’hui des systèmes automatisés particulièrement pratiques lorsque le vélux n’est pas accessible à une personne se tenant debout. Voici les différents prix (hors pose) à prévoir pour l’achat d’un volet pour vélux selon son mécanisme d’ouverture :

  • comptez entre 100 et 400 € TTC (hors pose) pour un volet pour vélux avec mécanisme d’ouverture manuel ;

  • comptez entre 300 et 500 € TTC (hors pose) pour un volet pour vélux avec mécanisme d’ouverture électrique ;

  • comptez entre 400 et 700 € TTC (hors pose) pour un volet pour vélux avec mécanisme d’ouverture solaire.

 

Dans la mesure du possible, en fonction de la décision des autres copropriétaires et des restrictions possibles du règlement de copropriété, nous vous conseillons d’installer le coffre de l’enrouleur du volet roulant à l’extérieur du vélux. Cela permet notamment de prendre moins de place à l’intérieur de votre logement.

 

Pour réduire les risques d’infiltration pouvant survenir avec l’installation des câbles électriques nécessaire au principe de fonctionnement du vélux, il peut être intéressant d’opter pour un modèle au système autonome sans fil.

 

Système d’ouverture et de fermeture

Pour ouvrir et fermer vos volets, vous pouvez choisir entre différents types d’ouverture et de fermeture. Certains sont plus pratiques que d’autres. Certains sont autonomes, d’autres permettent une gestion centralisée. Tous les systèmes d’ouvertures disposent de leurs avantages et de leurs inconvénients :

  • les mécanismes d’ouverture manuelle ;

  • les mécanismes d’ouverture électrique (ou télécommandée) ;

  • les mécanismes d’ouverture solaire.

 

Les mécanismes d’ouverture manuelle

Les volets équipés d’un mécanisme d’ouverture manuelle ont l’avantage de pouvoir s’acheter à un prix très compétitif, bien moins chers que les modèles électriques et motorisés, et également beaucoup plus simple à installer. En effet, l’installateur n’aura pas la nécessité d’ouvrir les cloisons afin de pouvoir effectuer les raccordements électriques d’un volet avec mécanisme d’ouverture électrique.

 

Différents principes de fonctionnement d’ouverture manuelle

Caractéristiques

Prix TTC du mécanisme d’ouverture (hors pose)

Modèles à manivelle

  • volet roulant manuel équipé d’une manivelle

  • système fiable

  • solution peu coûteuse à l’installation et à l’usage

  • fonctionnement simple et facile à prendre en main

  • discrète.

environ 100 €

Modèles à tirage

  • idéal pour les petites fenêtres

  • convient pour des volets peu ouverts ou peu fermés (comme pour les toilettes, par exemple)

  • poignée intégrée permet d’actionner le tirage

dès 50 €

Modèles à sangle

  • peu présent en copropriété

  • solution peu coûteuse

  • usure rapide de la sangle

  • solution peu esthétique

entre 20 et 70 €

 

Toutefois, un mécanisme d’ouverture manuelle est contraignant puisqu’il n’est pas équipé d’un système de fermeture centralisé. Chaque volet doit être ouvert et fermé un par un matin et soir. De plus, pour éviter que la manivelle ne grince, un entretien régulier est nécessaire.

 

Les mécanismes d’ouverture électrique (ou télécommandée)

Si les mécanismes d’ouverture électrique sont très appréciés des résidents, c’est parce qu’ils permettent de mettre en place un système de gestion centralisé idéal pour que l’ouverture et la fermeture des volets de l’appartement se fassent de manière autonome. Si le prix des mécanismes d’ouverture électrique est plus élevé que le prix des mécanismes d’ouverture manuel, c’est une solution qui permet toutefois de pouvoir améliorer significativement les performances de sécurité du logement.

 

Différents principes de fonctionnement d’ouverture électrique

Caractéristiques

Prix TTC du mécanisme d’ouverture (hors pose)

Modèles télécommandés

  • modèles les plus courants

  • déclenchement de l’ouverture et de la fermeture avec une télécommande radio (ou infrarouge) d’un ou de plusieurs volets roulants

  • gestion centralisée possible

entre 350 et 800 €

Modèles motorisés

  • actionnés par un interrupteur (ou une télécommande)

  • gain de temps matin et soir

  • ouverture fluide qui permet que le mécanisme s’abîme moins qu’avec un mécanisme manuel

  • programmation horaire possible

  • solution très confortable pour les résidents

entre 60 et 200 €

Modèles électriques automatiques

  • automatisme total

  • solution ultra perfectionnée

  • solution coûteuse

  • capteur solaire positionné à l’extérieur du logement (permet de s’occuper de la gestion des volets en prenant en compte le lever et du coucher du soleil)

environ 400 €

Modèles électriques filaires

  • solution la plus installée en copropriété

  • raccordement électrique nécessaire

  • installation d’un interrupteur à prévoir

environ 150 €

Modèles électriques sans fil

  • pour les volets haut de gamme

  • déclenchement de l’ouverture et de la fermeture par une commande radio

  • aucune ouverture de cloison nécessaire

environ 250 €

 

Les mécanismes d’ouverture solaire

Avec un mécanisme d’ouverture solaire, le volet de vélux ou de la fenêtre mesure le niveau d’ensoleillement pour déclencher ou non le mécanisme d’ouverture et de fermeture en fonction de la programmation prévue. La programmation permet également de prendre en compte les horaires, ce qui permet d’éviter que le volet s’ouvre pendant la nuit. Comptez entre 400 et 800 € TTC (hors pose) pour l’achat d’un volet équipé d’un mécanisme d’ouverture solaire.

 

Le petit panneau solaire nécessaire au bon fonctionnement de ce type de volet est directement intégré sur le coffre d’enroulement. Il permet d’assurer un système d’autoconsommation très pratique pour faire des économies d’électricité. De plus, sa présence reste relativement discrète. L’installation de ce type de mécanisme d’ouverture apporte une réelle plus-value au logement.

 

L’installateur n’aura pas besoin de réaliser des raccordements électriques, ce qui permet une installation beaucoup plus simple en rénovation.

 

Prix d’installation de volets

En plus de prix de fournitures (volet + mécanisme d’ouverture et de fermeture), il faut prendre en compte le prix d’intervention du professionnel choisi pour avoir un guide d’achat complet. Cela comprend la pose de vos volets, ainsi que les frais de déplacement du professionnel.

 

Pour des volets roulants, le professionnel devra installer un coffre dans lequel le volet viendra s’enrouler en mode fermé. Il pourra l’installer de manière apparente ou l’intégrer à la cloison pour plus de discrétion. Pour des volets battants, le professionnel installera uniquement le ou les vantaux choisis. Enfin, pour des volets solaires, il devra installer, en plus du volet, un petit panneau solaire auquel le volet sera relié pour son bon fonctionnement.

 

Type de volet

Prix de pose TTC (hors fournitures)

Volet roulant manuel

entre 100 et 140 €

Volet roulant motorisé

entre 130 et 200 €

Volet roulant pour vélux

entre 200 et 400 €

Volet roulant solaire

entre 110 et 150 €

 

L’installation d’un volet roulant motorisé comprend également la mise en place d’un ou de plusieurs interrupteurs permettant d’ouvrir et de fermer les volets grâce à une commande centralisée ou de les actionner individuellement via des interrupteurs isolés. Le prix de pose comprend également le raccordement électrique nécessaire pour le bon fonctionnement de vos volets motorisés.

 

Nos conseils

Avant d’acheter des volets, qu’il s’agisse d’un projet individuel ou collectif, différentes démarches doivent être mises en place. En effet, comme nous y avons fait allusion à différents moments dans ce guide d’achat de volets pour copropriété, il vous faudra obligatoirement obtenir l’aval des copropriétaires et l’autorisation de la mairie avant de pouvoir réaliser votre projet.

De plus, il est important de souscrire à une assurance dommages-ouvrages afin d’éviter tout problème à la suite des travaux.

 

Obtenir l’aval des copropriétaires

Pour installer de nouveaux volets aux fenêtres de votre logement, ou pour équiper pour la première fois l’ensemble de la copropriété avec des volets, il faut commencer par consulter le règlement de copropriété. En effet, ce document peut prévoir l’interdiction d’installer des volets sur les façades de l’immeuble ou peut imposer certaines exigences concernant leur apparence, leur style, le type de modèle, leur couleur, etc.

 

En cas d'interdiction, il est possible de modifier le règlement de copropriété lors d’une assemblée générale, mais cela ne sera envisageable que si l'ensemble des copropriétaires souhaitent faire installer des volets, sinon il sera très difficile d’obtenir un vote pour faire modifier le règlement de copropriété.

 

Dans le cas d’un projet individuel comme dans le cas d’un projet collectif, il est obligatoire de présenter le projet lors d’une assemblée générale organisée par le syndic de copropriété afin de faire voter le projet aux copropriétaires présents et représentés. Pour pouvoir installer des volets en copropriété, il sera nécessaire d’obtenir la majorité des voix de tous les copropriétaires.

 

Obtenir une autorisation préalable de travaux

Avant de pouvoir installer des volets dans un immeuble qui en était jusqu’à maintenant dépourvu ou bien pour remplacer les modèles présents actuellement sur la façade de la copropriété, il est indispensable de vérifier les exigences du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre municipalité. Le syndic de copropriété pourra directement contacter le service urbanisme de la mairie pour en savoir davantage.

 

Des exigences concernant le style, le coloris, la forme, la taille, le type de volet, etc. peuvent être prévues dans le Plan Local d’Urbanisme dans un souci d’harmonie visuelle d’un quartier ou d’une ville. Pour cette raison, il est obligatoire de faire une autorisation préalable de travaux : document que le syndic de copropriété pourra se charger d’envoyer à la mairie s’il s’agit d’un projet collectif. Il n’aura pas besoin de se charger des procédures si le projet n’appartient qu’à un seul copropriétaire, ce sera alors à lui de s’en charger.

 

Une fois le délai d’un mois écoulé, la copropriété est autorisée à réaliser les travaux. Afin d’éviter tout problèmes par la suite, nous vous conseillons quand même fortement de demander une attestation de non-opposition à la mairie afin de disposer d’un réel justificatif. Attention, cette autorisation est valable pour les deux années suivantes. Si les travaux ne sont pas effectués pendant cette période, il est obligatoire de faire une nouvelle demande d’autorisation préalable de travaux.

 

L’assurance dommages-ouvrages

Lorsqu’il s’agit d’un projet individuel, les copropriétaires peuvent voter l’approbation du projet en exigeant une condition : la souscription à une assurance dommages-ouvrages par le copropriétaire faisant réaliser les travaux. Cela est en effet possible pour tous les travaux modifiant l’aspect de l’immeuble et cela permet de protéger la copropriété des malfaçons ou des dégradations de la façade causée par les travaux.

 

Lorsque le projet est collectif, c’est le syndic de copropriété qui est chargé de souscrire à une telle assurance au nom de toute la copropriété.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi