Fenêtre double-vitrage : mode d’emploi, prix et pose

La présence de fenêtres en simple vitrage en copropriété est une source de nuisance thermique qui dégrade le confort de tous les habitants du bâtiment. Phénomène de parois froides, déperditions énergétiques, dans les parties communes dans les parties privatives, pour une réelle efficacité en termes de performance il est important de mettre en place du double vitrage pour toutes les fenêtres du bâtiment. Bien souvent, la rénovation thermique de l’ensemble de l’infrastructure est réalisée par la même occasion.

Fenêtre double-vitrage : mode d’emploi, prix et pose

Le chauffage collectif et les fenêtres double vitrage

Dans une copropriété, la surconsommation et l’inconfort est double lorsque certains copropriétaires sont équipés de fenêtres simple vitrage et que d’autres bénéficient du double vitrage. En effet, tous les systèmes de chauffage collectif ne permettent pas une individualisation de la température. La puissance de chauffage envoyée dans chaque logement peut en effet être commune. Dans ce cas, les résidents disposant de simple vitrage risquent d’avoir trop froid. Quant à ceux disposant de double vitrage, ils risquent d’avoir trop chaud et finissent parfois par ouvrir leurs fenêtres en hiver, ce qui provoque une surconsommation d’énergie et un montant plus important de charges pour l’ensemble des résidents.

 


Un remplacement imposé à l’ensemble de la copropriété

Les fenêtres sont une source importante de déperditions énergétiques dans une copropriété. Lorsque les charges de chauffage ne sont pas individualisées et sont partagées entre l’ensemble des résidents, imposer le remplacement de l’ensemble des fenêtres simple vitrage privatives par des fenêtres double-vitrage en copropriété peut être une excellente occasion pour faire baisser les charges.

L’article 7 de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010, également appelé « loi Grenelle 2 » permet d’imposer ce remplacement sans qu’un vote à l’unanimité des copropriétaires ne soit nécessaire, comme c’était le cas jusqu’à cette date. Cette loi a été complétée par un décret d’application en date du 3 décembre 2012. Ces textes stipulent que la majorité de l’article 25 est désormais suffisante, c’est-à-dire l’obtention de la majorité absolue vis-à-vis des voix de l’ensemble des copropriétaires présents ou non. Le but étant de faciliter la gestion des conflits d’intérêts (privatifs et collectifs).

Toutefois, ces textes de loi offrent la possibilité aux copropriétaires ayant déjà procédé à un remplacement de vitrage équivalent à celui du projet de la copropriété de ne pas avoir de nouveau à changer de vitrage, à la condition que cette rénovation individuelle soit d’une date anniversaire inférieure à 10 ans. Attention, un justificatif devra être présenté pour que cela soit possible.

 


La gestion d’un projet collectif

Dans une copropriété où le chauffage est collectif, le syndic de copropriété doit mettre le sujet à l’ordre du jour pour qu’il soit abordé puis voté lors d’une assemblée générale. Gérer le projet de manière collective facilite les démarches en copropriété, puisque cela permet une harmonisation de la façade mais aussi une globalisation des travaux qui débouche sur une rentabilisation du déplacement des professionnels.

Le syndicat des copropriétaires endossera le rôle de maître d’ouvrage et une commande unique sera passée pour toutes les fenêtres double-vitrage de la copropriété, seront exclus les logements ou parties communes qui en sont déjà éventuellement équipés. La copropriété passera ensuite par un seul et même prestataire pour l’installation des nouvelles fenêtres sur l’ensemble du bâtiment.

 

La mise en place d’un projet collectif de remplacement de fenêtres

Différentes étapes

Caractéristiques

Désignation d’un maître d’ouvrage

Il convient de choisir un professionnel sensibilisé à la problématique des copropriétés et sachant organiser des travaux dans un bâtiment habité. Son rôle sera d’étudier le projet et de s’occuper du suivi des travaux. Le syndicat des copropriétaires ou le syndic de copropriété peut éventuellement endosser ce rôle.

 

Identification des fenêtres concernées

Audit énergétique

Si un audit énergétique de l’immeuble a récemment été réalisé. Le nombre de fenêtres avec simple et double vitrage y aura été identifié.

Demande aux copropriétaires

Le syndic fournit la liste rassemblant les caractéristiques de l’ensemble des lots de l’immeuble afin que le maître d’oeuvre puisse juger de l’étendue des travaux.

Pour savoir quelles fenêtres nécessitent le remplacement de leur vitrage dans la copropriété, le maître d’oeuvre remet un courrier au syndic qui est chargé de le communiquer à l’ensemble des copropriétaires. Le courrier expliquera le projet dans ses grandes lignes. Le document annexe sera à remplir par l’ensemble des copropriétaires. La date de pose, et éventuellement de rénovation, des fenêtres doit y être mentionnée, voire même justifiée.

Ne pas répondre à ce document équivaut au changement automatique de la fenêtre.

Une visite est ensuite effectuée par le maître d’oeuvre concernant toutes les pièces justificatives manquantes vis-à-vis d’éventuelles rénovations de fenêtres, il vérifiera alors les vitrages concernés.

Réalisation d’un dossier

Pour demander des devis auprès de professionnels, le dossier devra mentionner le nombre exact de fenêtres. Toutefois, le taux demandé aux entreprises est généralement de +/- 10 % au cas où d’éventuelles fenêtres seraient oubliées.

Chiffrer les travaux

Le syndic reçoit le devis proposé par le maître d’oeuvre. Ce document doit être précis et mentionner le prix unitaire des fenêtres ainsi que le prix de l’ensemble des travaux avec une répartition par copropriétaire selon le nombre de fenêtres changées dans leur logement.

Il est conseillé de comparer différents devis.

Convocation de l’assemblée générale

Le syndic de copropriété se charge de convoquer l’assemblée générale des copropriétaires en leur adressant un courrier recommandé avec ordre du jour, date et lieu de la réunion. Le budget de remplacement des fenêtres par du double vitrage est alors voté à la majorité de l’article 25 (c’est-à-dire de tous les copropriétaires, présents ou non).

 

 

Les différents types de fenêtres

Lorsqu’un copropriétaire décide de changer les fenêtres de son logement ou que la copropriété met en place un projet collectif de remplacement des fenêtres de la copropriété, ce n’est pas uniquement le confort thermique qui doit être pris en compte. En effet, il est intéressant d’en profiter pour maximiser le confort acoustique. Voici tous les points à prendre en compte pour choisir les fenêtres de la copropriété :

 

Element

Type

Avis

Vitrage

simple vitrage

A éviter absolument.

double vitrage

C’est le choix de base pour un projet de construction ou de rénovation. Il existe différents types de fenêtres double vitrage avec des spécificités acoustiques, solaires, anti-effraction, etc.

triple vitrage

Conseillé pour les copropriétés situées dans le nord-est du pays ou pour des baies vitrées situées plein nord ou encore pour un bâtiment basse consommation.

Matériau menuiseries

PVC

  • bonne isolation
  • pas d’entretien nécessaire
  • résistant
  • imputrescible
  • nombreux coloris (aspect bois possible)
  • fortement conseillé en bord de mer

bois

  • matériau naturel
  • bonne isolation
  • excellentes performances
  • entretien nécessaire
  • aspect authentique

aluminium

  • matériau fin
  • convient en construction et en rénovation
  • très grande gamme de couleurs
  • fortement conseillé pour les très grandes fenêtres

menuiseries mixtes

  • réunion des avantages de deux matériaux :

○       aluminium/PVC (moins cher qu’une fenêtre en aluminium et meilleures capacités d’isolation)

○       aluminium/bois (bonnes capacités du bois mais sans nécessité d’entretien)

Ouverture de la fenêtre

panneau coulissant

Ces modèles ne sont composés d’aucun ouvrant qui vient empiéter de la place une fois ouvert, les panneaux coulissent l’un derrière l’autre. Ce type de fenêtre est à privilégier dans les cuisines.

ouvrant à la française

C’est le choix le plus retrouvé en copropriété. La fenêtre présente un ou deux battants.

ouvrant oscillo-battant

L’unique battant de la fenêtre s’entrouvre par le haut ce qui permet d’empêcher les intrusions tout en laissant la fenêtre ouverte.

ouvrant à la française oscillo-battant

Les deux modes d’ouverture précédents sont présents sur la même fenêtre.

Renouvellement d’air

système de ventilation

Les problèmes d’étanchéité d’une fenêtre déposée permettaient une certaine ventilation du logement que le nouveau modèle ne permettra plus. Ce renouvellement d’air devra être maintenu via l’installation d’une VMC à fonctionnement continu en sus. Elle doit principalement être installée dans les pièces humides du logement.

Performances thermiques

coefficient Uw

Il s’agit du coefficient d’isolation thermique. Plus l’isolation est bonne, plus le chiffre est faible.

Des aides et subventions peuvent venir soutenir la copropriété dans son investissement financier, pour cela, les fenêtres installées doivent prodiguer des performances thermiques comme suit :

  • soit Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3
  • soit Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36

coefficient Sw

Il s’agit du facteur solaire. Son chiffre donne la mesure d’apport solaire qui peut pénétrer au travers de la vitre.

 

Attention, lors de son choix de fenêtre, la copropriété doit respecter l'harmonisation des façades extérieures du bâtiment, il sera d’ailleurs nécessaire de contacter la mairie au préalable afin d’obtenir les autorisations nécessaires, ce qui est toujours le cas lors d’une modification de façade. Ainsi, les réglementations en vigueur peuvent contraindre les copropriétaires sur le style unique de fenêtre qu’ils pourront choisir pour les parties privatives et communes de la copropriété. Pour cette raison, il est plus simple de déléguer le syndic de copropriété pour la gestion de ces démarches.

 


Prix d’une fenêtre double vitrage

Le prix des fenêtres choisies par la copropriété peut varier en fonction de nombreux critères. En effet, devront être pris en compte tous les éléments vus dans le tableau précédent : le type de vitrage, le matériau de la fenêtre, ses performances, mais aussi ses accessoires, comme la poignée par exemple.

Ainsi, pour le prix d’une fenêtre de format carré 120 x 120 cm, disposant d’un double vitrage, il faut compter :

  • entre 250 et 500 € TTC (bois) ;
  • entre 200 et 400 € TTC (PVC) ;
  • entre 300 et 750 € TTC (aluminium).

Ces prix prennent en compte la fourniture seule et pourront varier selon le type d’ouverture.

Pour en savoir plus sur les prix spécifiques d’une demande groupée de fenêtres, il faudra directement contacter des professionnels qui vous feront une proposition de devis correspondant à votre projet.

 

Prix de pose d’une fenêtre double vitrage

Le vitrage ne doit pas être la seule préoccupation lorsque les fenêtres sont changées pour des raisons de sécurité ou pour des nuisances sonores. Outre les performances de la fenêtre, c’est aussi le type et la qualité de pose qui est important pour que l’isolation soit efficace. Faire un projet collectif permet de faire des économies sur le prix de pose mais aussi sur le prix de déplacement du ou des professionnels.

En effet, pour changer une seule fenêtre, le prix de pose incluant les frais de déplacement peut doubler le prix de la fenêtre.

Pour choisir un professionnel, fiez vous à son agrément Reconnu Garant de l'Environnement (RGE) indispensable pour les différentes aides financières proposées. La certification Qualibat pourra également vous assurer de la qualité de l’entreprise.

Ainsi, pour le prix de pose d’une fenêtre de format carré 120 x 120 cm, disposant d’un double vitrage, il faut compter entre 100 et 200 € TTC.

Le professionnel choisi pourra opérer de deux façons différentes : soit une pose en rénovation soit une dépose totale.

 

La pose en rénovation

Dans ce premier cas, le dormant de la fenêtre actuellement en place est utilisé pour la nouvelle fenêtre. Le dormant est la partie de la fenêtre qui ne bouge pas et est fixée au mur. Dans ce cas, le nouveau dormant y est fixé. L’ouverture de la fenêtre sera, par contre, moins grande. Toutefois, il s’agit de travaux plus rapidement effectués que la dépose totale de votre fenêtre. Attention cependant aux performances acoustiques et thermiques qui pourront être amoindries.

 

La dépose totale

Dans ce deuxième type d’opération, le professionnel s’occupe de la dépose totale de la fenêtre en place. Dans ce cas, le dormant actuel est également retiré pour que la nouvelle fenêtre, de taille identique, puisse être installée. Les performances acoustiques et thermiques seront meilleures avec ce type d’intervention et l’apport en lumière restera similaire.

 

Les aides financières

Lorsque la copropriété décide de procéder au remplacement des fenêtres, elle peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % notamment, mais également du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), de la prime énergie, etc.

Toutefois, pour y avoir droit, un certain niveau de performance doit être respecté et les travaux doivent absolument être réalisés par un professionnel disposant de l’agrément Reconnu Garant de l'Environnement (RGE), ce sera également à lui de fournir les fenêtres à la copropriété.

Je note le guide

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande

A lire aussi