Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Sols floqués : prix, fonctionnement et avantages

Comme revêtement de sol des parties communes et des parties privatives, les copropriétaires peuvent choisir d’opter pour un sol floqué. La solution du textile floqué permet de mettre en place un revêtement design facile d’entretien. En effet, si le sol floqué peut ressembler à une moquette, il dispose des avantages d’un sol en PVC en termes d’entretien.

Sols floqués : prix, fonctionnement et avantages
Sols floqués : prix, fonctionnement et avantages

Comme revêtement de sol des parties communes et des parties privatives, les copropriétaires peuvent choisir d’opter pour un sol floqué. La solution du textile floqué permet de mettre en place un revêtement design facile d’entretien. En effet, si le sol floqué peut ressembler à une moquette, il dispose des avantages d’un sol en PVC en termes d’entretien.

 

Les sols floqués : définition

En copropriété, décider d’installer un sol floqué lors de la construction de l’immeuble ou pour des travaux de rénovation permet d’avoir un choix très varié en termes :

  • de formats ;
  • de nuances ;
  • de motifs, etc.

 

De plus, outre ses caractéristiques esthétiques, un sol textile floqué dispose de bonnes performances acoustiques très appréciables dans un immeuble pour éviter la gêne entre les voisins. Un sol floqué est également une solution facile d’entretien qu’il est possible de laver à l’eau comme un carrelage ou un sol en PVC. En effet, un sol floqué est 100 % imperméable.

 


Comparatif entre les sols floqués et les moquettes

Le sol floqué est souvent assimilé à une moquette, il s’agit pourtant de deux revêtements de sol différents. La moquette est constituée de quatre couches :

  1. le dossier ;
  2. la sous-couche acoustique ;
  3. le dossier de fixation du textile en polyester, en plastique, en jute, en coton, etc. ;
  4. la couche textile supérieure en laine, en nylon, en polyamide, en polyester, etc. tissée ou tuftée.

 

Le textile floqué se distingue notamment par sa composition puisqu’il dispose, quant à lui, de cinq couches :

  1. le dossier (une sous-couche imperméable et résiliente en PVC) ;
  2. une armature en fibre de verre ;
  3. une sous-couche en PVC ;
  4. un dossier d’implantation en PVC traité anti-taches ;
  5. une couche supérieure appelée couche d’usage (aspect velours ras, fin et dense).

 

La sous-couche en PVC permet de renforcer l’étanchéité du sol floqué ainsi que sa résilience. Tout comme l’armature en fibre de verre permet d’améliorer le maintien et de fortifier le revêtement. Les fibres en PVC sont implantées sur le dossier grâce à une technique de flocage électrostatique.

 


Les avantages d’un sol floqué

Le sol floqué est notamment très apprécié pour son confort acoustique permis grâce à sa composition. En effet, il combine à la fois les avantages des revêtements de sol en PVC et les avantages des revêtements de sol textile sans en adopter les inconvénients, notamment grâce à l’implantation des fibres en polyamide par un procédé de flocage électrostatique. Cette composition permet également au sol floqué de piéger les allergènes et les poussières fines de manière très efficace.

 

Principaux avantages du sol textile floqué

Principaux inconvénients du sol textile floqué

  • Résiste au fort trafic
  • Résiste à l’abrasion
  • Entretien facile
  • Nettoyage à l’eau possible
  • Imperméable et imputrescible
  • Facile à installer
  • Confort acoustique des résidents
  • Meilleure hygiène
  • Sol antidérapant
  • Réparations simplifiées
  • Joints invisibles
  • Peu de choix en termes d’épaisseur du revêtement
  • Des performances acoustiques qui restent standards
 

 

La haute densité des fibres des sols en textile floqué permet d’éviter l’écrasement du revêtement dans les lieux à fort trafic, ce qui fait de ce revêtement de sol une solution adaptée pour le hall d’entrée de la copropriété comme pour tous les autres endroits de l’immeuble. Si le confort et la texture d’un sol floqué sont comparables à ceux de la moquette, le textile floqué n’accueille pas les allergènes grâce à sa densité. La moquette dispose en effet d’une structure plus aérée qui emprisonne les acariens et autres allergènes parfois responsables des problèmes d’asthme lorsqu'elle est mal entretenue.

 

En termes de performances acoustiques, les sols floqués répondent aux normes standards, ainsi, sous forme de dalles et de lames, l'absorption des bruits de chocs est de 19 dB et pour les lés, elle est de 21 dB. Sur le plan acoustique, il existe actuellement des modèles de moquettes plus performants que ce que permettent pour le moment les sols floqués.

 

Choisir son sol floqué

Comme revêtement de sol des parties communes et des parties privatives, les copropriétaires peuvent choisir d’opter pour un revêtement sol textile floqué sous différentes formes, les fournitures pour ce type de travaux étant disponibles :

  • en lés ;
  • en lames ;
  • et en dalles.

 


L’installation d’un sol floqué

La pose comme la dépose d’un sol floqué par un professionnel qualifié est une intervention relativement aisée, que ce soit pour un revêtement de couloir, de pièces à vivre, de hall d’entrée, mais aussi d’escalier. En effet, il s’agit d’un matériau souple, facile à manier. La préparation du support avant la pose d’un sol textile floqué nécessite :

  • que le support soit parfaitement propre ;
  • parfaitement sec ;
  • et que les éventuels défauts de surface soient bouchés afin que le support soit plat.

 

Différentes techniques de pose peuvent être choisies pour installer un sol floqué dans les parties communes et les parties privatives de la copropriété, en rénovation, comme en construction, parmi lesquelles :

  • la pose collée ;
  • la pose poissée ;
  • la pose avec adhésifs.

 

La pose collée

Comme son nom l’indique, la pose collée consiste à coller le sol floqué au support afin de s’assurer de sa bonne fixation. Ce type de pose convient lorsqu’il n’est pas nécessaire d’avoir accès au plancher. Lors de la dépose du revêtement de sol, il est généralement nécessaire de procéder au retrait de l’ensemble du textile floqué de la pièce. Il faut compter entre 10 et 20 € le m² pour cette technique de pose.

 

La pose poissée

La pose poissée d’un sol floqué est une pose non collée particulièrement pratique pour remplacer des parties du revêtements sans le changer entièrement lorsqu’un lé, une lame ou une dalle est abîmé. Un fixateur est utilisé afin de créer une adhérence entre le support et le revêtement qui permet de le stabiliser dans le temps malgré le trafic. Il faut compter entre 20 et 25 € le m² pour cette technique de pose.

 

La pose avec adhésifs

Cette technique de pose consiste à positionner un adhésif double face dans l’ensemble de la pièce puis de retirer le papier de protection pour poser le sol floqué. Cette alternative reste relativement similaire à la pose collée. Il faut compter entre 15 et 20 € le m² pour cette technique de pose.

 

Prix d’un sol floqué

Hors prix de pose, le coût d’achat des fournitures pour l’installation d’un sol en textile floqué revient entre 20 et 40 € le m² pour un revêtement de qualité aux performances durables. Certains modèles sont accessibles dès 10 € le m² mais nous vous conseillons de les choisir pour des zones à faible trafic pour éviter d’avoir à changer le revêtement de sol trop rapidement.

 


Prix de pose d’un sol floqué

Hors prix des fournitures, il faut compter entre 10 et 25 € le m² pour la pose d’un sol floqué par un professionnel. Un sol textile floqué est généralement posé par un solier ou par un moquettiste spécialisé dans l’installation de ce type de revêtement de sol. Le coût de la pose du sol floqué va également dépendre des difficultés du chantier, le prix de pose dans un escalier étant légèrement plus élevé que le prix de pose dans un couloir, par exemple.

 

La technique utilisée pour la pose a également une incidence sur le coût de la main d’oeuvre. Ainsi, il faut compter entre 10 et 15 € le m² pour une pose collée par exemple.

 

Type de pose d’un sol floqué

Prix TTC

Pose collée

entre 10 et 20 € le m²

Pose poissée

entre 20 et 25 € le m²

Pose avec adhésifs

entre 15 et 20 € le m²

 

Au coût des fournitures et de la main d’oeuvre, il faut aussi penser à ajouter les frais de déplacement du professionnel. Ils correspondent généralement à un forfait de 30 € sur le devis.

 

L’entretien d’un sol floqué

Si une moquette est souvent difficile à entretenir, ce n’est pas le cas d’un sol floqué, ce qui fait de lui un revêtement adapté pour tous les sols de la copropriété, même le hall d’entrée, particulièrement exposé aux salissures. Simple et rapide à entretenir, le sol floqué permet de garder les parties communes et les parties privatives de l’immeuble propres et saines sans la moindre difficulté. De plus, cet entretien est peu coûteux et nécessite peu de produits d’entretien. Cette facilité permet également aux agents d’entretien de nettoyer plus régulièrement les sols des parties communes, ce qui renforce la qualité de l’hygiène au sein de l’immeuble.

 

Il faut aussi mettre en avant le fait que le sol floqué est aussi moins sensible aux taches que la moquette du fait de la différence de densité des fibres implantées. En effet la composition d’un sol floqué permet le ralentissement de la pénétration des liquides et donc des taches en profondeur.

 


Changer un revêtement de sol dans les parties communes

En copropriété, pour changer le revêtement de sol des parties communes, il est nécessaire d’obtenir l’aval des copropriétaires lors d’une assemblée générale. En effet, les frais des travaux seront partagés entre les tantièmes de chacun des copropriétaires. Le syndic de copropriété doit donc organiser une assemblée générale et prévoir le changement du revêtement de sol partiel ou total des parties communes à l’ordre du jour. Il peut décider lui-même de mettre ce sujet à l’ordre du jour si les revêtements de sol sont particulièrement abîmés ou pour des raisons de difficultés d’entretien ou autre. La demande peut également provenir d’un ou de plusieurs copropriétaires.

 

Remplacer un revêtement de sol dans les parties communes

Majorité nécessaire lors d’une assemblée générale

Remplacement à l’identique

majorité simple de l’article 24

la majorité des voix par rapport aux copropriétaires présents et représentés

Travaux d’amélioration ou de modification de l’existant

majorité absolue de l’article 25

la majorité des voix par rapport aux copropriétaires présents, représentés et absents

 

Dans tous les cas, il s’agit d’un projet collectif et le syndic de copropriété devra, à ce titre, faire des demandes de devis auprès de différents professionnels afin de les présenter lors de l’assemblée générale. Le conseil syndical pourra l’épauler dans cette mission ou faire des demandes de devis afin de comparer les prix.

 

Changer un revêtement de sol dans les parties privatives

Avant de procéder au changement de votre revêtement de sol dans les parties privatives de l’immeuble, pensez d’abord à consulter le règlement de copropriété. En effet, si les travaux sont généralement libres à l’intérieur des lots, certains règlements de copropriété prévoient l’interdiction formelle de changer un revêtement de sol, notamment pour des raisons d’isolation acoustique envers les voisins du dessous. Dans d’autres cas, le règlement de copropriété est plus souple et impose des exigences et des restrictions en termes de choix de revêtements et de performances d’isolation à respecter. Si votre règlement de copropriété ne prévoit aucune clause concernant les revêtements de sol, vous pouvez procéder à l’installation d’un sol floqué sans l’aval des copropriétaires lors d’une assemblée générale.

 

Veuillez noter qu’une interdiction formelle de changer les revêtements de sol dans les parties privatives sera compliquée à contourner, puisque la modification d’une clause du règlement de copropriété requiert l’obtention de l’unanimité lors d’un vote en assemblée générale. L’unanimité des votes est généralement difficile à obtenir en copropriété, notamment à cause de l’absentéisme lors des réunions. Il vous sera alors simplement possible de procéder à un remplacement à l’identique si votre revêtement de sol est abîmé.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi