Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Eclairage à détection de mouvement : installation et fonctionnement

L’éclairage est indispensable dans bien des endroits aussi bien pendant la journée que la nuit : dans des couloirs sans fenêtre, dans des halls d’entrée où la lumière pénètre peu, dans les garages, ou tout simplement parce que le temps est pluvieux et que la lumière n’est pas suffisante à l’intérieur d’un logement, d’un immeuble ou de tout autre bâtiment. Le problème, c’est quand on oublie d’éteindre la lumière, ce qui arrive souvent et ce qui grossit inutilement la facture à la fin du mois. En copropriété, les parties communes y sont particulièrement sujettes. Installer un éclairage à détection de mouvement peut alors être une solution intéressante. Comment fonctionne-t-il et comment l’installe-t-on ? Quel est le coût de ce type d’équipement ? Autant de questions qui vont trouver réponse dans ce guide.

Eclairage à détection de mouvement : installation et fonctionnement
Eclairage à détection de mouvement : installation et fonctionnement

La détection de mouvement, qu’est-ce que c’est ?

En termes d’éclairage, le détecteur de mouvement (aussi appelé détecteur de présence) est un appareil qui sert d’interrupteur automatique. Dans la pratique, il déclenche lui-même la lumière lorsqu’il perçoit la présence de quelque chose ou de quelqu’un (personne, animal ou objet en mouvement). Les personnes sont détectées par le rayonnement thermique du corps en mouvement grâce au capteur infrarouge de l’appareil.

 

Il a un périmètre d’action défini selon le système mis en place, c’est-à-dire une portée et un angle de détection. L’interrupteur automatique coupe ensuite la lumière après que le délai d’éclairage, défini par l’utilisateur, à partir de la détection du mouvement, est écoulé. La minuterie se remet à 0 à chaque fois qu’un autre mouvement est perçu entre temps, ainsi le temps d’éclairage peut s’allonger si la personne reste dans la zone de détection.

 


Un éclairage adapté pour les copropriétés

Dans les parties communes de la copropriété, un éclairage à détection de mouvement permettra de faire de sérieuses économies. En effet, c’est la ruse idéale pour que la lumière soit réellement éteinte lorsqu’elle n’est pas nécessaire, il n’est ainsi plus possible de se plaindre de son voisin qui n’éteint jamais la lumière du couloir.

Il faut prendre en compte plusieurs critères pour choisir son détecteur de mouvement correctement, en parler à des professionnels pourra vous éclairer.

 

Critères de choix

Caractéristiques

Le temps d’éclairage consécutif à un mouvement

Il peut aller de quelques secondes à une quinzaine de minutes.

L’angle de détection couvert par le dispositif

De 80° à 360°.

La portée de la détection

De 3 à 12 mètres.

La différenciation automatique du jour et de la nuit

Un senseur de lumière (détecteur d’obscurité/crépusculaire) est présent sur certains modèles : il s’enclenche uniquement lorsqu’un certain seuil de pénombre est atteint (réglages possibles). Ce détecteur est essentiel pour un éclairage extérieur mais non nécessaire pour un éclairage intérieur sans fenêtres.

 


Les avantages de la détection de mouvement

Faire installer un système de détecteur de mouvement pour une partie de l’éclairage en copropriété a de nombreux avantages qui profiteront aux habitants. En effet, cela voudra dire que :

  • la lumière s’allumera automatiquement à leur passage (et s’éteindra lorsque non nécessaire) ;
  • les déplacements seront plus confortables (pas besoin de chercher l’interrupteur dans le noir) ;
  • le risque de chute sera diminué (d’autant plus recommandé lorsqu’il y a des personnes âgées) et ainsi la sécurité sera accrue dans le périmètre entourant la copropriété ;
  • des économies d’électricité seront visibles pour tous les habitants sur les charges communes (et c’est en outre geste éco-citoyen qui permet de ne pas gâcher l’électricité).

 

La détection de mouvement permet également d’accueillir chaleureusement une personne pour la guider jusqu’à son domicile dans une allée qui mène à l’immeuble. Cela est d’autant plus pratique lorsqu’une personne est chargée, qu’elle doit porter ses courses ou un enfant. De plus, un éclairage à détection de mouvement est réputé pour dissuader les intrus.

 

Où installer un éclairage à détection de mouvement ?

Le détecteur de mouvement peut être installé dans de nombreux lieux en intérieur comme en extérieur.

 

Détecteur de mouvement intérieur

Détecteur de mouvement extérieur

En intérieur, il est tout aussi bien possible de faire installer des plafonniers qu’un système d’éclairage LED encastré dans les marches d’un escalier, ce qui est très efficace pour éviter les chutes. Des spots halogènes ou encastrés peuvent également être installés sur les murs.

Pour équiper l’extérieur de la copropriété avec un éclairage à détection de mouvement, ce ne sera pas exactement le même matériel qui sera nécessaire. En effet, deux critères seront, dans ce cas-là, indispensables :

  • un logo affirmant que le matériel est compatible avec l’extérieur (goutte d’eau entourée d’un triangle) ;
  • la mention CE (certifié conforme).

 

Dans les parties communes de votre copropriété, il est recommandé d’en placer dans les escaliers, les couloirs, le hall d’entrée, à l'extérieur au niveau de la porte d’entrée, voire éventuellement dans une allée qui mène à l’immeuble et/ou à ses places de parking attitrées en fonction de votre infrastructure.

A l’intérieur, dans les caves, sous-sol et garages, cela est pratique également, mais ces lieux appartiennent généralement aux parties privées des copropriétaires, qui peuvent d’ailleurs en installer dans leurs couloirs, placards et dressing. La pièce accueillant le compteur électrique, la chaudière et éventuellement une ou des machines à laver communes peut également en être munie. Cela évite que la lumière y reste allumée pour rien pendant plusieurs jours.

Dans une pièce comme des toilettes, que vous pouvez parfois en avoir dans les parties communes en copropriété, il est possible de coupler l’allumage de l’éclairage et celui de la ventilation.

 


L’installation d’un détecteur de mouvement

Pour l’installation, un professionnel qui installera un éclairage à détection de mouvement en intérieur ou en extérieur au sein de votre copropriété le fera grâce à un raccordement à un câble électrique. S’il s’agit d’une seule pose, la tâche est plus simple, lorsque plusieurs éclairages sont reliés au même détecteur, le professionnel devra mettre en place un circuit électrique pour que tout fonctionne : en effet, un seul détecteur peut parfaitement servir à l’allumage de plusieurs lampes.

Le plus compliqué dans l’installation de ce genre de système est en fait le réglage du senseur de lumière qui doit être extrêmement précis, sinon la lumière pourrait s’allumer en détectant des éléments qui n’ont pas besoin de l’être comme un oiseau qui vole à proximité ou une voiture.

 

Prix de fourniture et de pose d’un éclairage à détection de mouvement

Que vous choisissiez un système de détecteur de présence lumineux ou tout un système d’éclairage sophistiqué avec un détecteur de présence, les prix peuvent varier considérablement.

Toutefois, pour tout ce qui est bornes de jardin, voire même bornes solaires, vous pouvez prévoir un budget entre 40 et 180 € et entre 50 et 130 € pour des projecteurs équipés d’un détecteur de présence. Il est bon de savoir que plus la distance est grande entre le luminaire et l’installation électrique, plus le raccordement augmentera le prix de la facture.

Pour l’installation, le tarif horaire d’un professionnel est généralement compris entre 40 et 50 € de l’heure, un surplus de 20 € pour le déplacement peut être à ajouter.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi