Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Isolation : les meilleures isolations à bas coûts

Une bonne isolation présente bien des avantages. Elle permet des économies considérables d’énergie, ce qui est bénéfique sur les plans financier et écologique. Tout en réduisant votre facture de chauffage, un domicile bien isolé vous offre un plus grand confort concernant les variations de température et les nuisances sonores. Il existe divers types d’isolants à différents prix, sachant que l’isolation coûte entre 10 et 200 € le m2. Des solutions sont toutefois envisageables pour bien isoler votre domicile sans vous ruiner.

Isolation : les meilleures isolations à bas coûts
Isolation : les meilleures isolations à bas coûts

Une bonne isolation présente bien des avantages. Elle permet des économies considérables d’énergie, ce qui est bénéfique sur les plans financier et écologique. Tout en réduisant votre facture de chauffage, un domicile bien isolé vous offre un plus grand confort concernant les variations de température et les nuisances sonores. Il existe divers types d’isolants à différents prix, sachant que l’isolation coûte entre 10 et 200 € le m2. Des solutions sont toutefois envisageables pour bien isoler votre domicile sans vous ruiner.

 

Réglementation pour l’isolation

Afin de bénéficier d’aides financières, assurez-vous de bien respecter la réglementation pour l’isolation thermique. Remise à jour régulièrement, cette réglementation est exigeante pour les habitations neuves comme pour les travaux de rénovation.

 

  • L’isolation de votre domicile est obligatoire tant pour des raisons de confort que pour diminuer la consommation d’énergie et les émissions de CO2. Si un logement est mal isolé, l’énergie du chauffage s’échappe par les murs et le toit et, dans une moindre mesure par les fenêtres. Il est donc indispensable d’avoir une isolation performante pour éviter tout gaspillage. L’efficacité de l’isolation dépend de sa forte résistance thermique (notée R et exprimée en m2 K/W). Plus l’indice R est élevé, plus l’isolation est importante et moins vous consommez d’énergie.
  • La réglementation thermique actuelle est la RT 2012. Elle fixe une consommation d’énergie maximale de 50 K/W par m2 par an, imposant l’utilisation d’une isolation performante, et demande une justification de résultat.
  • La validation d’un permis de construire, qu’il s’agisse d’un bâtiment neuf ou de travaux de rénovation, est soumis à la RT 2012. Cette dernière réduit toutefois ses exigences s’il s’agit de travaux d’extension ou de surélévation d’une habitation individuelle inférieure à 100 m2 comme ce pourrait être le cas avec une copropriété horizontale.
  • La RT 2020 prévoit de nouvelles contraintes. Les futures constructions devront être des Bâtiments à Énergie Positive (BEPOS), dont le prix de l’isolation sera plus élevé mais qui permettront davantage d’économies d’énergie.

 

La résistance thermique (notée R) minimale à respecter est actuellement la suivante :

Partie du logement

Réglementation RT 2012

Combles

R ≥ 6 m2 K/W

Murs

   R ≥ 3,7 m2 K/W

Sols

R ≥ 4 m2 K/W

 

La Loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) rend l’isolation obligatoire dans le cas de travaux de rénovation importants, comme une rénovation de la toiture ou un ravalement de façade.

 


Aides financières et écologiques pour l’isolation

Si vous respectez ces normes, vous pouvez bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), de subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), de l’éco-PTZ, ainsi que de la prime énergie. Des applications en ligne vous permettent de calculer le montant de vos aides.

 

Les conditions d’obtention de ces aides financières varient en fonction de divers critères. Vous devez avoir recours à une entreprise ou un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). De plus, les matériaux isolants que vous aurez choisis doivent atteindre un certain seuil de performance.

 


Critères d’un bon isolant

Une forte résistance thermique (c’est-à-dire que le matériau est résistant au passage de la chaleur) est indispensable pour faire des économies d’énergie. Il est préférable de choisir l’isolant le plus efficace, même s’il est un peu plus cher, car le retour sur investissement sera d’autant plus rapide.

 

Le coefficient de conductivité thermique d’un matériau (ou lambda λ) est un autre critère. Si le lambda est faible, cela signifie que le matériau laisse passer peu de chaleur, donc qu’il isole bien et qu’il faudra poser moins d’épaisseur.

 

Et d’autres critères viennent se greffer à ces deux premiers tels que :

  • La densité du matériau. Un matériau dense a un fort lambda ; il est facilement traversé par la température ambiante et est donc moins performant. Les isolants comme la laine de roche, la laine de verre ou la ouate de cellulose sont très efficaces car ils ont une faible densité et un faible lambda.
  • L’isolation phonique, pour davantage de confort.
  • Le classement au feu, qui définit la réaction des matériaux au feu. Il comporte les 5 catégories suivantes : incombustible, non inflammable, difficilement inflammable, moyennement inflammable, facilement inflammable, très facilement inflammable. Mieux vaut choisir un isolant incombustible, comme la laine de roche ou la laine de verre, ou difficilement inflammable, comme la ouate de cellulose, pour des raisons de sécurité.
  • L’impact environnemental. Aucun isolant ne peut être purement naturel ; ils sont manufacturés et traités avec des additifs afin de résister à l’eau, aux risques d’incendie et aux insectes. Cependant, certains matériaux sont davantage respectueux des réglementations écologiques que d’autres. Les Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S), élaborées selon la norme NF-P 01 010, évaluent l’impact environnemental du matériau isolant. Elles tiennent compte du cycle de vie (extraction, fabrication, distribution, utilisation, élimination) du matériau et pas seulement de sa composition. Les matériaux respectant la norme sont les suivants : la laine de roche, la laine de verre, la laine de chanvre, le polyuréthanne et le verre cellulaire.
  • Le prix moyen d’un isolant. Sachant que même si cela représente un certain budget, plus l’isolant sera performant, plus vous économiserez par ailleurs.

 

Les isolants les moins chers

Il existe 3 types principaux d’isolants : naturels, minéraux et synthétiques. Ces deux dernières catégories sont souvent moins chères. Cependant, il vaut mieux tenir compte de la performance thermique plutôt que du prix au m2. En effet, plus l’isolant est performant, moins il faudra poser d’épaisseur.

 

  • Les laines minérales (laine de verre, laine de roche) ont le meilleur rapport qualité / prix et sont les plus utilisées en France. Elles ont une bonne performance thermique et ne sont pas très onéreuses, coûtant entre 11 et 14 €pour 205 à 215 mm d’épaisseur.
  • La paille est l’isolant le moins cher, coûtant seulement 7€pour 325 mm d’épaisseur. Elle est destinée aux constructions neuves car elle nécessite beaucoup d’épaisseur afin d’isoler correctement, ce qui ne lui permet pas d’être utilisée en rénovation.
  • La ouate de cellulose est la meilleure isolation pour des combles perdus. Répartie de manière homogène, elle évite les déperditions thermiques par le toit. Elle coûte environ 36 € pour 197,5 mm d’épaisseur.
  • La laine de bois est idéale pour l’isolation extérieure. Elle coûte environ 35 € pour 197,5 mm d’épaisseur. Cependant, le prix reste raisonnable car la longévité de l’isolation est assurée par ce matériau naturel, permettant d’économiser sur le long-terme.

 

Type d’isolant

Isolation phonique

Classement au feu

Conformité à la réglementation écologique

Lambda

Densité en Kg par m2

 

Epaisseur en mm

Prix en € par m2 pour l’épaisseur totale

 

Laine de verre

Bonne

Incombustible

Conforme

0.037

20

205

11

Laine de roche

Bonne

Incombustible

Conforme

0.037

20

215

14

Paille

Bonne

Inflammable

Non communiqué

0.065

100

325

7

Ouate de cellulose

Très bonne

Difficilement inflammable

Non conforme

0.038

35

197.5

36

Laine de bois

Bonne

Inflammable

Non communiqué

0.040

40

197.5

35

 

On voit que la paille est l’isolant le moins cher mais son lambda est beaucoup plus fort que celui des autres isolants. Elle est donc moins performante que les laines minérales et il faut utiliser davantage d’épaisseur.

 

Les laines de verre et de roche sont les plus avantageuses, tant en termes de classement au feu qu’en termes de densité, de faible conductivité thermique et de respect de l’environnement. Ce sont les isolants qui présentent le meilleur rapport qualité / prix, suivis de près par la ouate de cellulose. Il faut néanmoins être vigilant lors de la pose des isolants minéraux, qui sont volatiles et qui peuvent être à risque si l’on ne porte pas de masque de protection.

 

L’installation d’isolants peut être toxique et requiert parfois l’utilisation d’un appareil respiratoire isolant. Il est donc préférable, pour des questions de sécurité, de faire appel à un professionnel compétent.

 


Choisir l’isolation selon votre type d’habitation

Ces critères sont toutefois relatifs à vos besoins en termes d’isolation. Ceux-ci dépendent du type de votre logement. En effet, il faut tenir compte de plusieurs éléments afin de définir le meilleur type d’isolation nécessaire :

  • Si vous habitez une maison ou un appartement
  • La taille et la forme de votre logement
  • Sa position par rapport aux habitations voisines (s’il est indépendant, accolé…)
  • Le nombre de niveaux habitables
  • S’il y a des combles et s’ils sont aménagés ou perdus
  • Si vous avez un sous-sol
  • Le type de toit et s’il a des problèmes d’étanchéité ou non
  • Si vous pouvez ou voulez modifier la surface habitable
  • Si vous pouvez ou voulez modifier l’aspect extérieur de votre domicile.

 

Pour vous faire une idée précise des meilleurs matériaux et méthodes en fonction de votre type d’habitation, il est recommandé de recourir à un professionnel, qui pourra vous conseiller sur la solution la plus adaptée. Vous pouvez demander un bilan thermique et un devis d’isolation auprès d’artisans. Le prix varie selon la partie du logement que vous souhaitez isoler.

 

Isolation des murs

Elle est essentielle car 20 à 25 % de l’énergie s’échappe par les murs. Vous avez le choix entre l’isolation extérieure ou l’isolation intérieure des murs.

 

  • L’isolation intérieure des murs est la moins chère, coûtant entre 30 et 60 € le m2. Elle peut être faite en plusieurs fois, mur par mur.
  • L’isolation extérieure des murs coûte entre 80 et 200 € le m2. Elle est plus performante mais nécessite davantage de temps. Un ravalement de façade est nécessaire pour ce type d’installation.
  •  

Isolation des combles

L’isolation des combles permet de limiter la déperdition thermique par le toit, qui représente 25 à 30 % des pertes d’énergie.

 

  • Pour les combles perdus, le prix de l’isolation varie entre 10 et 40 € le m2, selon le matériau utilisé et la méthode d’installation.
  • L’isolation des combles aménagés est plus onéreuse. Il existe deux possibilités.

○     L’isolation extérieure des combles aménagés, nécessaire si la toiture n’est pas complètement étanche, nécessite de découvrir le toit afin d’installer l’isolant. Cela peut prendre plusieurs semaines pour une somme plus élevée, entre 80 et 170 € le m2.

○     Afin de faire des économies et si l’état de votre toiture vous le permet, vous pouvez opter pour une isolation intérieure des combles aménagés, qui coûte entre 40 et 65 € le m2.

 

Isolation du sol

L’isolation du sol, responsable de 8 à 10 % des déperditions d’énergie varie entre 15 et 50 € le m2.

 

  • S’il y a une autre pièce en-dessous, comme un garage ou une cave, l’isolation est installée au plafond de cette pièce.
  • S’il n’y a pas de sous-sol, il faut isoler le sol lui-même, ce qui nécessite d’ôter le revêtement. Dans ce cas, l’isolation est un peu plus onéreuse, pour environ 30 à 50 € le m2.

 

 Les prix des travaux d’isolations en fonction de la partie du logement à isoler sont les suivants :

 

Partie du logement

Prix en euros au m2

Isolation du sol

15 à 50

Isolation des combles perdus

10 à 40

Isolation extérieure des combles aménagés

80 à 170

Isolation intérieure des combles aménagés

40 à 65

Isolation extérieure des murs

80 à 200

Isolation intérieure des murs

30 à 60

 


Isolation intérieure ou isolation extérieure

Vous aurez constaté que l’isolation intérieure est la moins onéreuse, coûtant entre 30 et 70 € le m2, tandis que l’isolation extérieure coûte entre 80 et 200 €, sachant que le prix est aussi relatif à l’isolant utilisé. L’isolation intérieure est un peu moins efficace mais vous permet quand même d’économiser sur votre facture d’énergie.

 

Les avantages de l’isolation intérieure sont les suivants :

  • Elle est moins coûteuse.
  • Elle n’exige pas d’autorisation administrative particulière.
  • L’isolation intérieure vous évite de modifier la façade, contrairement à l’isolation extérieure
  • Elle est plus facile et moins longue à installer (ne nécessitant pas, par exemple, le découvrement de la toiture lors de l’isolation des combles).
  • C’est une solution rentable si votre logement ne comprend qu’un ou deux niveau(x) ; dans le cas contraire, l’isolation extérieure devient financièrement plus intéressante.

 

Les inconvénients de l’isolation intérieure :

  • Elle est moins performante sur le long-terme.
  • Elle réduit la surface habitable de l’habitation.

 

Isolation en copropriété

Dans le cas d’une copropriété, l’isolation extérieure devient financièrement plus intéressante s’il s’agit de travaux d’isolation collectifs car l’importance des travaux donne davantage de poids pour négocier les tarifs. Selon la loi sur la copropriété, le prix des travaux d’isolation est réparti en fonction des quotités.

 

Dans le cadre de l’engagement national pour l’environnement, la loi Grenelle 2 exige que les copropriétés fassent un diagnostic de performances énergétiques (DPE) global et votent un plan de travaux d’économie d’énergie. Pour effectuer ces travaux, la majorité exigée est désormais à 50 % + 1 voix.

 

Pour plus d’information au sujet des travaux d’isolation obligatoires en copropriété, cliquez ici :https://www.baticopro.com/guides/les-travaux-d-isolation-obligatoires-en-copropriete.html

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi