Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Isoler la cave : comment faire et à quel prix en immeuble ?

Les caves sont une grande source de déperdition de la chaleur. Un sol froid, implique plus de frais pour chauffer l’habitation. Des solutions efficaces existent. Parmi elle on trouve l’isolation des caves. Ses avantages sont nombreux et le gain en confort est considérable. Il est possible d’isoler une cave à partir de 30 € / m².

Isoler la cave : comment faire et à quel prix en immeuble ?
Isoler la cave : comment faire et à quel prix en immeuble ?

Les caves sont une grande source de déperdition de la chaleur. Un sol froid, implique plus de frais pour chauffer l’habitation. Des solutions efficaces existent. Parmi elle on trouve l’isolation des caves. Ses avantages sont nombreux et le gain en confort est considérable. Il est possible d’isoler une cave à partir de 30 € / m².

 

Pourquoi isoler une cave ?

L’isolation de la cave a bien des avantages dans de nombreuses situations.

En effet, que ce soit dans le cadre de l’isolation du plafond de la cave, dans le but d’isoler le plancher bas, sous la décision du syndic, ou encore, l’isolation par le propriétaire afin de stocker des biens sensibles à l’humidité, les bénéfices d’une telle isolation ne sont pas négligeables.

 

Deux cas de figure sont envisageables pour une telle situation :

 

Le cas de la décision du syndic

 

Rappelons que les planchers ne sont pas la pleine propriété de l’habitant mais bel et bien une division. De ce fait, son isolation relève bien du syndic.

 

La loi Grenelle 2 oblige la réalisation d’un audit énergétique pour les copropriétés de 50 lots ou plus, ou bien un DPE (Diagnostic de Performances Energétiques) collectif pour les copropriétés de moins de 50 lots.

 

La loi demande également que, lors de la réalisation d’un audit ou d’un DPEC (Diagnostic de Performances Énergétiques Collectif), le syndic inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale un vote à la majorité simple afin d’établir des travaux d’isolation dans les caves, ou tout autre type d’isolation.

 

En effet, les déperditions de chaleur par le sous-sol représentent 10 % des pertes d’énergies d’un bâtiment. Et le bénéfice d’une isolation par la cave se répercute également sur les factures de chauffage, une bonne isolation permet de réduire sa facture d’énergie de 7 à 10 %.

 

Ce vote s’accompagne également du budget dédié à ces travaux ainsi que de l’entreprise retenue pour effectuer les travaux d’isolation.

 

Le fait d’isoler le plancher bas par la cave est donc très intéressant, pour économiser davantage d’énergie, dans une société où la problématique écologique devient la priorité.

 

Le cas de la décision du propriétaire

 

Vous pouvez également prendre la décision d’isoler votre cave vous-même, sans demander l’accord préalable de la copropriété. Toute transformation de la cave qui ne touche pas aux parties communes est autorisée sans accord de la copropriété, si cet aménagement ne modifie pas l’affectation de la cave.

 

Outre l’aspect de l’économie d’énergie, il se peut que vous ayez envie de stocker des objets fragiles mais surtout sensibles à l’humidité dans votre cave. Dans ce cas, son isolation est indispensable, car, en général, les caves se situent en sous-sol, où le taux d’humidité est élevé.

 

Pour remédier à cela, l’isolation des sols et des murs est recommandée.

 

En général, surtout avec les récentes lois dont les objectifs sont de réduire l’empreinte écologique de chacun, les décisions d’isolation des caves se concentrent sur l’isolation des planchers bas, par l’isolation du plafond des caves. Cela est donc le plus souvent une décision votée de la copropriété.


Les différentes techniques d’isolation

Plusieurs solutions existent pour réaliser l’isolation d’une cave. L’isolation du plafond est la plus courante afin d’isoler le plancher bas du bâtiment. Une isolation des murs et du sol est également possible.

 

  • Pour budgétiser le coût de l’isolation par le plafond d’une cave, comptez en moyenne 20 € de fourniture par m² si vous optez pour le polystyrène extrudé (PSX).
  • Pour l’isolation du sol, le prix au m² des fournitures se situe aux alentours de 15 €.
  • Enfin, pour l’isolation des murs, comptez un budget compris entre 20 et 60 € le m².

Les différents matériaux isolants

Afin de réaliser l’isolation, il est nécessaire de choisir le type d’isolant. Ce choix répondra à l’utilisation faite de la cave une fois isolée mais aussi du budget dédié à cette isolation.

 

Type d’isolant

Matériau isolant

Support de l’isolant

Prix (hors pose)

 

Isolant minéral

Laine de verre

Murs, plafonds

5 à 10 € / m²

Laine de roche

Murs, plafonds

5 à 20 € / m²

 

 

 

 

Isolant synthétique

Panneau polystyrène expansé

Sols, Murs, Plafonds

15 à 25 € / m²

Panneau polystyrène extrudé

Sols, Murs, Plafonds

20 à 25 € / m²

Mousse polyuréthane

Sols, Murs, Plafonds

20 à 25 € / m²

Chape isolante

Sols

15 à 25 € / m²

Isolant mince

Murs, Plafonds

5 à 10 € / m²

 

Le type d’isolant le plus répandu, dans le cas de l’isolation du sol d’une cave, reste l’isolant synthétique et plus particulièrement les panneaux de polystyrènes expansés (PSE) placés par-dessus un pare vapeur.

  • Pour cela, il faut compter entre 1 et 3 € / m².

 

Le PSE est un bon isolant, robuste et durable dans le temps. Il permet de très bien isoler les sols. Sa pose se réalise en amont de la chape.

  • Une chape flottante est requise par-dessus ce type d’isolant dont le prix oscille aux alentours de 20 € le m².

 

Si les murs sont en contact direct avec l’extérieur, l’isolation desdites “parois froides” est recommandée et l’isolation par plaque de polystyrène extrudé est courante. Simple à poser, les plaques sont un excellent isolant et servent également de pare vapeur, afin de repousser l’humidité.

 

La pose est réalisée par simple collage direct au mur. En revanche, cela nécessite des murs réguliers. Si ce n’est pas le cas, une isolation avec ossature métallique recouverte de plaques de plâtre est à favoriser.

  • Le prix d’une plaque de plâtre BA13 est d’environ 7 € / m².

 

Dans ce cas, l’utilisation d’une laine minérale (verre ou roche), dont les propriétés isolantes sont excellentes, sera utilisée.

Les critères pour le choix de l’isolant

Il faut prendre en compte plusieurs critères pour choisir quel isolant mettre en place dans le cadre de l’isolation de la cave de la copropriété. Ces derniers sont les suivants :

  • La résistance thermique : présentée par le coefficient R.

Plus ce coefficient est élevé, plus la résistance thermique du matériau est bonne.

R = 3.0 m² K/W est le minimum conseillé par les professionnels.

  • Le climat de la zone géographique du bâtiment à isoler : certaines régions sont très froides ou très humides. Il existe des matériaux capables d’isoler au mieux selon ces contraintes.
  • La résistance à la compression est un coefficient qui calcule la densité du matériau isolant. Selon son usage, il est déconseillé de prendre un matériau qui, dans le temps, se tasse. Son efficacité serait alors moindre.
  • La conductivité de l’isolant permet de choisir l’épaisseur du matériau qui répond au mieux à votre besoin. Elle représente l’aptitude du matériau à transmettre la chaleur.

Les avantages de l’isolation de la cave

On peut noter de nombreux avantages à la réalisation de l’isolation d’une cave dont voici une liste non exhaustive :

 

Avantages

  • Réduction des dépenses énergétiques
  • Réduction de l’humidité
  • Réduit la sensation de sol froid
  • Meilleure conservation dans le temps du bâtiment
  • Réduction de l’émission de gaz à effet de serre
  • Réduction de l’impact écologique
  • Pas besoins d’évacuer le bâtiment le temps des travaux

 

En termes de point négatif, le gros inconvénient est celui du prix d’installation.

La pose et le prix de pose

Avant toute pose d’isolant quel qu’il soit, il faut bien penser à régler tout problème d’humidité important qui pourrait exister dans la cave et ressortir par la suite. Une peinture traitée anti humidité peut être suffisante.

 

Pour la pose de l’isolation, l’appel à des professionnels est recommandé. L'assermentation RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est un gage de qualité quant au choix de l’artisan qui réalisera les travaux. De plus, un artisan RGE est nécessaire pour bénéficier de certaines aides de l’Etat.

  • Pour ce qui est du budget, il faut compter entre 30 et 55 € / m² fourniture et pose, tout compris.

Qui paie l’isolation de la cave ?

Les caves sont généralement attribuées aux différents lots de la copropriété. Dans ce cas-là chaque cave a un caractère privatif. Il s’agit d’un lot accessoire, annexe du lot principal.

 

La cave est donc une partie privative à usage exclusif du propriétaire. Ainsi, les travaux entrepris par le propriétaire sont à la charge du propriétaire dans leur intégralité.

 

Si la cave est à usage commun, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une cave pour l’ensemble de la copropriété, la décision de l’isoler revient au vote de l’assemblée, et les frais sont à la charge de l’ensemble de la copropriété.

 

De même, si l’isolation concerne le plafond de la cave dans le but d’isoler le plancher bas pour rendre le bâtiment moins énergivore, celui-ci relevant du gros oeuvre, il revient donc à la copropriété de payer les frais.

Les sols sont des parties communes.

Les aides pour financer les travaux d’isolation de la copropriété

Plusieurs aides existent et sont à demander pour financer les travaux d’isolation d’une cave en copropriété.

 

Le crédit d’impôt pour la rénovation énergétique

Permet une déduction allant jusqu’à 30 % sur les impôts sur le revenu.

Il est possible d’en profiter dans le cas de la copropriété et de l’individualité.

L’éco-prêt à taux zéro

Disponible pour les bâtiments achevés avant le 1er janvier 1990.

L’aide ne concerne que les copropriétés dont au moins 75 % des quotes-parts sont utilisées à usage d’habitation en tant que résidence principale.

L’éco-PTZ ne peut être supérieur à 30 000 € et ne peut être accordé qu’une seule fois par bâtiment.

La TVA réduite à 5,5 %

Comme tout individu qui améliore son logement sur le plan énergétique, la TVA réduite au taux de 5,5 % est valable pour les copropriétaires.

Les aides de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat)

L’ANAH favorise les copropriétés en difficultés.

Les aides sont accordées si les travaux réduisent significativement les déperditions énergétiques.

La prime “Quelle Energie”

Prime accordée aux particuliers et aux copropriétés, uniquement dans le cadre d’une rénovation pour faire des économies d’énergie.

L’appel à un professionnel RGE est obligatoire.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi