Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

L’isolation des planchers

Lors des travaux d’isolation thermique de la copropriété, pendant la construction de l’immeuble ou pendant sa rénovation, il est important de ne pas oublier l’isolation thermique des planchers bas. En effet, le manque d’isolation de cette zone du bâtiment engendre des déperditions énergétiques non négligeables avoisinant les 7 à 10 % selon des chiffres communiqués par l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).

L’isolation des planchers
L’isolation des planchers

Lors des travaux d’isolation thermique de la copropriété, pendant la construction de l’immeuble ou pendant sa rénovation, il est important de ne pas oublier l’isolation thermique des planchers bas. En effet, le manque d’isolation de cette zone du bâtiment engendre des déperditions énergétiques non négligeables avoisinant les 7 à 10 % selon des chiffres communiqués par l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).

 

Les différents types de planchers

Lorsqu’il est question de l’isolation des planchers, il est notamment question de l’isolation des planchers bas de l’immeuble. Il s’agit de celui qui soutient tout l’immeuble et dont les mauvaises performances d’isolation peuvent avoir des conséquences notoires sur l’ensemble du bâtiment. Il est possible de distinguer 3 types de planchers bas :

  • les planchers bas sur local non chauffé ;
  • les planchers bas sur terre-plein ;
  • et les planchers bas sur vide sanitaire.

 

Un plancher bas sur local non chauffé, en immeuble, est un plancher de rez-de-chaussée d’habitation sous lequel se trouvent les caves de la copropriété, les garages ou les parkings des résidents.

 

Isolation d’un plancher bas sur local non chauffé

Solution d’isolation

Prix

Lorsque la cave, le garage ou le parking n’est pas isolé

Installer un isolant en sous-face du plancher bas

30 à 40 € HT par m² à isoler

 

Un plancher bas sur terre-plein se compose d’un dallage directement coulé à même le sol. Le béton armé ainsi posé doit servir de support à l’isolant thermique, lui-même recouvert par une chape en béton. Le revêtement final, visible pour les résidents vient ensuite recouvrir cette chape.

 

Isolation d’un plancher bas sur terre-plein

Solution d’isolation

Prix

Isolation possible si la hauteur sous plafond le permet lors de travaux de rénovation (intervention simplifiée lorsqu’elle est mise en place dès la construction de l’immeuble)

15 à 25 € HT par m² à isoler

 

Un plancher bas sur vide sanitaire, quant à lui, est un plancher qui recouvre un espace ventilé appelé vide sanitaire. Cet espace sépare le sol de la terre avec le plancher bas de l’immeuble. L’objectif de cet espace ventilé est d’éviter les remontées d’humidité et les infiltrations d’eau dans le plancher et les murs de l’immeuble. Cet espace a également pour objectif d’abriter les réseaux d’évacuation et d’alimentation en eau notamment. Ils sont ainsi plus faciles d’accès au professionnel lors d’un besoin de maintenance.

 

Isolation d’un plancher bas sur vide sanitaire

Solution d’isolation

Prix

Vide sanitaire non isolé mais accessible par un professionnel

Installer un isolant en sous-face du plancher bas

30 à 40 € HT par m² à isoler

Vide sanitaire non isolé mais non accessible pour un professionnel

Isolation possible si la hauteur sous plafond le permet lors de travaux de rénovation

15 à 25 € HT par m² à isoler

 

Afin de respecter les normes et réglementations de la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012), tout plancher bas doit être isolé, quel qu’en soit le type : plancher bas sur local non chauffé, plancher bas sur terre-plein ou plancher bas sur vide sanitaire, afin de permettre aux résidents d’effectuer des économies d’énergie non négligeables, mais également pour conserver un bâtiment sain.

 


Les risques d’une mauvaise isolation du plancher bas de l’immeuble

Dans un immeuble, le plancher bas du bâtiment est une paroi horizontale dont la partie inférieure n’est pas chauffée. La partie supérieure du plancher bas se trouve dans un logement ou dans le hall d’entrée de l’immeuble, elle est donc, quant à elle exposée à un espace chauffé. Raison pour laquelle une bonne isolation est nécessaire pour éviter d’importantes déperditions thermiques pour les logements du rez-de-chaussée en hiver. Selon des chiffres donnés par l’ADEME, une mauvaise isolation de plancher bas est responsable à elle seule de déperditions thermiques pouvant aller de 7 à 10 %.

 

Pour que l’isolation d’un plancher bas soit réellement efficace, nous vous conseillons d’opter pour un isolant dont la hauteur est comprise entre 5 et 8 cm. Sachez que toute infiltration d’eau peut endommager de manière durable votre isolant. Un tassement, avec le temps, peut également amoindrir les capacités de votre isolant.

 

Avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique importants, les copropriétaires peuvent faire réaliser une étude des déperditions thermiques de l’immeuble en faisant appel à un diagnostiqueur thermique. Il pourra ainsi analyser l’ensemble de l’immeuble avec des outils adaptés et identifier l’ensemble des sources de déperditions thermiques et vous aider à prioriser les travaux.

 


L’isolation des planchers lors de la construction de l’immeuble

L’isolation du plancher bas de l’immeuble lors de sa construction reste la solution la plus simple pour effectuer les travaux dans de bonnes conditions.

 

Pour isoler un plancher bas sur local non chauffé dès l’étape de construction de l’immeuble, il est vivement conseillé d’avoir recours à l’installation de panneaux isolants directement sur le plafond du local non chauffé présent sous le plancher bas de l’immeuble. Pour cela, il existe des panneaux rigides et des panneaux souples parfaitement adaptés. Le choix entre les deux dépend principalement de l’état du support. Il n’est pas obligatoire de recouvrir l’isolation d’un parement de finition, mais cela reste une possibilité grâce à :

  • une plaque ;
  • ou un enduit.

 

Pour un plancher bas sur terre-plein, l’isolation lors de la construction de l’immeuble consiste à recouvrir l’isolant :

  • d’une dalle simple ;
  • ou d’une dalle flottante.

Il est aussi possible d’opter pour l’installation d’un dallage pour lequel l’isolant est directement inclus. Avec un plancher bas sur terre-plein, une autre solution d’isolation est possible, il faut alors mettre en place un plancher en béton à hourdis (ou à entrevous). Un tel plancher bas d’immeuble se compose alors :

  • d'une dalle de compression en béton ;
  • au sein de laquelle des poutrelles en béton armé et des entrevous sont installés.

Les professionnels peuvent également avoir recours à une troisième technique qui consiste à installer une isolation périphérique. Cette solution consiste alors à positionner l’isolation depuis les murs et jusqu’aux fondations de l’immeuble.

 

Pour isoler un plancher bas sur vide sanitaire pendant sa construction, il convient de placer l’isolant entre le plancher bas et le vide sanitaire.

 

L’isolation des planchers en rénovation

Lors d’un projet de rénovation, l’isolation des planchers est généralement plus complexe, notamment pour des raisons d’accessibilité. Dans le cadre d’un plancher bas sur vide sanitaire, il est toutefois relativement simple de mettre en place une bonne isolation puisqu’il suffit d’installer les panneaux isolants depuis le plafond du sous-sol. Les travaux peuvent être plus complexes lorsque le vide sanitaire n’est pas accessible.

 

En effet, lorsque le vide sanitaire n’est pas accessible ou lors d’un plancher bas sur terre-plein, en rénovation, l’isolant doit être placé entre le revêtement de sol actuel et le sol. Les travaux sont donc importants puisqu’il faut commencer par la dépose du revêtement existant. Une fois cette étape effectuée, l’isolant, puis un film plastique et un treillis sont à prévoir. Une dalle béton est ensuite coulée et le revêtement de sol peut être repositionné.

 


Les avantages et les inconvénients

Si l’isolation des planchers bas de l’immeuble présente de nombreux avantages, certains inconvénients sont à prévoir :

 

Avantages

Inconvénients

  • amélioration des performances thermiques de l’immeuble ;
  • réduction des infiltrations d’eau ;
  • réduction des problèmes d’humidité ;
  • réduction de la consommation en chauffage ;
  • permet de garder les murs de l’immeuble en meilleure santé ;
  • permet d’optimiser le confort des résidents et de conserver un habitat sain ;
  • permet d’éviter la sensation de sol froid ;
  • compatible avec des travaux d’installation d’un plancher chauffant
  • installation de l’isolation est contraignante (tout particulièrement en rénovation) ;
  • les résidents doivent évacuer les pièces concernées le temps des travaux ;
  • il est parfois nécessaire de raboter les portes pour pouvoir les fermer lorsque la mise en place de l’isolant réhausse la hauteur du sol ;
  • le budget des travaux est important
 

 

Choisir les bons matériaux d’isolation

Pour réaliser l’isolation du plancher bas de l’immeuble, il est possible d’utiliser différents types d’isolant. Les deux critères à prendre en compte pour choisir un isolant de qualité sont :

  • son épaisseur ;
  • et ses performances d’isolation.

 

La laine minérale

Pour obtenir de bonnes performances d’isolation avec de la laine minérale, il faut prévoir une épaisseur de 12 cm. Cela permet d’atteindre un coefficient d’isolation de 3. Il est possible de se procurer de la laine minérale sous la forme :

  • de rouleaux ;
  • ou de panneaux.

Dans les deux cas, la laine minérale reste un matériau compressible et souple. Si son usage est déconseillé pour une isolation sur dalle il convient très bien pour une isolation sous plafond du vide sanitaire, par exemple. Il existe différents types de laine minérale, en voici les prix :

 

Différents types d’isolant

Prix pour une épaisseur de 10 cm

Laine de verre

5 à 10 € le m²

Verre cellulaire

15 à 50 € le m²

Laine de roche

5 à 20 € le m²

 

Le polystyrène expansé

Le polystyrène expansé permet d’obtenir les mêmes performances d’isolation avec une épaisseur similaire pour un coefficient 3. Contrairement à la laine minérale, le polystyrène expansé est très rigide. On le trouve sous forme de panneaux appelés hourdis. Lorsqu’un hourdis fin est incorporé à un isolant sous chape, il est possible d’obtenir un coefficient d’isolation de 4,5 et de 5 avec un hourdis épais.

 

Les panneaux rigides de polystyrène expansé sont communément appelés panneaux PSE. Il est aussi possible de trouver des panneaux en polystyrène extrudé (PSX) dont la différence est liée à la densité et à la rigidité plus importante de ces derniers.

 

Il est également possible d’avoir recours au polystyrène extrudé (PSX) pour isoler les planchers, il s’agit alors d’une mousse expansive qui est projetée sur la paroi. En gonflant et durcissant, le polyuréthane (PU) constitue un flocage efficace. Il est aussi possible d’avoir recours au polyuréthane (PUR).

 

Différents types d’isolant

Prix pour une épaisseur de 10 cm

Polystyrène expansé (PSE)

15 à 25 € le m²

Polystyrène extrudé (PSX)

20 à 25 € le m²

Polyuréthane (PUR)

15 à 20 € le m²

 


Le prix de l’isolation des planchers

Pour définir précisément le budget à prévoir pour les copropriétaires dans la rénovation de l’isolation du plancher bas de l’immeuble, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, parmi lesquels :

  • la surface au sol à isoler ;
  • la technique d’isolation thermique retenue ;
  • le besoin ou non de prévoir des travaux supplémentaires : comme la dépose du revêtement existant ou autre ;
  • l’enlèvement du mobilier pour avoir accès au plancher, etc.

 

Se le coût d’isolation du plancher bas de l’immeuble reste moins onéreux lors de la construction de l’immeuble qu’en rénovation, voici les prix moyens à prévoir en rénovation :

 

Types de travaux

Prix de rénovation du plancher bas

Isolation d’un plancher bas sur local non chauffé

30 à 40 € HT par m² à isoler

Isolation d’un plancher bas sur terre-plein

15 à 25 € HT par m² à isoler

Isolation d’un plancher bas sur vide sanitaire accessible

30 à 40 € HT par m² à isoler

Isolation d’un plancher bas sur vide sanitaire non accessible

15 à 25 € HT par m² à isoler

 

Voici un tableau détaillé des prix à prévoir selon les différents isolants pouvant être choisis pour l’isolation du plancher bas de l’immeuble :

 

Différents types d’isolant

Prix pour une épaisseur de 10 cm

Fibres de lin ou de bois

15 à 20 € le m²

Ouate de cellulose

15 à 25 € le m²

Laine de verre

5 à 10 € le m²

Verre cellulaire

15 à 50 € le m²

Polyuréthane (PUR)

15 à 20 € le m²

Laine de roche

5 à 20 € le m²

Polystyrène expansé (PSE)

15 à 25 € le m²

Polystyrène extrudé (PSX)

20 à 25 € le m²

 

Lors de l’isolation du plancher bas de l’immeuble, il faut aussi prendre en compte le prix de la chape qui viendra recouvrir l’isolant avant l’installation du revêtement de sol. Ainsi, pour une chape simple, il faut compter entre 10 et 20 € le m² alors que pour une chape isolante, le coût est compris entre 20 et 25 € le m².

 

Les aides financières et subventions

Différentes aides financières et subventions permettent de réduire l’investissement de la rénovation de l’isolation des planchers. Les copropriétaires, à titre individuel, ou le syndic de copropriété, représentant l'ensemble des intérêts des copropriétaires peuvent faire les démarches pour déterminer leur éligibilité à différentes aides financières et subventions allouées dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments comme :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (aide fiscale à hauteur de 30 % du prix global des travaux) ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • les aides locales, départementales ou régionales, etc.

 

Pour bénéficier de telles aides financières et subventions, il existe différents critères d'éligibilité. Les principaux consistent notamment au fait que les travaux soient réalisés par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), mais également que la fin de construction de l’immeuble date au moins de 2 ans. D’autres critères peuvent venir s’ajouter à ceux-ci en fonction des différentes aides financières et subventions existantes.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi