Le séparateur de balcon : prix , solutions et fonctionnement

Pour davantage d’intimité, un séparateur de balcon ou un séparateur de terrasse est indispensable en copropriété lorsque plusieurs d’entre eux sont accessibles par un autre logement. En effet, la configuration de l’immeuble peut faire que deux balcons soient accolés. Dans ce cas-là, voici les solutions qui s’offrent aux copropriétaires et les prix à prévoir pour une telle installation.

Le séparateur de balcon : prix , solutions et fonctionnement

Le séparateur de balcon

Les solutions de séparation de balcon s’adaptent à tout type de géométrie et sont dans de nombreux cas, fabriquées sur-mesure afin de correspondre aux spécificités de l’architecture du bâtiment. En termes de formes, il est possible de choisir un modèle à pan coupé ou cintré, disposant éventuellement d’un montant intermédiaire ou d’une traverse.

Les professionnels proposent des solutions de fixation invisible qui permettent aux résidents d’un dispositif esthétique pour se protéger :

  • des regards des voisins ;
  • des intempéries (notamment le vent, en fonction de l’orientation du balcon) ;
  • de la venue des animaux domestiques du voisin chez soi ;
  • etc.

 


Un élément mitoyen en copropriété

Lorsque le séparateur de balcon est un vitrage, il se peut que celui-ci soit endommagé par une fissure ou autre. Pour procéder au changement de celui-ci, si l’on se fie au règlement de copropriété et à la loi, le sol du balcon consiste en une partie commune, toutefois son revêtement, les rambardes et les séparateurs sont considérés comme parties privatives : « Les cloisons ou murs, séparant des parties privatives et non compris dans le gros oeuvre, sont présumés mitoyens entre les locaux qu'ils séparent ».

 

Un séparateur de balcon est donc un élément mitoyen à deux lots de copropriété. A ce titre, ce sont les deux copropriétaires concernés qui doivent se charger du financement de la rénovation ou du remplacement de la paroi vitrée ou de tout autre type de séparateur de balcon. En effet, c’est ce que dit le règlement de copropriété en d’autres mots : « Les séparations entre appartements, locaux et caves, seront mitoyennes, entre les copropriétaires intéressés, si ces séparations ne sont pas constituées par un gros mur faisant partie de l'ossature générale de l'immeuble ».

 

Quel que soit le type de séparateur de balcon entre deux copropriétaires, leur installation et leur remise en été se fera aux frais des copropriétaires. En cas d’endommagement par l’un des résidents d’un de ses deux logements ou suite à une tentative d’effraction ou encore, à cause d’intempéries, ce ne sera pas l’assurance de l’immeuble qu’il faudra contacter, mais les assurances des deux copropriétaires mitoyens.

 


Le règlement de copropriété

Si l’installation et le changement d’un séparateur de balcon est à prendre en charge financièrement par les copropriétaires concernés, ils n’auront pas nécessairement la possibilité de choisir un modèle personnalisé. En effet, tout élément composant la façade extérieure de la copropriété fait généralement l’objet de caractéristiques précises à respecter dans un souci d’harmonie.

 

Toutefois, dans le cadre d’un projet collectif de remplacement des séparateurs de balcon, il sera possible aux copropriétaires de s’accorder sur un autre type ou un autre style d’équipement, à condition de respecter l’éventuel PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune et que l’aval des copropriétaires soit obtenu lors d’une assemblée générale organisée par le syndic de copropriété. Le règlement de copropriété devra être modifié en conséquence, là encore via un vote de l’assemblée générale.

 

Lors de la création d’une copropriété et de la conception du règlement intérieur par le syndicat des copropriétaires, voici ci-après des solutions potentielles de critères pour le style de séparateur de balcon à adopter.

 

La composition d’un séparateur de balcon

Pour protéger votre intimité, brise-vue, canisses, brise-vent, haies artificielles et autres solutions d’occultation, permettent à un copropriétaire de s’isoler de son voisin mitoyen. Cet élément se révèle, de plus, idéal pour délimiter la limite entre les deux propriétés.

Il existe de nombreuses solutions si vous recherchez un séparateur de balcon. Il se compose généralement d’un encadrement et d’un remplissage, sauf pour certains modèles uniquement composés d’un vitrage.

 

Matériau pour l’encadrement

Caractéristiques

aluminium anodisé

  • profilé fin et léger
  • nombreuses possibilités de remplissage
  • finitions conformes aux labels Qualicoat, Qualanod et Qualimarine
  • pose aisée

aluminium thermolaqué

PVC

  • multiples choix de coloris
  • bonne durabilité

bois

  • aspect chaleureux
  • élégant et robuste

métal / acier

  • prix élevé

 

Ces encadrements pourront être habillés par l’un des remplissages suivants. Certains de ces éléments de remplissage ne nécessitent aucun encadrement, ce sera notamment le cas de l’osier. Il sera également possible de trouver un vitrage sans encadrement, notamment.

 

Matériau pour le remplissage

Caractéristiques

verre feuilleté 44/2

  • solution design
  • laisse passer la lumière
  • entretien très régulier
  • prix élevé

verre trempé securit

tôle

  • peu esthétique

aluminium

  • couleur peu chaleureuse

panneau à particules (contreplaqué, aggloméré ou lamellé)

  • sensible à l'humidité et aux ruissellements (sauf pour les panneaux de particules hydrofuges)
  • prix peu élevé
  • peu esthétique (doit être recouvert, par un habillage de plantes par exemple)

résine acrylique granitée

  • esthétique et résistant
  • multiples choix de coloris et d’aspects

panneau composite

  • esthétique et résistant
  • multiples choix de coloris

osier tressé

  • aspect exotique et naturel

bois couleur naturelle

  • aspect rustique
  • élégant et robuste

bois peint

  • aspect décoratif moderne
  • élégant et robuste

 


Habillage d’un séparateur de balcon

Pour s’isoler des regards indiscrets de vos voisins, le séparateur de balcon peut aussi consister en un brise-vue végétal. Il faudra alors prendre en compte la croissance des plantes choisies pour éviter de vous faire envahir. Ainsi, pour optimiser l’efficacité de cette solution, trouvez des plantes de séparation pour balcon dont la hauteur à maturité correspond à la place dont vous disposez et qui poussent rapidement afin de répondre à vos besoins.

 

Pour bénéficier d’un séparateur de balcon végétal, il sera également possible de disposer une palissade en bois, par exemple, et de disposer des plantes et des fleurs à ses pieds et de les faire grimper sur la palissade. Veillez toutefois à ce qu’elles n’envahissent pas vos voisins. Une glycine, un chèvrefeuille ou une clématite vous permettra de bénéficier d’une jolie floraison, même en vivant en appartement.

 

Les séparateurs de balcon en verre

L’une des solutions idéales en copropriété est de choisir un panneau en fibre de verre ou un panneau en verre givré pour séparer deux balcons. Le premier est disponible à un prix relativement intéressant dans toutes les formes et toutes les dimensions. Il s’agit donc d’une solution sur-mesure particulièrement robuste. Le second permet de bloquer les regards indiscrets de par sa non-transparence tout en laissant parfaitement passer la lumière afin de ne pas assombrir votre balcon.

 

Matériau

Taille

Prix TTC (hors pose)

Hauteur

Longueur

Fibre de verre

1,80 m

1,20 m

non renseigné

Verre givré

> à 200 €

Verre feuilleté trempé securit

> à 150 €

Verre semi-vitré

> à 250 €

 

Une vitre est relativement facile à nettoyer. Dans le cas où la solution choisie n’est pas opaque, il faut que les deux copropriétaires pensent à nettoyer régulièrement leur face du vitrage afin que les résidents des deux logements puissent bénéficier d’un séparateur propre.

Le verre est un matériau qui donne la possibilité de minimiser la structure, selon le style choisi et offre ainsi une solution tout en légèreté qui s’intègre aisément et discrètement à l’architecture d’un immeuble. Afin d’être parfaitement sécurisé, un verre trempé ou un verre feuilleté doit impérativement être privilégié.

 

Avec un séparateur de balcon en verre, une transparence absolue ou une vision voilée avec des vitrages translucides est possible, mais il existe également les vitrages réfléchissants. Ces derniers permettent de voir ce qui se passe de l’autre côté sans pour autant être vu. Ce type de vitrage ne convient pas pour un séparateur de balcon mais peut servir pour une fenêtre ou une baie vitrée, pour garder son intimité à l’intérieur de son logement malgré les éventuels vis-à-vis.

 

Les panneaux à lames orientables

Comme séparateur de balcon, un panneau à lames orientables permet de moduler l’orientation des lames afin de permettre de laisser passer la luminosité sans laisser la place aux regards. A l’inverse, en été, cela permet d’isoler les résidents du soleil. Tout dépend toutefois de l’orientation de la copropriété par rapport à celui-ci.

 

En position normale, il s’agit d’un panneau de séparation de balcon classique. En position orientée, il se comporte comme un store. La troisième possibilité est de positionner les lames à l’horizontal, cela permet au résident de mieux profiter du soleil, mais la vue ne sera que partiellement voilée. Ce qui peut convenir quand le voisin est absent. De plus, la partie basse reste fixe et seule la partie haute est mobile.

 

Matériau

Taille

Prix TTC (hors pose)

Hauteur

Longueur

Bois

1,80 m

1,20 m

160 à 200 €

 

Les canisses naturelles

C’est une solution brise-vent et brise-vue idéale qui permet d’apporter un petit côté nature sur un balcon. Il s’agit d’un matériau léger au prix peu élevé. C’est aussi une solution écologique et moderne qui permet aux résidents de bénéficier d’une solution naturelle. Les canisses sont très faciles à installer et peuvent se composer de nombreux matériaux différents.

Elles sont toutefois peu résistantes si elles sont placées en plein vent.

 

Matériau

Taille

Prix TTC (hors pose)

Hauteur

Longueur

Osier

1,80 m

1,20 m

15 à 30 €

Roseau naturel

10 à 20 €

Ecorce de pin

15 à 30 €

Bois exotique

40 à 50 €

Jacinthe d’eau

40 à 70 €

Paille

10 à 30 €

Bambou fin

20 à 35 €

 

Pour une solution résistant parfaitement aux intempéries, qu’il s’agisse du vent ou de la pluie, il faudra choisir du bambou naturel épais dont le diamètre moyen est compris entre 20 et 30 mm. Il s’agit d’un matériau capable de résister aux vents violents dès lors qu’il est fixé de manière sécurisée. Un prix plus élevé est toutefois à prévoir.

 

Matériau

Couleur du vernis protecteur

Taille

Prix TTC (hors pose)

Hauteur

Longueur

Bambou épais

blanc

1,80 m

1,50 m

100 à 120 €

Bambou épais

noir

90 à 110 €

Bambou épais

rouge

110 à 130 €

De plus, si des copropriétaires souhaitent installer un séparateur de balcon, ils ne souhaitent pas forcément qu’il fasse également brise-vue. Dans ce cas-là, il sera possible de choisir des modèles dont la hauteur est comprise entre 1 m et 1,20 m. Pour tous les modèles, le prix sera alors légèrement plus bas.

Attention, il est aussi possible que le règlement de copropriété autorise les séparateurs de balcon mais réglemente la hauteur autorisée, pensez à vous y référer.

 

Les canisses en PVC

Le PVC est un matériau durable et facile à installer pour un professionnel. Il est en capacité de résister aux intempéries et ne pose pas de problèmes d’apparition de moisissures. Il convient parfaitement comme séparateur de balcon et son mode de fixation reste relativement discret et stable. Des solutions sur-mesure sont faciles à mettre en place du fait qu’il s’agisse d’une canisse, qu’il suffit donc de réduire à la largeur souhaitée.

 

Une imitation canisse naturelle est possible avec le PVC qui offre en bénéfice une meilleure robustesse et une meilleure durabilité pour un prix moyen de 30 € TTC pour un panneau de 1,80 m de hauteur et de 1,50 m de largeur.

 

De plus, le PVC ne ternira pas au contact du soleil.

 

Les brise-vue pour balcon

Pour équiper votre balcon d’un séparateur, il est aussi possible d’opter pour un brise-vue. Fabriquée à base de polychlorure de vinyle, polypropylène, et de corde en nylon, cette solution offre une protection visuelle opaque. Ces matériaux sont en mesure de résister aux intempéries, ainsi qu’aux températures comprises entre - 30 et 60 °C. Imperméable à l’eau, le brise-vue est une solution idéale pour les copropriétés qui disposent de couleurs élégantes.

Pour ce type de solution stable, robuste et facile d’entretien, comptez entre 15 et 50 € TTC pour une taille de 1,80 m de hauteur et de 1,50 m de largeur.

 

Le séparateur de balcon en PVC

Des lamelles occultantes en PVC sont relativement aisées à installer avec des fixations discrètes. La structure est relativement résistante. Lorsqu’une lamelle s’abîme, il est possible de la changer auprès du fabricant ou du professionnel qui vous a fourni le séparateur de balcon. Il est quasiment indispensable de passer par la même personne puisque les formats et tailles de lamelles sont différents d’un fabricant à l’autre.

 

Matériau

Taille

Prix TTC (hors pose)

Hauteur

Longueur

PVC

1,80 m

1,20 m

> à 40 €

 

Les stores latéraux

Si les stores horizontaux permettent de se protéger du soleil pour pouvoir déjeuner tranquillement sur un balcon, les stores verticaux latéraux permettent eux de se protéger des regards indiscrets de ses voisins. Ils fonctionnent de la même manière que les stores classiques et peuvent donc être descendus et montés.

Pour protéger des regards, une position intermédiaire sera suffisante et permettra de limiter l’impression de cloisonnement. Toutefois, si votre voisin abrite un animal de compagnie, la position entièrement fermée sera à privilégier afin de ne pas avoir de visiteurs non bienvenus dans votre logement.

 

Les stores latéraux peuvent être équipés d’une commande manuelle ou d’une commande électrique (dont le prix sera plus élevé). Attention toutefois, le séparateur de balcon fait l’objet d’une propriété mitoyenne. Il est donc primordial que les deux copropriétaires s’accordent sur le mode de fonctionnement à privilégier.

Les stores placés en extérieur doivent toutefois être plus robustes que ceux placés en intérieur. Comptez un minimum de 100 € pour un modèle manuel et jusqu’à 300 € pour un modèle motorisé.

 

Ce type de modèle peut être associé à celui du paravent extérieur rétractable, à voir ci-après.

 

Le paravent extérieur rétractable

Il s’agit d’une solution idéale si vous vous entendez bien avec vos voisins. En effet, le paravent extérieur rétractable se plie et se déplie à l’horizontal et peut ainsi être rangé au milieu du mur lorsque vous voulez bénéficier d’un seul et même balcon, plus grand, lors d’un repas à l’air libre avec votre voisin par exemple.

Le reste du temps, il vous permet de vivre chacun chez vous, à l’abri des regards. Il s’agit d’une toile tendue rétractable qui s’adapte aisément à la longueur entre le mur de l’immeuble et le garde-corps du balcon. Ainsi que celle-ci soit de 1 ou 2 mètres, il sera possible d’installer un modèle similaire qui ne sera tout simplement pas entièrement déroulé dans le premier cas, tout en étant parfaitement tendue.

 

Les tubes d’un paravent extérieur rétractable sont généralement en aluminium et en fer, des matériaux qui ont subi un traitement époxy. La toile, quant à elle, est imperméabilisée et est généralement composée de polyester, à hauteur de 180 grammes par m². De plus, elle bénéficie d’un traitement anti-UV qui évite sa décoloration au contact du soleil.

 

Toutefois, ce genre de modèle doit être replié lorsque le vent est trop important. Comptez un minimum de 40 € TTC.

 

Le mur végétal

Puisqu’il en existe de toutes les tailles, un mur végétal pourra parfaitement convenir comme séparateur de balcon en copropriété. Il sera en effet possible de bénéficier d’une hauteur légèrement inférieure à 2 mètres qui garantira une isolation totale contre les regards extérieurs. Un entretien très régulier est à prévoir, notamment en termes d’arrosage et de taille. L’écoulement de l’eau doit également être prévu, pour éviter les ruissellements chez les voisins du dessous.

 

Pour obtenir le prix de ce genre de solution de séparation, il vous faudra directement faire des demandes de devis auprès de professionnels.

 

Prix d’un séparateur de balcon

Le prix en fournitures d’un séparateur de balcon varie principalement en fonction du matériau qui le compose, voici un récapitulatif des prix (hors pose) des 4 matériaux principaux.

 

Matériau

Prix TTC au m² (hors pose)

bois

50 à 150 €

aluminium

30 à 140 €

acier

> à 100 €

verre

150 à 600 €

 


Prix de pose par un professionnel

Selon le modèle de séparateur de balcon, sa forme, ses caractéristiques de fixation, l’accessibilité, ainsi que la dépose éventuelle de l’existant, le prix de pose d’un séparateur de balcon en copropriété varie de 15 à 70 € le m². Chaque professionnel est libre de fixer un tarif horaire, un tarif forfaitaire ou un tarif de pose au m² pour son intervention, raison pour laquelle les prix proposés par différents artisans ne seront pas les mêmes.

Je note le guide

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande

A lire aussi