Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Moquettes d’immeuble : prix, modèles et guide d’achat

La composition de la moquette, son mode de tissage, le matériau utilisé pour sa fabrication et sa classe d’usage sont autant d’informations importantes à consulter avant de choisir le type de moquette d’immeuble qui vous conviendra. Pour changer le revêtement de sol des parties privatives ou des parties communes de votre bâtiment en copropriété, nous vous donnons toutes les informations sur la moquette d’immeuble : prix, modèles et guide d’achat.

Moquettes d’immeuble : prix, modèles et guide d’achat
Moquettes d’immeuble : prix, modèles et guide d’achat

La moquette en copropriété

Parquet, carrelage, moquette, béton ciré, lino, il existe de nombreuses solutions pour installer un revêtement de sol dans un appartement ou dans les parties communes d’un immeuble. Cependant, il n’est pas toujours facile de déterminer qu’elle est la meilleure solution en termes de confort acoustique mais aussi en termes d’entretien.

 

Avant toute chose, un revêtement de sol se choisit en fonction de l’usage de la pièce. Ainsi, pour une chambre d’enfant, la moquette peut être la solution idéale pour ajouter une couche d’isolation phonique supplémentaire pour moins gêner les voisins avec des enfants qui jouent à même le sol. Si la moquette a longtemps été dénigrée pour ses difficultés d’entretien, elle retrouve aujourd’hui de plus en plus sa place dans les logements. Pourquoi ? Voici une liste des différents avantages d’un revêtement de sol en moquette, mais aussi, ses inconvénients.

 

Avantages

Inconvénients

  • solution esthétique et décorative

  • sensation très agréable sous les pieds (douce et chaude)

  • excellentes performances thermiques et phoniques

  • entretien pouvant être contraignant

 

La moquette dans les parties privatives

Contrairement aux idées reçues, la moquette est un revêtement de sol adapté dans les parties privatives comme dans les parties communes. Dans les appartements des copropriétaires, la moquette peut être trouvée :

  • dans une chambre d’enfant ou d’adulte ;

  • dans un salon ;

  • dans une salle de bains ;

  • dans une cuisine ;

  • et même sur un balcon.

 

Dans les chambres :

Toutefois, dans ces différentes pièces, nous ne vous conseillerons pas d’opter pour le même type de moquette. Ainsi, pour une chambre d’enfant, il convient d’opter pour une moquette en polyamide. Si le polyamide est également une bonne solution pour équiper une chambre d’adulte d’une moquette, cette pièce offre cependant davantage de possibilités et il sera également possible d’opter pour une moquette :

  • en laine ;

  • en polypropylène ;

  • ou en acrylique.

 

Si une pose en lés conviendra pour une chambre d’adulte, nous vous conseillons d’opter pour une pose sur dalles dans une chambre d’enfant. En cas de besoin, il sera beaucoup plus facile et rapide de changer le revêtement de sol de la chambre de votre enfant avec ce type de pose.

 

Dans un salon :

Une moque en laine de fibres mélangées, une moquette en polyamide ou une moquette en laine sont les trois choix possibles pour un salon. C’est la laine qui présente les meilleures résistances face aux brûlures. Les deux types de pose de moquette existants conviendront pour cette pièce.

 

Dans une salle de bains :

Dans une salle de bains, il est tout à fait possible d’installer une moquette. Cela permet d’éviter d’avoir les pieds au contact d’un sol froid en sortant de la douche ou de la baignoire. Cependant, il est indispensable d’opter pour une moquette spéciale pièces humides afin de bénéficier d’un revêtement de sol adapté. Ce type de moquette dispose d’une excellente résistance à l’humidité. De plus, les taches se nettoient très facilement.

 

Nous vous conseillons de choisir une pose en lés pour la moquette de votre salle de bains.

 

Dans une cuisine :

Dans une cuisine, on rencontre le même problème que dans la salle de bains. S’il s’agit toutefois d’une pièce moins humide, les vapeurs de cuisine peuvent être importantes, mais vous pouvez également renverser des liquides lors de vos préparations. Ainsi, une moquette spéciale pièces humides sera l’idéal pour nettoyer les taches en toute simplicité. Sa résistance à l’humidité sera également la bienvenue.

 

Comme pour une moquette de salle de bains, nous vous conseillons la pose en lés.

 

Sur un balcon :

Pour les balcons et les terrasses, il existe aujourd’hui des moquettes imitant le gazon artificiel. Très pratique pour bénéficier d’un coin de verdure sans avoir à passer la tondeuse, ce type de moquette permet d’apporter un peu de verdure à votre espace en extérieur.

 

 

La moquette dans les parties communes

Dans les parties communes, il n’est pas rare de voir de la moquette dans les escaliers, dans les couloirs des étages, mais aussi parfois dans l’entrée de l’immeuble. C’est notamment un revêtement apprécié dans les bâtiments à haut standing et notamment dans les étages. Il s’agit de la solution idéale pour amortir au maximum les bruits de pas, ce qui permet de garantir le confort des habitants.

 

Dans un escalier :

Pour un escalier, nous vous conseillons d’opter pour une moquette en laine spécialement prévue pour les escaliers. Lors du choix des fournitures, vous devrez, pour cela, vérifier que le revêtement choisi dispose d’un pictogramme « escalier ». Une moquette d’escalier dispose :

  • d’une excellente résistance aux passages réguliers ;

  • de caractéristiques anti-glisse idéales pour limiter les risques de chutes.

Pour des raisons budgétaires, il est aussi possible d’installer un tapis d’escalier dans les parties communes de la copropriété. Le résultat sera équivalent, pour un budget bien moins important.

 

Dans un couloir (ou une entrée) :

Pour un couloir ou pour une entrée, nous vous conseillons d’opter pour une moquette en polyamide ou en laine en fibres mélangées. Très résistantes à l’usure, ces solutions de revêtements de sol disposent des fibres qui s’encrasseront le moins parmi les solutions de moquette existantes.

 

Les différents modèles de moquette

Les différents modèles de moquette se caractérisent notamment par leurs différences d’aspect. Ainsi, selon l’usage prévu pour votre moquette en copropriété, nous vous conseillons de choisir telle ou telle moquette en fonction de sa douceur et de son confort pour des pieds nus ou pour s’adapter davantage à un fort passage. Voici les 5 différents aspects d’une moquette :

  • moquette bouclée ;

  • moquette saxony ;

  • moquette velours ;

  • moquette structurée ;

  • moquette shaggy (ou frisée).

 

Voici leurs caractéristiques propres et leurs prix : des éléments qui pourront vous aider à faire votre choix en copropriété :

 

Les différents types de moquette

Caractéristiques

Prix TTC au m² (hors pose)

La moquette aspect bouclé

  • composée de fils en forme de petites boucles continues, fixées dans l'envers de la moquette

  • surface plane

  • facile d’entretien

  • grande résistance à l'usure

  • idéale pour les lieux à fort passage

  • capable de supporter des meubles lourds

entre 5 et 15 € le m²

La moquette aspect saxony

  • composée de fils épais retordus et fixés

  • velours

  • poils visibles (hauteur maximum : 20 mm)

  • style plutôt classique, formel et élégante

  • idéale pour une chambre ou un salon

  • ne convient pas pour un espace à fort passage

entre 15 et 30 € le m²

La moquette aspect velours

  • composée de fils en forme de boucles

  • poils coupés ou rasés : surface lisse et régulière

  • doux au toucher

  • nombreuses couleurs disponibles

  • style décoratif

  • idéale pour une chambre ou un salon

entre 10 et 30 € le m²

La moquette aspect structuré

  • composée de fils bouclés et fils coupés

  • aspect original : grande variété de motifs et de reliefs

  • confortable au contact des pieds

  • très résistante (aux passages et aux poinçonnements)

  • idéale dans un couloir et aussi dans une chambre pour enfants

entre 15 et 35 € le m²

La moquette aspect frisé

  • composée de fils frisés par surtorsion

  • aspect désordonné élégant et original (fils qui partent dans tous les sens)

  • traces de pas invisibles

  • idéale pour les locaux professionnels ainsi que pour les pièces avec passages fréquents (escalier, couloir, chambres pour enfant)

  • ne convient pas dans les bureaux

entre 10 et 35 € le m²

 

La plupart des matières sont fabriquées à base d’une matière synthétique et non pas à base de laine. Pour choisir, un modèle de moquette qui vous conviendra à l’usage, sachez qu’il existe deux matériaux synthétiques principalement utilisés par les fabricants :

  • le polyamide ;

  • et le polypropylène.

 

Les moquettes les moins chères sont celles en polypropylène, toutefois, ce sont aussi les moins durables dans le temps. A l’inverse, les moquettes en polyamide sont douces au toucher et très résistantes.

 

Si vous préférez opter pour une moquette fabriquée à base de laine, le prix à l’achat sera plus élevé. Très résistante, la laine est un matériau naturel et noble qui reste moelleuse au toucher pendant très longtemps.

 

Les différentes techniques de fabrication

Toutes les moquettes ne disposent pas de la même technique de fabrication. Ainsi, selon le rôle que vous souhaitez attribuer à votre revêtement de sol. Voici les trois principales techniques de fabrication que nous pouvons citer :

  • les moquettes tuftées ;

  • les moquettes aiguilletées ;

  • les moquettes tissées.

 

Ce sont les moquettes tissées qui vous permettront d’obtenir la meilleure qualité. Toutefois, dans les logements se sont généralement les moquettes tuftées qui sont les plus adaptées. La moquette aiguilletée, quant à elle, propose un tarif intéressant, au toucher, elle est dure et compacte.

 

Guide d’achat de revêtement en moquette

Pour vous aider à choisir la moquette qui conviendra le mieux à votre appartement ou aux parties communes de l’immeuble, nous vous aidons avec ce guide d’achat à en savoir davantage sur tous les avantages d’une moquette, mais aussi sur les points de vigilance à regarder avant de choisir votre modèle. Les points importants concernent notamment :

  • les performances acoustiques de la moquette ;

  • les performances thermiques de la moquette ;

  • la classe d’usage ;

  • les performances antidérapantes ;

  • moquette et qualité de l’air

  • entretien d’une moquette, etc.

Les performances acoustiques de la moquette

En copropriété, les résidents aiment la moquette pour ses propriétés acoustiques en plus de ses caractéristiques esthétiques. En effet, les qualités d’isolation acoustique de ce revêtement de sol sont reconnues comme efficace par l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) qui estime que la moquette permet de réduire de manière importante les bruits d’impacts, ainsi que les bruits aériens. Les bruits d’impacts les plus fréquents en copropriété sont les suivants :

  • bruits de vos pas sur le sol quand vous marchez (bruits accentués par le port de chaussures) ;

  • bruits de chutes d’objet (bruits très fréquents lorsque vous avez des enfants)

 

L'ADEME considère que l’ensemble de ces bruits sont 10 fois plus absorbés par une moquette que par tout autre type de revêtement de sol. Il s’agit donc d’une solution efficace en copropriété pour lutter contre une mauvaise isolation acoustique ou pour la renforcer et ainsi réduire la transmission du bruit entre les étages.

 

Les performances thermiques de la moquette

En hiver et pendant une bonne partie de l’année, la fraîcheur des revêtements de sol peut être particulièrement désagréable au contact des pieds. Ce qui n’est pas le cas de la moquette qui retient la chaleur et est naturellement plus chaude au contact que tout autre revêtement de sol. Ainsi, en plus de des qualités d’isolation phonique, elle dispose de véritables qualités d’isolation thermique.

 

Il est reconnu qu’un revêtement de sol en moquette contribue au confort thermique d’un logement et retient même jusqu’à 10 % de chaleur en plus, ce qui assure des économies d’énergie. De nombreux modèles sont aujourd’hui compatibles avec une solution de chauffage au sol.

 

Les performances antidérapantes

Dans un escalier, la moquette est idéale pour limiter le risque de chute, tout comme dans un salon, une chambre ou toute autres pièces à vivre. En effet, en chaussettes, un parquet tout juste ciré ou un carrelage peut être des revêtements de sol particulièrement glissants et donc non adaptés :

  • pour des enfants ;

  • pour des personnes âgées ;

  • pour des personnes ayant du mal à se déplacer.

 

De plus, pour les personnes aimant marcher pieds nus à leur domicile, la moquette est à la fois confortable et moelleuse au contact. Attention toutefois, au type de moquette choisi, certaines sont moins agréables que d’autres au toucher.

 

La classe d’usage

Afin de choisir le type de moquette parfaitement adapté à l’usage qui en sera fait dans la pièce où elle sera installée, il est important de connaître le mode de fonctionnement du classement européen et de la classification française (classement UPEC).

 

Nous allons tout d’abord commencer par vous présenter la classification française. Pour cela veuillez noter que les chiffres présents dans le tableau suivant désignent le niveau des risques de dégradation face aux différents éléments (passages, poinçonnement, eau, éléments chimiques) :

  • 1 : risque faible ;

  • 2 : risque normal ;

  • 3 : risque élevé ;

  • 4 : risque très élevé.

 

Classification française (classement UPEC)

Chambre

Cuisine

Salle de bains

Escalier, couloir, salon et entrée

Balcon

U : Usure causée par la marche

U2

U3

U2S

U2S

U3

P : Poinçonnement

P2

P2

P2

P2

P3

E : Eau

E1

E2

E3

E1

E3

C : Chimique

C0

C2

C1

C0

C2

 

Quant à la classification européenne, voici quelle classe de moquette est adaptée à tel ou tel usage :

 

Classement européen

Usage adapté

Exemples de type de pièce adapté

Classe 21

Usage domestique

Passage faible ou intermittent

Couloir ou chambre et couloir ne donnant pas directement accès à l'extérieur, etc.

Classe 22

Passage moyen

Hall d’entrée ou séjour ne donnant pas directement accès à l'extérieur, etc.

Classe 23

Passage intense

Hall d’entrée ou séjour donnant sur l'extérieur, etc.

Classe 31

Usage commercial

Passage faible ou intermittent

Chambre d’hôtel, bureau, etc.

Classe 32

Passage moyen

Bibliothèque, salle de classe ou boutique donnant sur l'extérieur, etc.

Classe 33

Passage intense

Grand magasin avec un accès direct donnant sur l'extérieur, etc.

Classe 34

Passage très intense

Restaurant d’entreprise, grand hall, etc.

 

Moquette et qualité de l’air

La qualité de l’air dans un appartement ne sera pas entachée par une moquette tant que celle-ci est bien entretenue. Si la peur des allergies est l’une des raisons qui fait que la moquette n’est parfois pas choisie, l’idée est fausse. En effet, une moquette emprisonne la poussière, les acariens et les allergènes jusqu’à ce que vous passiez l’aspirateur. Ainsi, plutôt que ces derniers circulent dans l’air comme avec tout revêtement de sol, ceux-ci restent dans la moquette.

 

Une moquette bien entretenue est donc synonyme d’une bonne qualité de l’air dans un logement.

 

Entretien d’une moquette

Pour éviter le développement d’allergies, tout particulièrement chez les enfants, mais aussi l’accumulation de poussières, il est très important d’entretenir régulièrement la moquette. Nous vous conseillons très fortement de passer l’aspirateur au moins une fois par semaine. L’aspirateur permet d’ôter toutes les poussières, mais aussi les éléments allergènes, mais uniquement s’il est suffisamment puissant. Si ce n’est pas le cas, il ne parviendra pas à suffisamment nettoyer la moquette pour que votre confort au quotidien soit garanti.

 

Toutefois, toute tache doit être nettoyée immédiatement, sans quoi il sera particulièrement difficile d’y remédier. Un produit détachant et un peu d’eau tiède sont deux valeurs sûres dans la plupart des cas.

 

Pour bien entretenir une moquette en copropriété, une shampouineuse doit être utilisée une fois par an. Il existe deux types de shampouineuses à moquette : les shampouineuses balai et les shampouineuses traîneau. Une shampouineuse coûte environ 70 € TTC.

 

Prix de la moquette pour immeuble

Pour définir son budget, un copropriétaire a besoin d’avoir des fourchettes de prix représentatives concernant l’achat en fournitures mais aussi le prix de pose avant de choisir le revêtement de sol adapté à ses besoins. De plus, s’il s’agit d’un projet collectif, pour équiper les parties communes de la copropriété (comme le hall d’entrée, les couloirs ou les escaliers), le syndic de copropriété pourra s'appuyer sur ces prix pour présenter des devis de professionnels cohérents avec les prix du marché auprès des copropriétaires lors de l’assemblée générale traitant du sujet.

 

Le prix d’achat de la moquette

La moquette n’est pas le revêtement de sol qui coûte le plus cher, toutefois selon la qualité choisie, les prix peuvent tout de même être profondément différents. Le prix en fournitures varie en effet en fonction :

  • du type de tissage ;

  • de la qualité du matériau ;

  • du type de matériau (laine ou synthétique).

 

Qualité de la moquette

Prix TTC (hors pose)

Moquette d’entrée de gamme

à partir de 10 € le m²

Moquette de qualité standard

environ 30 € le m²

Moquette de grande qualité

jusqu’à plus de 100 € le m²

 

Le devis du professionnel prendra également en compte le type de pose. Ainsi, si vous optez pour une pose collée, la colle coûte environ 30 € TTC en plus. Si vous optez pour une pose libre, l’adhésif nécessaire coûte environ 5 € TTC.

 

Veuillez noter que si vous achetez votre moquette directement auprès de l’installateur, vous pourrez bénéficier du taux intermédiaire de la TVA qui est à 10 %. Celui-ci sera uniquement valable sur le prix des fournitures et ne le sera pas sur le prix de la main d’oeuvre. Toutefois, cela permet de réaliser des économies intéressantes.

 

Le prix de pose de la moquette

A ce prix en fournitures doit être ajouté le coût de la main d’oeuvre. Si la pose d’un revêtement de sol en moquette est moins complexe que d’autres solutions, il ne faut toutefois pas l’oublier. Le prix de la main d’oeuvre varie en fonction :

  • de la complexité de la préparation du support (dépose du revêtement existant en rénovation, par exemple) ;

  • des coupes et raccords nécessaires selon la taille de la pièce et sa disposition ;

  • du matériel nécessaire selon la technique de pose choisi ;

  • du temps nécessaire pour la main d’oeuvre, etc.

 

Main d’oeuvre

Prix TTC (hors fournitures)

En région parisienne

entre 10 et 20 € le m²

Dans le reste de la France

entre 8 et 15 € le m²

 

Ce prix peut-être plus élevé si le professionnel doit s'occuper :

  • du rabotage des portes afin que la moquette ne gêne pas l’ouverture et la fermeture de celle-ci ;

  • du transport des rouleaux de moquette, etc.

 

De plus, les frais de déplacement du professionnel sont également à prévoir. Le forfait standard est de 30 € par intervention.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi