Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Solutions de revêtements muraux en immeuble : prix, pose et conseils

En construction comme en rénovation, il existe de nombreuses solutions de revêtements muraux en immeuble. Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous expliquons les possibilités en copropriété ainsi que les prix à envisager afin de budgéter votre projet.

Solutions de revêtements muraux en immeuble : prix, pose et conseils
Solutions de revêtements muraux en immeuble : prix, pose et conseils

La préparation des murs

Avant de pouvoir appliquer un revêtement mural en copropriété, qu’il s’agisse des parties communes, des parties privatives, des murs intérieurs ou des murs extérieurs, il est indispensable de commencer par la préparation du support. Il peut aussi bien s’agir d’un mur brut, c’est-à-dire de béton ou de plâtre ou d’un précédent revêtement. En effet, en rénovation, selon l’état du revêtement installé et son type, il est parfois possible d’appliquer le nouveau revêtement mural par-dessus après avoir enlevé tous les défauts et aplani le support.

 

Pour effectuer la pose d’un revêtement mural, le mur doit être parfaitement sec et ne pas souffrir de problèmes d’humidité. Il doit également être parfaitement propre. Si la préparation des murs est nécessaire avant de poser un revêtement mural, c’est pour assurer :

  • sa bonne adhésion sur le support ;
  • un résultat net et lisse.

Une primaire d’accrochage ou une résine peut également aider à fixer le revêtement mural.

 

Afin d’aplanir le support et de réparer les différents défauts du mur, il est possible d’avoir recours à plusieurs solutions. Différents enduits sont ainsi parfaitement adaptés pour ce type d’intervention, comme :

  • les enduits à la chaux ;
  • les enduits muraux ;
  • et les enduits de lissage de mur.

 

Ces trois types d’enduit sont composés par 3 éléments : la charge, le liant et le diluant. Des pigments décoratifs peuvent parfois être ajoutés à l’enduit. Il est aussi possible d’y intégrer un agent mouillant qui permet de faciliter le mélange des différents composants.

 

Type d’enduit

Caractéristiques

Usages adaptés

Prix TTC (hors pose)

Enduit de rebouchage

enduit mural prêt à l’emploi (monocouche)

  • enduit pour boucher les trous et les fissures
  • à appliquer avant l’enduit de lissage

Pour les murs en bon état et pour les murs récents

entre 3 € et 6 € par kg

enduit mural à préparer (multicouche)

Pour les murs avec des défauts et pour les murs anciens

entre 4 € et 8 € par kg

Enduit de lissage

en poudre (pelliculaire)

  • enduit pour aplanir les dernières petites imperfections
  • à appliquer après l’enduit de rebouchage

entre 1 € et 4 € par kg

en pâte à étaler (pelliculaire ou filmogène)

entre 1,5 € et 5 € par kg

Enduit à la chaux

en poudre aérienne

Finitions décoratives pour des pièces intérieures non humides

entre 8 et 18 € (sac de 25 kg)

en poudre hydraulique               

Tous types de travaux (murs intérieurs, extérieurs, secs et humides)

entre 10 et 20 € (sac de 25 kg)

en pâte aérienne

Finitions décoratives pour des pièces intérieures non humides

entre 20 et 30 € (sac de 25 kg)

en pâte hydraulique

Tous types de travaux Tous types de travaux (murs intérieurs, extérieurs, secs et humides)

entre 20 et 35 € (sac de 25 kg)

 

Une alternative consiste à crépir le mur ou une partie du mur.

 


Les revêtements muraux en copropriété

Le revêtement mural possède deux rôles principaux. En effet, il se doit de protéger les murs, mais il vient aussi l’habiller et lui donne son apparence esthétique. Raison pour laquelle, les fabricants conçoivent et produisent de nombreuses solutions de revêtements muraux pour les bâtiments. Selon les contraintes architecturales de l’immeuble et les caractéristiques de chaque pièce (pièce humide, pièce sèche, etc.).

 

Vos solutions pour vos revêtements muraux à l’intérieur en copropriété sont les suivantes :

  • la peinture murale ;
  • le papier peint ;
  • le carrelage mural ;
  • le liège ;
  • le lambris ;
  • le tissu, etc.

 

Vos solutions pour vos revêtements muraux à l’extérieur en copropriété sont les suivantes :

  • le bardage ;
  • le parement mural ;
  • le couvre mur.

A l’extérieur de l’immeuble, l’esthétisme vient en second plan. Les facteurs les plus importants sont en effet de trouver une solution de revêtement mural qui permette de protéger les murs, mais aussi de protéger l’isolation du bâtiment contre les intempéries, notamment.

 


Les solutions pour revêtements muraux intérieurs

De nombreuses possibilités s’offrent aux copropriétaires pour les parties privatives et pour les parties communes intérieures de la copropriété. Toutefois, il est nécessaire de prendre en compte certains paramètres, comme la compatibilité avec les pièces humides, par exemple, des différents revêtements muraux.

 

La peinture murale

En copropriété comme dans tous les bâtiments à destination d’habitation, la peinture murale est la solution la plus classique. De plus, c’est un revêtement qui laisse un grand nombre de possibilité aussi bien en termes de couleur que de finitions. Il est notamment possible d’opter pour :

  • une peinture glycéro (en phase solvant ou en phase aqueuse) ;
  • ou une peinture mixte.

 

Ensuite, selon l’aspect esthétique voulu, il est possible d’opter entre 3 solutions :

  • une finition brillante ;
  • une finition satinée ;
  • ou une finition mate.

 

Selon la pièce pour laquelle la peinture murale est destinée, nous vous conseillons d’opter pour telle ou telle peinture. Ainsi, une peinture brillante est à préférer dans un lieu de passage particulièrement salissant comme les couloirs des parties communes de la copropriété. A contrario, nous vous conseillons d’opter pour une peinture satinée pour vos chambres.

 

Sachez qu’une finition mate est très salissante. A ce titre, elle ne doit pas être choisie pour peindre ou repeindre un couloir ou une chambre d’enfant. Elle pourra toutefois convenir pour une chambre d’adulte ou pour un salon.

 

Type de peinture

Luminosité dans la pièce

Finition brillante

La lumière reflétée par une finition brillante rend les défauts de surface particulièrement visibles. Pour une belle luminosité et un bel aspect, le support doit être parfaitement lisse à l’issue de la préparation du mur.

Finition satinée

La lumière est reflétée de manière assez légère par une finition satinée. Cela permet d’obtenir une luminosité douce et agréable.

Finition mate

La lumière est absorbée par une finition mate. Pour avoir une pièce lumineuse, le choix de la couleur est donc très important. Il s’agit d’une bonne solution pour un mur disposant de certaines imperfections. Cette finition ne les rendra pas visible.

 

Comptez entre 1 et 5 € TTC au m² par couche pour une peinture vinylique bicouche, entre 2 et 10 € TTC au m² par couche pour une peinture acrylique et pour une peinture glycérophtalique. Il existe des peintures monocouches et des peintures bicouches. Pour un résultat impeccable, il est conseillé de superposer deux couches de peinture, ce qui assure une meilleure tenue dans le temps, mais aussi un aspect et une couleur plus homogène.

 

Le papier peint

Comme autre alternative relativement présente dans les logements. Parmi les principaux inconvénients du papier peint, on notera qu’il s’agit d’un revêtement mural particulièrement fragile. En effet, il est particulièrement sensible à la lumière et à l’humidité. Ainsi, nous vous déconseillons fortement d’installer du papier peint dans des pièces humides comme la cuisine et la salle de bains, mais également sur des murs trop exposés au soleil où il risque de déteindre très rapidement. De plus, il n’est pas très pratique à entretenir puisqu’il n’est pas lessivable.

 

Très fin, le papier peint n’est pas le revêtement mural le plus simple à poser. Trois techniques de pose différentes peuvent toutefois être mises en place.

 

Type de papier peint selon leur technique de pose

Caractéristiques

Papier peint avec collage traditionnel

  • La même colle ne convient pas à tous les types de papier peint :

○     colle universelle ;

○     colle vinyle ;

○     colle papier intissé ;

○     colle écologique, etc.

  • Certaines colles permettent des repositionnements au moment de la pose

Papier peint magnétique

  • Repositionnable à l’infini
  • Solution décorative avec :

○     des imitations de matières comme le bois, le cuir ou la pierre ;

○     des trompes l’oeil, etc.

 

Sachez qu’il faut environ 200 grammes de colle pour la pose de 8 rouleaux. Il faut alors comptez environ 5 € TTC pour une colle universelle et 15 € TTC pour une colle naturelle.

 

Le carrelage mural

Le carrelage mural, quant à lui, est une solution surtout utilisée dans certaines pièces bien spécifiques : les pièces humides. En effet, comme solution de revêtement mural, le carrelage est principalement installé dans les cuisines et dans les salles de bains, il reste relativement rare de le retrouver dans les pièces à vivre ou dans les chambres.

 

Le carrelage résiste bien à l’usure, à la chaleur et à l’humidité. De plus, il offre de nombreuses possibilités en termes de motifs et de coloris. Un entretien régulier est nécessaire en cuisine lorsqu’il est placé au-dessus des plaques de cuissons. La surface deviendra vite graisseuse en cas de manque d’entretien.

 

Dans une salle de bains, il sera possible d’opter entre de la faïence, du grès émaillé ou encore une mosaïque. Il faut environ comptez entre 20 et 100 € par m² (hors pose).

 

Le liège

Si le liège n’est pas le premier matériau auquel nous pensons comme solution de revêtement mural, il s’agit d’un matériau adéquat de par :

  • ses performances isolantes ;
  • sa résistance à l'humidité ;
  • sa résistance au feu ;
  • ses capacités imputrescibles ;
  • ses caractéristiques esthétiques.

 

Trois types de liège mural peuvent être achetés en dalles ou en rouleaux :

  • le liège expansé ;
  • le liège brut (ou poncé) ;
  • le liège recomposé (ou aggloméré).

 

Vous trouverez des prix allant entre 5 et 55 € le m² environ pour l’achat d’un revêtement en liège.

 

Le lambris

Relativement simple à poser, le lambris mural est également une solution décorative appréciée dans les logements. De plus, il dispose également de capacités isolantes intéressantes. Il est possible d’opter pour cette solution dans les pièces sèches comme dans les pièces humides. Toutefois, nous vous conseillons de l’assembler avec une autre solution murale afin d’alléger l’ambiance de vos pièces.

 

Côté pose, il est possible de choisir entre la pose collée et la pose sur ossature.

 

Le tissu

Tissu tendu et tissu collé sont les deux autres solutions pour les revêtements muraux intérieurs de la copropriété. Quelle que soit le type de pose choisi, nous vous conseillons de prendre un tissu traité contre la poussière et les taches, il sera beaucoup plus facile à entretenir par la suite. Comptez entre 5 et 50 € TTC le m² pour l’achat d’un tissu classique (hors pose) et entre 15 et 90 € TTC par m² pour l’achat d’un tissu contrecollé.

 

Les solutions pour revêtements muraux extérieurs

Moins esthétique qu’une solution de revêtement mural intérieur, l’objectif d’un bon revêtement mural extérieur est de protéger les murs de l’immeuble. Voici les trois solutions entre lesquelles les copropriétaires peuvent choisir pour la rénovation des revêtements muraux extérieurs du bâtiment.

 

Avant de vous présenter les différentes solutions de revêtements muraux extérieurs, nous souhaitons rappeler que l’apparence extérieure d’un immeuble doit respecter les exigences du règlement de copropriété et celle du PLU (Plan Local d’Urbanisme) dont dépend la ville. Il est possible de consulter ce document auprès du service d’urbanisme de la mairie.

 

Le bardage

Le bardage des murs extérieurs peut être réalisé en bois, en aluminium, en pierre ou en tôle, notamment. Selon les possibilités urbaines en termes d’apparence de la façade, les copropriétaires auront ainsi un certain nombre de possibilités à envisager pour le revêtement mural de l’immeuble. Le bardage correspond à une couche superficielle qui vient habiller un bâtiment. Il s’agit d’une solution très pratique en rénovation pour effectuer une isolation par l’extérieur par la même occasion.

Pour faire poser un bardage en copropriété, il faudra faire appel à un couvreur.

 

Le parement mural

Si les copropriétaires préfèrent opter pour un parement mural, des plaquettes de parement devront être posés sur les murs extérieurs. Cette solution apporte un cachet à l’immeuble et permet des imitations de nombreux matériaux (comme le béton, la pierre reconstituée, le plâtre, etc.). Il existe également des solutions en matériau naturel avec le bois, la terre cuite, ou encore la pierre. Des plaquettes de parement doivent être appliquées sur la façade extérieure afin de constituer le revêtement mural.

 

Afin de choisir la solution adéquate, il est important de prendre en compte un matériau résistant au gel, aux projections d’eau et à la chaleur. Pour faire poser un parement mural en copropriété, il faudra faire appel à un maçon.

 

Le couvre mur

La dernière solution est celle du couvre mur, également parfois appelé chaperon ou couvertine. Cette solution consiste à ajouter un élément décoratif pour protéger les murs contre les intempéries comme la pluie et l’humidité. Toutefois cette solution est davantage utilisée pour le muret clôturant la copropriété que les murs extérieurs de l’immeuble.

 

Si les copropriétaires souhaitent opter pour cette option au niveau des murets de la copropriété, sachez qu’il faut compter entre 5 et 20 € TTC par couvre mur en béton classique, en pierre reconstituée ou en pierre naturelle.

 


Prix des revêtements muraux

Voici un tableau récapitulatif des prix pour les solutions de revêtements muraux pour l’ensemble des murs intérieurs des parties communes et des parties privatives de la copropriété.

 

Type de revêtements muraux intérieurs

Prix TTC (hors pose)

Peinture

Peinture vinylique bicouche

1 à 5 € au m² par couche

Peinture acrylique monocouche

5 à 10 € au m² par couche

Peinture acrylique bicouche

2 à 6 € au m² par couche

Peinture glycérophtalique monocouche

5 à 10 € au m² par couche

Peinture glycérophtalique bicouche

2 à 6 € au m² par couche

Papier peint

Papier peint intissé

10 à 70 € par m²

Papier peint traditionnel

dès 4 € par m²

Papier peint contrecollé (tissu)

de 10 à 35 € par m²

Papier peint velours floqué

20 à 100 € par m²

Papier peint vinyle ou vinyle expansé

de 8 à 35 € par m²

Toile de verre

dès 4 € par m²

Papier peint métallisé

dès 10 € par m²

Papier à peindre

dès 3 € par m²

Papier d'apprêt

dès 3 € par m²

Papier peint magnétique

70 € par m²

Carrelage mural

Terre cuite

de 30 à 70 € par m²

Tomette (céramique)

de 40 à 90 € par m²

Grès de cérame

de 20 à 120 €par m²

Faïence

de 20 à 140 € par m²

Carrelage en pierre (ardoise, granit, calcaire, marbre, etc.)

de 30 à 220 € par m²

Carrelage en mosaïque

de 10 à 50 € par m²

Carreaux de ciment

de 50 à 150 € par m²

Liège

En dalles ou en rouleaux

de 5 à 55 € par m²

Lambris

Lambris en bois

de 5 à 50 € par m²

Lambris en PVC

de 10 à 15 € par m²

Tissu

Tissu classique

de 5 à 50 € le m²

Tissu contrecollé

de 15 à 90 € le m²

 

Voici un tableau récapitulatif des prix pour les solutions de revêtements muraux pour l’ensemble des murs extérieurs des parties communes et des parties privatives de la copropriété.

 

Type de revêtements muraux extérieurs

Prix TTC (hors pose)

Bardage

Bardage en bois

dès 8 € le m²

Bardage en PVC

de 10 à 80 € le m²

Bardage en pierre

dès 60 € le m²

Bardage en ardoise naturelle

dès 100 € le m²

Bardage en ardoise synthétique

dès 60 € le m²

Bardage en terre cuite

dès 85 € le m²

Parement mural

Plaquettes en bois

de 50 à 70 € par m²

Plaquettes en béton

de 15 à 50 € par m²

Plaquettes en terre cuite

de 20 à 60 € par m²

Plaquettes en plâtre

de 20 à 40 € par m²

Plaquettes en pierre naturelle

de 50 à 120 € par m²

Plaquettes en pierre reconstituée

de 35 à 70 € par m²

Couvre mur

de 5 à 20 € par couvre mur

 

Ces prix ne concernent que les fournitures nécessaires pour appliquer un nouveau revêtement mural. A ce prix vient s’ajouter le prix d’intervention du professionnel choisi par les copropriétaires lors d’une assemblée générale pour les parties communes de la copropriété et par le copropriétaire concerné pour des travaux dans les parties privatives.

 

Prix de pose des revêtements muraux

Les tarifs d’intervention d’un professionnel pour la pose d’un papier peint dépendent principalement de l’état du mur à préparer et des difficultés d’installation liés à l’infrastructure de vos pièces, qu’il s’agisse des parties privatives ou des parties communes de la copropriété.

 

Ainsi, pour la pose de papier peint, vous pouvez compter en moyenne un tarif de main d’oeuvre compris entre 30 et 50 € par m². La dépose d’un ancien papier peint au préalable coûte en moyenne entre 15 et 25 € par m² en plus. Quant à la durée des travaux, il faut compter entre 15 et 20 minutes par m² à traiter pour la pose seule du papier peint.

 

Pour un carrelage mural, comptez entre 25 et 35 € par m² pour le prix de pose et entre 10 et 15 € par m² pour celui du lambris.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi