Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Éclairer les parties communes avec des LEDS

Réaliser des économies d’énergie est un enjeu pour toute copropriété aussi bien pour payer moins de charges que protéger l’environnement. Un des postes de dépenses facile à diminuer est l’éclairage des parties communes. Remplacer les ampoules par des LED est un bon moyen pour faire diminuer la consommation en énergie et bénéficier d’un meilleur éclairage tout faisant un geste pour la planète.

Éclairer les parties communes avec des LEDS
Éclairer les parties communes avec des LEDS

Comment fonctionnent les lampes LED ?

Le terme de LED vient de l’acronyme anglais Light-Emitting Diode qui signifie diode électroluminescente. Les LED sont des composants électroniques qui sont capables d’émettre de la lumière quand ils sont parcourus par un courant électrique.

 


Quels avantages ?

Les LED sont avant tout ultra lumineuses

Disposant d’un fort rendement lumineux, les LED consomment peu en puissance tout en éclairant davantage que les ampoules traditionnelles. Etiquetées en fonction de leur intensité lumineuse exprimée en Lumens, il suffit de retenir qu’1W = 10 lm environ pour savoir quelle ampoule choisir.

 

Elles permettent de réaliser de grandes économies d’énergie

Bien que plus chères à l’achat, leur faible consommation en énergie les rend très rapidement rentables. Par rapport aux anciennes lampes à incandescences, elles permettent de réaliser 90% d’économie. Leur moindre puissance peut également permettre de supprimer un compteur électrique si la copropriété en possède plusieurs, ou de passer sur un compteur de capacité inférieure, ce qui permettra également de réaliser des économies.

 

Les lampes LED ont une très longue durée de vie

La durée de vie des LED évaluée entre 15000 et 25 000 heures selon les modèles c’est à dire 3 à 4 fois plus longue que celle d’une lampe fluo-compacte, et jusqu’à 15 à 25 fois plus grande que celle d’une lampe à incandescence, entraînant ainsi une réelle réduction des coûts.

 

Elles sont de plus en plus performantes.

L’avantage des lampes LED, c’est qu’elles améliorent leurs performances au fil du temps. Avec un rendement supérieur à celui des lampes fluo compactes et des lampes à incandescence, elles bénéficient des progrès de la technologie et pourraient bien encore s’améliorer.

 


Comment choisir les ampoules à led?

Le choix d'une lampe à LED ne se fait pas comme celui d’une lampe à incandescence ou d’une lampe fluo compacte. En effet, la seule puissance ne suffit pas et d’autres paramètres sont à prendre en compte pour faire le choix le plus adapté :

- Le flux lumineux qui est exprimé en lumens (lm) ;

- L'efficacité lumineuse, qui est exprimée en lumens par Watt (lrn/W) ;

- La durée de vie de la lampe, exprimée en heures, et qui peut être plus ou moins longue en fonction de l’utilisation et de l’environnement ;

- La température de couleur, qui est exprimée en Kelvin (K) et qui influe sur l’ambiance créée : froide et légèrement bleutée ou chaude et orangée ;

- L'Indice de rendu des couleurs (IRC), qui correspond à la capacité de la lampe à restituer les couleurs telles qu'elles existent avec une lumière naturelle, et dont la valeur maximale est 100.

 

Pour quelles parties communes ?

Au moment de franchir le pas et de changer les ampoules de la copropriété, la question à se poser est dans quelles parties communes est-il le plus judicieux d’effectuer ce remplacement ?

La lampe à LED, parce qu’elle est plus résistante et plus lumineuse, mais surtout insensible aux allumages et extinctions fréquentes se retrouve particulièrement indiquée pour l’éclairage des couloirs, des escaliers et des halls d’accueil dans lesquels elle permet de créer des ambiances claires et dynamiques.

Couplée à un système de minuterie, l’éclairage à LED permet ainsi de réaliser d’importantes économies d’énergie et d’éviter le gaspillage.

 

Minuterie et détecteur de présence

Compatible avec la plupart des minuteries, la lampe LED est très économique dans la copropriété et rapidement rentabilisée.

La seule limite à son utilisation reste les minuteries avec préavis d'extinction ou variateur. La minuterie peut dans ce cas créer des surtensions à l’allumage ou à l’extinction, notamment si l’installation électrique est un peu ancienne. Ces variations sont mal tolérées par la LED qui va alors se dégrader rapidement, à moins d ’espacer l’allumage et l’extinction en allongeant le temps d’éclairage, ce qui reviendrait à consommer d’avantage d’énergie. La solution consiste alors à utiliser des détecteurs de mouvement, qui permettent de supprimer les interrupteurs et le câblage vertical, et le risque de surtensions.

 

L’emploi de détecteurs de présence a pour avantage de faire diminuer encore davantage la consommation en utilisant l’éclairage des parties communes uniquement lorsque quelqu’un est présent. Les détecteurs de présence doivent être situés à tous les points stratégiques de l’entrée, dans les couloirs et les escaliers e façon régulière afin de permettre l’éclairage au passage des usagers. Les détecteurs peuvent aussi être directement intégrés au système d’éclairages, dans les luminaires, ce qui a pour avantage de les mettre hors de portée de toutes dégradations éventuelles, qu’elles soient volontaires ou non.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi