Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

L’inspection d'un immeuble par drône

La copropriété peut avoir recours à un opérateur de drone accompagné d’un thermicien pour faire réaliser le bilan énergétique du bâtiment. Le drone permet d’obtenir des vues aériennes de l’immeuble et permet un positionnement fortement modulable. L’inspection de la copropriété par drone fonctionne grâce à la thermographie infrarouge.

L’inspection d'un immeuble par drône
L’inspection d'un immeuble par drône

La thermographie infrarouge aérienne

Les drones sont une technologie désormais utilisée dans le bâtiment, notamment par les thermiciens. Ils permettent de nombreux avantages que ne permet pas la réalisation d’un bilan énergétique depuis le sol. En effet, pour pouvoir réaliser l’inspection infrarouge d’un immeuble, les rayons doivent impérativement être positionnés de manière parallèle à la source de chaleur à capter. On parle en effet de rayons incidents. Voici ce qu’ils impliquent selon les procédés de thermographie mis en place :

 

Caractéristiques de la thermographie par drone

Caractéristiques de la thermographie manuelle

  • Le thermicien doit bénéficier d’une formation adaptée pour être en mesure de manipuler un drone correctement. Il est donc très souvent accompagné d’un pilote expérimenté.
  • Le bilan thermique effectué est :

○     précis ;

○     rapidement réalisé ;

○     effectué en toute sécurité (grue et nacelle inutile).

  • La thermographie par drone est parfaitement compatible aux endroits difficilement accessibles (comme les toits notamment).
  • La thermographie manuelle permet d’analyser le toit de l’immeuble.
  • La captation des rayons incidents se fait en toute simplicité.
  • Le prix de l’intervention est moins élevé que pour la thermographie manuelle.
  • Pour obtenir des rayons incidents, il est nécessaire de mettre en place :

○     une grue ;

○     ou une nacelle.

  • La thermographie manuelle ne permet pas d’analyser le toit de l’immeuble.
  • L’implantation de l’immeuble peut ne pas être compatible avec la thermographie manuelle.
  • Des risques d’accidents sont à prévoir (chutes).

 

La thermographie par drone permet de réaliser un bilan thermique de l’ensemble de l’enveloppe du bâtiment sans exception. La caméra infrarouge du drone permet d’obtenir des photos aériennes très précises afin de détecter les déperditions énergétiques (ou déperditions thermiques) du bâtiment.

 

L’inspection de la copropriété par drone peut être effectuée pour obtenir un bilan énergétique à jour. Cette analyse thermographique permet en effet de fournir le document nécessaire concernant le diagnostic thermique de l’immeuble lors de la mise en location ou la mise en vente d’un ou plusieurs appartements.

 


Le bilan énergétique par drone

L’inspection de la copropriété par drone permet :

  • de détecter les malfaçons du bâtiment :

○     présence d’humidité ;

○     fuites de plomberie ;

○     déperditions thermiques (chauffage et climatisation) ;

  • d’identifier l’état d’usure des panneaux photovoltaïques (causé par la corrosion) ;
  • de visualiser des problèmes d’isolation ;
  • de localiser des fissures ;
  • de distinguer les éventuelles variations de températures ;
  • de mesurer les métrés d’une façade pour la réalisation d’un projet de réhabilitation ;
  • d’inspecter l’état d’avancement d’un chantier ;
  • de visionner l’état des installations d’évacuation des eaux de pluie, de la façade et de la toiture ;
  • de voir la présence anormale de chaleur au niveau des raccordements électriques, etc.

 

C’est l’interprétation des photos aériennes prises par le drone qui permettront ensuite à la copropriété de savoir quels sont les travaux devant être mis en place.

Un bilan énergétique par drone permet aux copropriétaires d’anticiper les travaux de réparation et de rénovation énergétique nécessaire pour améliorer les performances thermiques de l’immeuble et d’éviter des dégâts importants liés à des défauts. Il permet également de prioriser les travaux les plus importants lorsque la copropriété n’a pas les moyens de réaliser tous les travaux nécessaires simultanément.

 

Ainsi, à l’issue de son diagnostic énergétique, le thermicien remettra au syndic de copropriété un rapport détaillé comportant les conclusions tirées et une liste de conseils qui permettront à la copropriété de faire diminuer leurs factures énergétiques.


Réglementation relative au vol d’un drone en ville

Le drone survole la copropriété pour analyser la thermique du bâtiment. Les images aériennes permettent :

  • au thermicien de bénéficier d’informations précises concernant l’enveloppe du bâtiment ;
  • aux professionnels du bâtiment de modéliser les surfaces extérieures de l’immeuble.

 

Toutefois, en ville, est-ce possible de faire voler un drone sans autorisation ? C’est une question que les copropriétaires doivent se poser avant de mettre en place ce type de projet.

Le survol des agglomérations par drone est en effet strictement encadré par la loi. Ce sont aux arrêtés du 17 décembre 2015 auxquels il faut se référer en la matière. La législation française protège notamment les passants dans la rue en interdisant la prise de photos aériennes de ces personnes sans autorisation. Dans le cadre de l’inspection de la copropriété par drone, il faut respecter le droit à l’image des résidents ainsi que des éventuels visiteurs présents.

Ces arrêtés limitent également la hauteur de vol autorisée par les drones, etc.

 

Sachez toutefois que l’utilisation d’un drone dans une propriété privée est autorisée. Cet usage est cependant réglementé afin d'éviter les accidents, sont ainsi concernés :

  • la hauteur de vol du drone ;
  • et la vitesse de vol du drone.

 

L’usage d’un drone professionnel est permis par la loi française. Toutefois, ne sera considéré comme drone professionnel et pilote professionnel qu’une personne ayant obtenue une formation éligible à l’obtention de ce titre. La loi demande au minimum : un brevet théorique de pilote ULM, pour permettre le vol d’un drone en ville.

 

En fonction de l’implantation de la copropriété, il pourra être nécessaire à ce pilote d’effectuer une déclaration préalable auprès de la préfecture au moins 5 jours avant la date de vol. L’opérateur du vol doit obligatoirement :

  • bénéficier d’une assurance professionnelle ;
  • être inscrit à la DGAC (Direction générale de l'Aviation civile).

 

Pour éviter les préjudices ultérieurs, il est primordial de prévenir l’ensemble des copropriétaires et l’ensemble des résidents de la date, de l’heure et des raisons du survol de l’immeuble.

 

Problème

Sanctions encourues

Accident ou dégâts causés par un drone (à la copropriété, aux bâtiments voisins ou à des habitants)

  • le pilote porte toute la responsabilité même en cas d’accident ou dégâts involontaires :

○     les réparations (matériels et immatérielles) seront à ses frais, raison pour laquelle il doit obligatoirement bénéficier d’une assurance

Drone utilisé dans un zone interdite

  • confiscation du drone
  • amende de 45 000 €
  • peine de prison de 1 an maximum

 

Réglementation concernant les diagnostics thermiques

Attention, en termes de réglementation, un dossier technique immobilier (DTI) doit obligatoirement être réalisé avant une mise en copropriété. C’est la loi SRU, loi nᵒ 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain qui prévoit cette réglementation. L’inspection de la copropriété par drone est une excellente solution pour réaliser un diagnostic technique immobilier précis à moindre coût.

 

De plus, la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 prévoit l’obligation de réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) dans un certain nombre de copropriétés. Cette obligation devait être remplie avant le 1er janvier 2017 pour les immeubles de plus de 10 ans bénéficiant :

  • d’une installation collective de chauffage ;
  • d’une installation collective de refroidissement.

Quand avoir recours à l’inspection de la copropriété par drone ?

Comme nous avons pu le voir plus haut, les drones ne sont pas utiles uniquement dans le cadre de l’étude thermique d’un bâtiment. Ainsi voici une liste non exhaustive des moments où il est possible aux copropriétaires d’avoir recours à une inspection par drone.

 

Type d’intervention

Descriptif

Diagnostic annuel

Il s’agit d’une intervention préventive qui permet de maintenir l’immeuble en excellent état.

Assistance à la maîtrise d’oeuvre

Le drone permet d’assister les personnes constituant le dossier de maîtrise d’oeuvre.

Assistance pour les compagnies d’assurances

Après un sinistre, les compagnies d’assurances peuvent avoir recours à une inspection de la copropriété par drone pour mieux identifier les causes et les dégâts.

Réalisation d’états sanitaires

Une inspection par drone peut aider le syndic de copropriété à réaliser l’état sanitaire de l’immeuble.

 

L’intervention du thermicien

Pour l’inspection de la copropriété par drone, un thermicien ayant reçu une formation spécialisée pourra intervenir. Il est également possible de faire intervenir un professionnel du bâtiment non formé au pilotage de drone. Dans ce cas-là toutefois, il ne s’occupera pas lui-même du drone qui sera alors manoeuvré par un pilote expérimenté qui accompagnera le thermicien.

 

Le prix d’intervention sera toujours plus intéressant que pour une thermographie manuelle, même s’ils sont deux intervenants (thermicien + pilote). En effet, dans le cadre de la thermographie manuelle, l’intervention est beaucoup plus longue et beaucoup plus contraignante. Le prix est donc plus élevé.

 

Les autorisations de vols sont dans la majeure partie des cas demandées et obtenues par le thermicien et son pilote. Le syndic de copropriété n’a alors pas besoin de s’en occuper.

Prix de l’inspection de la copropriété par drone

Le prix d’intervention à prévoir pour l’inspection de la copropriété par drone est compris entre 450 et 600 € HT pour une demi-journée de travail. A ce prix-là, des photos aériennes seront réalisées. En effet, le prix pour des vidéos aériennes est plus élevé. Comptez alors entre 600 et 750 € HT pour une demi-journée de travail de prise de vue. Toutefois, il sera plus fréquent d’avoir recours à des photos aériennes dans le cadre de l’inspection de la copropriété par drone.

Les données brutes capturées par le drone doivent ensuite être analysées par un thermicien ou tout autre professionnel expérimenté en fonction des besoins.

 

Nous vous conseillons toutefois de contacter directement les professionnels du bâtiment spécialisés dans ce type d’intervention pour obtenir une tarification plus précise. En effet, il s’agit d’une prestation sur-mesure qui peut être intégrée aux travaux de rénovation de manière plus globale.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi