Le prix d’un interphone

Afin de sécuriser la copropriété, installer un interphone à l’entrée de l’immeuble permet de mieux filtrer les personnes pouvant entrer dans le bâtiment. Il s’agit d’un dispositif électrique à placer au rez-de-chaussée et qui permet aux visiteurs de sonner chez un résident pour qu’il lui ouvre ou non l’accès. Les copropriétaires devront donner leur accord pour l’installation d’un interphone.

Le prix d’un interphone

L’installation d’un interphone en copropriété

En copropriété, le prix de pose d’un interphone est déterminé par le type de système à installer mais aussi par la complexité de l’intervention. Cette dernière dépend de l’infrastructure du bâtiment et de l’accessibilité des zones de travaux pour le professionnel. De plus, les prix constatés ne seront pas les mêmes en construction qu’en rénovation.

Ces différents critères auront des conséquences sur le nombre d’heures, voire de jours de travail nécessaires.

 

 

Copropriété non équipée

Copropriété équipée d’un système similaire

Intervention électricien

  • boîtier extérieur
  • platine extérieur
  • boîtiers intérieurs
  • raccordements électriques
  • gâche électrique
  • changer les équipements sans avoir à ajouter de nouveaux raccordements
  • utiliser les raccordements actuels pour faire fonctionner les nouveaux équipements
 

Type de travaux

travaux conséquents

travaux peu conséquents

Temps d’intervention

plusieurs jours (dépend du nombre de logements à raccorder)

plusieurs heures (dépend du nombre de logements à raccorder)

Coût de l’opération

élevé

faible

 


Prix de pose d’un interphone

Le prix de pose seul est une intervention qui coûte entre 150 et 350 € HT pour des travaux très peu complexes, mais peut monter jusqu’à 1 500, voire 2 500 € TTC pour l’installation d’un visiophone. Pour connaître le prix global d’une telle intervention, il est nécessaire de prendre tous les éléments en compte, ainsi, outre la main d'œuvre, voici les autres frais à prévoir :

 

Éléments

Prix TTC

câbles électriques avec gaine

10 € le mètre

gâche électrique

20 à 50 €

interphone

50 à 1 000 €

domotique pour un portail

300 à 500 €

 

La localisation de l’immeuble a aussi un impact sur le prix d’installation d’un interphone, qui sera plus élevé en région parisienne et dans les grandes villes. C’est vers un électricien qu’il convient de se tourner pour la pose d’un interphone en copropriété. Un artisan disposant d’une certification Qualifelec sera à privilégier. Cela garantit en effet les capacités du professionnel à effectuer ce genre de travaux.

 


Prix d’achat d’un interphone

Un modèle classique d’interphone coûte entre 50 et 500 €. Toutefois, selon l’envergure de la copropriété et le degré de sécurité souhaité, les prix peuvent s’envoler jusqu’à 1 500 €.

Type d’interphone

Prix TTC

Interphone standard

simple sonnette sans fil

20 à 80 €

simple sonnette filaire

15 à 55 €

Interphone audio

parlophone sans fil

50 à 250 €

parlophone filaire

60 à 300 €

parlophone intelligent

500 à 1 500 €

Interphone vidéo

visiophone noir ou blanc

100 à 450 €

visiophone avec coloris au choix

200 à 800 €

visiophone tactile

> à 400 €

visiophone haut de gamme anti-vandalisme

> à 1 000 €

Interphone à digicode

60 à 500 €

 

Le taux de TVA applicable

Les interphones ne sont pas concernés par le taux réduit de TVA à 5,5 %. En effet, ce taux ne concerne que les travaux de rénovation énergétique. Cependant la copropriété pourra, selon certaines conditions, bénéficier du taux intermédiaire de 10 % pour l’achat des fournitures et les frais de main d'œuvre. Attention, pour l’achat des fournitures cela n’est valable que dans le cas où les fournitures sont achetées auprès du professionnel.

 

Lors de la construction de la copropriété, ce sera obligatoirement le taux de TVA standard de 20 % que le professionnel sélectionné devra appliquer. Toutefois, dans le cadre d’un projet de rénovation, le taux intermédiaire correspondant à une TVA de 10 % sera appliqué.

 

Pour être éligible à ce deuxième taux, la construction de l’immeuble de la copropriété doit dater d’au moins deux ans. Le taux de 10 % est applicable aussi bien si les appartements sont des résidences principales où vivent les copropriétaires ou s’il s’agit de résidences secondaires, ou encore de logements loués. Il s'agit d’un avantage fiscal dont un locataire pourra également bénéficier s’il souhaite lui-même faire réaliser ce type de travaux. Il devra toutefois obtenir l’accord de son propriétaire et de la copropriété au préalable.

 

L’installation à titre individuel d’un interphone en copropriété doit obligatoirement faire l’objet d’un vote en assemblée générale, que cela soit à l’initiative d’un locataire ou d’un copropriétaire.

 


L’interphone standard

Un interphone standard est un dispositif relativement simple qui constitue en une sonnette. Actionnée depuis l’extérieur de la copropriété, elle se caractérise généralement par un son strident qui vous indique que votre visiteur est là. Ce type d’équipement est fortement déconseillé en copropriété. En effet, il est impossible aux résidents de la copropriété de savoir qui sonne à la porte d’entrée de celle-ci, située au rez-de-chaussée. L’ouverture à distance n’est donc que faiblement sécuritaire.

 

Il s’agit du type d’interphone le moins cher du marché. Comptez entre 15 et 80 € pour vous équiper d’un interphone de ce type-là. Ce prix est à multiplier par le nombre de logements à équiper.

L’interphone audio

Le modèle le plus classique à installer en copropriété est le parlophone. Ce type d’interphone permet d’identifier les visiteurs par un échange oral. Ces derniers peuvent appeler le résident qu’ils viennent voir par le biais de l’appareil. Le copropriétaire ou locataire du logement peut ainsi discuter avec la personne par le biais d’un appareil complémentaire placé dans son logement. Une fois la personne identifiée, il est libre de déverrouiller le passage ou non.

 

Composition à l’entrée

Composition chez les copropriétaires

 

bouton d’appel

bouton pour répondre à l’appel (actionné par le combiné téléphonique lorsqu’il est pris pour répondre)

 
 

micro

micro (intégré au haut-parleur ou au combiné téléphonique)

 

haut-parleur

combiné téléphonique (ou haut-parleur)

 

 

Les parlophones intelligents sont des modèles audio qui coûtent entre 500 et 1 500 €. La technologie haut de gamme de ce type d’appareil permet alors aux visiteurs de laisser un message au résident absent par le biais de l’interphone audio. Cela vous permet ainsi de savoir si quelqu’un est passé pendant votre absence.

 

L’interphone vidéo

L'identification orale peut être complétée par une possibilité d’identification visuelle, pour une sécurité maximale. Le visiophone permet ainsi aux copropriétaires de voir sans être vu qui sonne à leur porte. De plus, il est possible aux résidents de voir le ou les visiteurs sans décrocher le combiné téléphonique, ainsi, il est possible de visualiser sans même indiquer que vous êtes chez vous.

 

Les visiophones les plus performants proposent, comme les parlophones, la possibilité de laisser un message au résident en cas d’absence. Il s’agira cette fois-ci d’un court message vidéo que vous pourrez visionner à votre retour chez vous.

 

Si le prix de pose d’un visiophone est plus élevé que celui d’un parlophone, c’est parce que l’intervention du professionnel sera plus complexe. Il devra notamment installer une platine extérieure. C’est cet équipement qui sera équipé de la caméra qui filme les visiteurs. Le moniteur est également un élément supplémentaire à installer dans les logements des résidents afin qu’ils puissent surveiller ce qu’il se passe depuis l’intérieur.

Tout comme pour un équipement classique, le professionnel devra également :

  • installer une gâche électrique au niveau de la porte ;
  • raccorder les différents appareils entre eux.
  • paramétrer le visiophone.

 


L’interphone à digicode

Certains interphones sont munis d’un digicode qui permet aux résidents d’entrer dans la copropriété librement à l’aide ce code. Il est conseillé aux copropriétaires de ne donner ce code à personne et d’ouvrir la porte à leurs visiteurs via l’interphone.

 

L’interphone à digicode est hautement sécuritaire tant que les copropriétaires ne dévoilent par le code à trop de personnes. Pour remédier à cet éventuel problème, le syndic de copropriété pourra parfaitement changer le code fréquemment : une fois tous les 3 mois par exemple. C’est une décision qui sera prise en assemblée générale.

Lors de tels changements, le syndic de copropriété devra bénéficier d’un moyen efficace pour communiquer le nouveau code à l’ensemble des résidents afin que personne ne reste malencontreusement dehors à la suite de la modification du code d’accès.

 

Comptez entre 60 et 500 € pour l’achat d’un tel équipement.

 

L’interphone sans fil

Le prix d’un interphone sans fil est généralement plus élevé à l’achat que le prix des interphones filaires. L’absence de câblage rend la pose plus aisée et le professionnel n’aura pas besoin d’installer des raccordements électriques pour positionner un interphone sans fil. En effet, il s’agit d’un modèle fonctionnant à l’aide de piles.

 

Dans l’habitat collectif, ce n’est pas une solution adéquate puisque la distance couverte est inférieure à 200 mètres, ce qui le rend inutilisable pour de grands bâtiments. De plus, les ondes radios émises dans les appartements peuvent perturber celles de l’interphone sans fil. Enfin, l’autonomie de ce genre d’équipements est faible et un électricien vous conseillera toujours d’installer un modèle filaire.

 

L’interphone filaire

Plus fiable et plus performant, les copropriétés ont majoritairement recours à l’interphone filaire pour équiper l’immeuble d’une sécurité optimale. Le raccordement de l’appareil est toutefois un véritable investissement : jusqu’à 2 500 € TTC.

 

La distance couverte par ce type d’interphone est bien plus grande que celle proposée par les interphones sans fil. Selon la taille de la copropriété, il sera donc indispensable pour opter pour un de ces modèles couvrant jusqu’à plusieurs centaines de mètres de distance.

 

Les solutions connectées

Il existe désormais des solutions connectées qui vous permettent de pouvoir répondre à votre interphone où que vous soyez. Ainsi, les copropriétaires ne sont plus équipés d’un boîtier ou d’un combiné téléphonique dans leur appartement mais d’un système accessible depuis leur téléphone portable.

 

La domotique permet aujourd’hui de relier les interphones audio et les interphones vidéo à ce type de récepteur. Ainsi, le résident peut répondre à l’interphone qu’il soit chez lui ou non. Cela peut vous rendre service lorsque vous êtes en retard pour rentrer chez vous et que votre ami est déjà arrivé, mais il s’agit surtout d’une excellente solution contre les cambrioleurs. En effet, s’ils tentent de sonner chez vous pour savoir si vous êtes là, il vous est possible de répondre. Ils croiront alors que l’appartement n’est pas vide et renonceront à la cambrioler.

 

Prix du système d’ouverture

Les interphones peuvent être accompagnés d’une gâche électrique. Lorsque c’est le cas, il faudra prévoir un coût compris entre 20 et 50 € TTC pour un modèle standard. Une gâche électrique bloque l’ouverture de la porte. Lorsque le passage d’un visiteur est autorisé par un résident, une simple impulsion électrique permet de déverrouiller la serrure. Cela fonctionne de la même manière si un résident tape le code au rez-de-chaussée ou s’il présente son badge électronique.

 

La gâche électrique est un moyen sécurisé d’ouverture de porte à distance.

 

Si un interphone est placé au niveau du parking de la copropriété, ce ne sera pas une gâche électrique qu’il faudra installer mais un portail automatique. Ce type d’ouverture à distance coûte en moyenne 800 € TTC. Motoriser un portail existant peut coûter entre 250 et 3 000 €, ce qui peut représenter une intervention à moindre coût, dans le cas où la dépose de l’existant et les travaux nécessaires à l’installation d’un portail automatique sont complexes.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi