Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Panneaux acoustiques en immeubles : solutions, prix et installation

Dans un immeuble en copropriété, le panneau acoustique est la solution idéale pour effectuer l’isolation phonique d’un studio ou dans une pièce de votre appartement qui doit davantage être isolée que les autres (pièce pour pratiquer de la musique, bureau, etc.).

Panneaux acoustiques en immeubles : solutions, prix et installation
Panneaux acoustiques en immeubles : solutions, prix et installation

Le panneau acoustique : principe de fonctionnement

L’isolation phonique d’une pièce par l’installation de panneaux acoustiques fonctionne sur le principe de « la boîte dans la boîte ». Comme ce nom l’indique, les parois permettant d’isoler la pièce ne toucheront pas directement la structure de l’immeuble, ce qui empêche la propagation des bruits dès lors qu’un isolant est placé entre les deux. Son rôle est en effet d’absorber et de dissiper les bruits et les vibrations provenant de l’intérieur de la pièce ou de l’extérieur de celle-ci.

 

 

Cette désolidarisation entre les murs, le sol et le plafond d’une pièce avec l’immeuble qui l'accueille convient ainsi parfaitement bien pour les copropriétaires souhaitant utiliser une de leur pièce comme salle de musique, salle de jeux ou encore un bureau où vous souhaitez ne pas être dérangé par les bruits extérieurs.

 

Les isolants phoniques adaptés

Avant d’installer des panneaux acoustiques dans un immeuble, il faut prendre en compte les différentes solutions qui s’offrent à vous. Leur comparaison vous permettra de choisir la solution la plus adaptée à vos besoins. En effet, il existe différents isolants phoniques pouvant être répartis dans différentes familles, comme :

  • les isolants naturels ;

  • les isolants synthétiques ;

  • les isolants minéraux ;

  • les isolants minces ;

  • les isolants nouvelle génération, etc.

 

Différents types de panneaux acoustiques

Performances phoniques

Isolants naturels

Ouate de cellulose

Ces différents isolants naturels proposent de très bonnes performances phoniques.

Fibres de bois

Fibres de coco

Toiture végétalisée

Laine de coton

Ces différents isolants naturels proposent de bonnes performances phoniques.

Liège

Fibres de lin

Torchis

Paille

Laine de mouton

Plumes de canard

Chanvre

Cet isolant naturel propose des performances phoniques moyennes.

Panneaux de roseaux

Cet isolant naturel propose des performances phoniques médiocres.

Isolants synthétiques

Mousse phénolique

Seule la mousse phénolique propose d’excellentes performances phoniques dans la famille des isolants synthétiques.

Polyuréthane

De manière générale, les isolants synthétiques proposent des performances phoniques médiocres.

Polystyrène extrudé

Polystyrène expansé

Isolants minéraux

Argile expansée

Tous les isolants minéraux proposent de bonnes performances phoniques.

Laine de verre

Laine de roche

Vermiculite

Perlite

Verre cellulaire

Isolants minces

Les isolants minces offrent de faibles performances phoniques.

Isolants nouvelle génération

Aérogels

Les aérogels offrent d’excellentes performances phoniques.

PIV (Panneaux Isolants sous Vide)

Les PIV offrent de bonnes performances phoniques.

 

L’installation des panneaux acoustiques en copropriété

Les panneaux acoustiques peuvent être posés sur toutes les parois d’une pièce : au niveau du plancher, des murs et du plafond. De véritables travaux ne seront nécessaires qu’avec l’installation de panneaux acoustiques fixes. Si vous optez pour des panneaux acoustiques mobiles, la mise en place sera beaucoup plus simple et rapide.

 

L’installation des panneaux acoustiques mobiles

Les panneaux acoustiques mobiles sont des éléments de construction facile à transporter de par leur légèreté. De plus, ils sont pliables et dépliables en plusieurs sections. Si l’efficacité d’une telle solution est moins intéressante que celle des panneaux acoustiques fixes, il s’agit toutefois d’une alternative permettant l'absorption d’une grande majorité des nuisances sonores, à un coût moins élevé. En effet, un panneau acoustique mobile composé de deux sections coûte entre 150 et 300 € TTC.

 

Veuillez noter que les panneaux acoustiques mobiles sont relativement pratiques puisqu’ils peuvent être équipés de rallonges dont le but est de pouvoir couvrir facilement la hauteur de la pièce dans laquelle vous souhaitez installer ces panneaux acoustiques. Ils simplifient également la fixation de dispositifs complémentaires d’absorption des nuisances sonores au besoin.

 

L’installation des panneaux acoustiques fixes

Autre alternative plus performante, mais aussi plus complexe à mettre en place : les panneaux acoustiques fixes.

 

Installer des panneaux acoustiques au plafond

Pour fixer vos panneaux acoustiques au plafond, il sera possible de procéder de quatre manières différentes :

  • 1ère solution :

    • Il existe des dalles acoustiques pour plafond. Celles-ci doivent être positionnées sur une structure métallique elle-même collée ou fixée (grâce à des suspentes) au plafond.

  • 2ème solution :

    • Il est aussi possible d’opter, tout simplement, pour des panneaux acoustiques identiques à ceux que vous utiliserez pour les murs.

  • 3ème solution :

    • Pour isoler phoniquement votre plafond des bruits de pas du voisin du dessus, vous pouvez tout aussi prévoir la solution du faux plafond classique avec des plots antivibratiles (amortisseurs en caoutchouc) et un isolant acoustique pour remplir le vide entre les deux parois. Les panneaux acoustiques viennent ensuite en supplément pour amortir encore un peu plus la propagation du bruit.

 

Installer des panneaux acoustiques au plancher

Pour isoler le sol de votre logement et éviter que les nuisances sonores ne se propagent dans l’appartement du dessous, vous pouvez installer des panneaux acoustiques au niveau du plancher. Vous pourrez ainsi utiliser votre logement sans souci de créer des troubles de voisinage. Il sera possible de procéder de quatre manières différentes :

  • 1ère solution :

    • Sur l'ancien revêtement de sol, des plots antivibratiles (amortisseurs en caoutchouc) doivent être prévus afin que les panneaux acoustiques ne soient pas en contact direct avec le reste du bâtiment. L’installation consiste à prévoir une structure pouvant accueillir les panneaux acoustiques. Il peut notamment s’agir de chevrons qui viendront soutenir des planches. L’isolant est à placer dans l’espace ainsi créé.

  • 2ème solution :

    • Une sous-couche isolante en mousse peut être posée et recouverte de plaques de sol, également connues sous le nom de panneau de sol.

  • 3ème solution :

    • Il est également possible de réaliser une chape isolante.

 

Installer des panneaux acoustiques sur les murs

Le panneau acoustique, dans un mur, est placé entre deux couches de parement. Il peut s’agir de différents isolants comme nous avons pu le voir dans le tableau plus haut qui viennent remplir le vide laissé pour désolidariser les deux éléments du mur. Quant aux couches de parement, voici vos possibilités :

  • plaques de bois ;

  • tôles métalliques, etc.

 

L’isolation par l’intérieure d’un appartement réduit l’espace habitable. De plus, l'affaiblissement acoustique dépend directement de l’épaisseur de l’isolant installé. Plus celui-ci est épais, plus il sera efficace.

 

Comment éviter les ponts phoniques ?

Un pont phonique correspond à une faille de l’isolation acoustique d’une pièce. Cette faille permet alors la transmission parasite des nuisances sonores et amoindrissent les performances acoustiques de votre appartement. Le son arrive à passer par un lieu de passage qui a été oublié, il peut notamment s’agir :

  • de la VMC ;

  • des fenêtres ;

  • d’une porte, etc.

 

Ce pont phonique laissant passer le bruit permet alors la transmission de celui-ci aux parois de votre pièce à vivre. Un pont phonique peut également être causé par le passage d’un tuyau dans une paroi, etc.

 

Prévoir une circulation de l’air (VMC)

Dans un immeuble mal isolé, ce qui est souvent le cas des bâtiments anciens, la ventilation des pièces se fait naturellement. En effet, les ponts thermiques permettent de générer naturellement le renouvellement de l’air. Ainsi, lors de travaux de rénovation de cette isolation thermique et phonique, il est indispensable de prévoir un système de circulation et de renouvellement de l’air.

 

Une bonne isolation acoustique implique aussi des travaux d’isolation de la fenêtre et de la ventilation mécanique (VMC), puisque ces dispositifs peuvent également être la source de ponts phoniques et donc : de transmission des bruits. Pour isoler phoniquement votre VMC, nous vous conseillons de faire installer une VMC débrayable. Pour parfaitement isoler l’appareil, il sera également nécessaire de prévoir un petit caisson isolant avec capot isolé refermable. Celui-ci sera à placer au niveau de la bouche d’aération.

 

La ventilation de la pièce peut ensuite être programmée pendant que vous êtes absent. Ainsi, il vous suffit d’ouvrir le capot et de déclencher le fonctionnement de la VMC pour que la ventilation se fasse. Quelques bruits pourront alors pénétrer dans la pièce, mais, en votre absence, ils ne vous dérangeront pas.

 

Prévoir l’isolation des fenêtres

Afin que votre isolation soit sans faille, l’installation de panneaux acoustiques n’est pas suffisante dans une pièce munie d’une ou plusieurs fenêtres. En effet, si la fenêtre est insuffisamment isolée, des bruits provenant de l’extérieur pourront vous déranger dans la pièce. Pour éviter cet encombrement, il est fortement conseillé d’installer une fenêtre avec un double vitrage.

 

L’installation doit être faite de telle façon que l’isolation phonique soit maintenue entre les panneaux acoustiques et les fenêtres. Pour en savoir davantage sur le remplacement de vos fenêtres en copropriété, nous vous invitons à consulter cet article : Les normes de fenêtres en copropriété.

 

Prévoir l’isolation de la porte

Parmi les autres détails à ne pas oublier se trouve la porte d’entrée de la pièce d'appartement à isoler. Mal isolée, la porte laissera passer les nuisances sonores et amoindrira les capacités d’isolation des panneaux acoustiques. Pour une bonne isolation phonique, il est notamment possible de prévoir une double porte. Veuillez noter qu’une porte disposant de bonnes capacités d’isolation est une porte lourde à l’intérieur de laquelle a été intégré un isolant acoustique.

 

Selon le niveau d’affaiblissement acoustique souhaité, le prix d’une porte adaptée à votre projet peut coûter entre 300 et 700 € TTC pour une porte de pièce à vivre dans votre appartement. Le prix d’une porte palière s’élève quant à lui de 500 à 1 000 € TTC pour que l’amorti des décibels se fasse correctement.

 

Prix des panneaux acoustiques

Voici un tableau récapitulatif des prix à prévoir pour l’achat de vos panneaux acoustiques. Les prix sont exprimés en m² et n’impliquent pas la pose.

 

Type de panneau acoustique

Prix TTC (hors pose)

Panneau acoustique en fibres de bois

10 à 15 € le m²

Panneau acoustique en fibres de lin

entre 5 et 10 € le m²

Panneau acoustique en laine de roche

entre 5 et 10 € le m²

Panneau acoustique en laine de verre

entre 4 et 8 € le m²

Panneau acoustique en liège expansé

entre 10 et 30 € le m²

Panneau acoustique en laine de mouton

entre 15 et 20 € le m²

Panneau acoustique en cellulose

entre 15 et 20 € le m²

Panneau acoustique en mousse polyuréthane

entre 15 et 25 € le m²

Panneau acoustique en perlite

entre 15 et 20 € le m²

 

Pour la main d’oeuvre, il faut compter entre 60 et 90 € le m² pour l’installation de panneaux acoustiques par un professionnel à votre domicile. Il peut être intéressant de grouper les travaux avec d’autres copropriétaires au sein de la copropriété afin de bénéficier d’un tarif plus intéressant, notamment concernant les frais de déplacement du professionnel, qui viendront s’ajouter à la facturation de l’intervention. Un forfait de 30 € TTC est généralement à prévoir pour les frais de déplacement.

 

Nos conseils

Pour une isolation acoustique en immeuble dont la qualité vous convienne, nous avons quelques derniers conseils à ajouter. Que les travaux soient réalisés par un professionnel ou par vous-même, comme vous avez pu le voir dans ce guide, l’installation en elle-même des panneaux acoustiques, d’aussi bonne qualité soient-ils, ne suffit pas pour bénéficier d’une isolation phonique satisfaisante. Il faut aussi penser à la porte, aux fenêtres et à la VMC. Mais pas que !

 

En effet, ce sont toutes les liaisons entre parois verticales et parois horizontales qui peuvent présenter des failles dans votre isolation et l’apparition d’un pont phonique, raison pour laquelle il sera indispensable d’appliquer un joint acoustique. Celui-ci permettra la parfaite étanchéité au son de votre pièce en assurant la continuité entre le sol et les murs, ainsi que le plafond et les murs.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi