Robinets thermostatiques : fonctionnement et installation

En copropriété, installer des robinets thermostatiques au niveau des radiateurs permettra aux habitants de régler la température de leur logement comme ils le souhaitent. En effet, si le réglage de la température dans la copropriété est collectif, le confort thermique des logements est rarement adapté puisque certains ont alors trop chaud et d’autres trop froid. Les robinets thermostatiques peuvent être installés sur tout type de radiateur à eau. Sa fonction est d’affiner le débit d’eau chaude pénétrant dans le radiateur avec la possibilité de réguler la chaleur du logement plus aisément.

Robinets thermostatiques : fonctionnement et installation

Le fonctionnement des robinets thermostatiques

Les robinets thermostatiques sont des régulateurs de consommation énergétique. Le mode de chauffage n’a aucune influence sur la mise en place de robinets thermostatiques. Ceux-ci peuvent ainsi être installés sur l’ensemble des modèles de radiateurs à eau, il a ainsi la fonction de réguler le débit d’eau. Il s’agit en fait d’une vanne qui permet ces modulations, elle est constituée d’une sonde (le bulbe) et d’une poignée (le volant).

Ainsi, quelle que soit la consigne commune donnée au niveau de la copropriété pour alimenter l’ensemble des logements, chaque résident peut lui-même réguler la chaleur émise par radiateur et donc, par pièce. Cette modulation permet de ne pas chauffer les pièces qui n’ont pas besoin de l’être, mais permet aussi d’éteindre le chauffage dans un logement lorsque les résidents partent en vacances, etc. Ainsi, il peut faire 19 ou 20 °C dans le salon mais plutôt 17°C dans la chambre, ce qui est plus agréable pour dormir.

Mode de fonctionnement

La température ambiante est mesurée par la sonde qui permet ensuite au liquide incompressible présent dans la tête du robinet de se compresser ou de s’élargir au besoin. C’est ce principe de fonctionnement qui permet de réguler le débit d’eau chaude pénétrant dans le radiateur. Capable de repérer l’intensité des rayonnements solaires dans la pièce, la présence d’un four en marche ou encore de personnes, etc., la production d’eau chaude et de chaleur dans la pièce est optimisée au maximum tout en prodiguant un meilleur confort sans grand refroidissement de la pièce, ni surchauffe.

Cette régulation correspondant aux besoins réels permet de rendre l’installation de chauffage de la copropriété plus réactive.

Usages

L’usage principal des robinets thermostatiques concerne les robinets d’eau chaude pour le chauffage, les douches, les baignoires, etc. La seule différence observable dans ces systèmes de thermorégulation sont les valeurs présentes sur les têtes de robinets. En effet, elles se composeront de 5 niveaux de chaleur sur ceux dédiés au chauffage et en degrés Celsius pour ceux à usage sanitaire (douche, etc.). Dans ce deuxième cas, un système de sécurité automatique est mis en place pour éviter les brûlures.

Les différents types de robinets thermostatiques

Différents types de robinets thermostatiques sont disponibles sur le marché. Il s’agit des robinets thermostatiques manuels et des robinets thermostatiques électroniques.

Type de robinet thermostatique

Réglages

manuel

tourner la poignée, 5 positions de chauffage proposées :

  • le mode * correspond à la position hors gel ;
  • les positions 1 et 2 conviennent pour les couloirs et les entrées (15-16°C) ;
  • la position 2 convient pour dormir la nuit (16-17°C) ;
  • la position 3 convient aux pièces à vivre (19-20°C) ;
  • la position 4 convient pour les salles de bains (21-22°C) ;
  • la position 5 est gourmande en énergie et doit être évitée au maximum.

électronique

  • affichage digital
  • programmation ou tranches horaires ou cycles ;
  • réglages via un smartphone ou un ordinateur + réglages manuels possibles ;
  • précision au degré près ;
  • certains modèles sont équipés d’une sonde extérieure ;
  • connexion Wi-Fi qui permet le contrôle à distance.

avec sonde déportée

convient aux radiateurs en retrait dans une niche ou “caché”

avec commande à distance

convient aux radiateurs difficiles d’accès

Si un thermostat d’ambiance régule déjà les radiateurs de la pièce, des robinets thermostatiques ne doivent pas être installés, les deux types d’équipements ne sont pas compatibles.


Idéal pour faire des économies d’énergie en copropriété

Les robinets thermostatiques sont une réelle solution de diminution de consommation énergétique en copropriété. En effet, ce sont des équipements qui permettent de réduire en moyenne de 10 à 20 % la consommation de chauffage dans un logement. Les factures concernant les charges communes en copropriété sont souvent un sujet conflictuel.


Les inconvénients des robinets thermostatiques

Lorsque la copropriété procède à l’installation de robinets thermostatiques au sein de la copropriété, certains problèmes peuvent survenir pour maintes raisons. Voici la liste des principaux inconvénients des robinets thermostatiques :

  • le grippage des robinets survient généralement au début de l’hiver, lorsque le chauffage n’a pas été utilisé pendant de longs mois, pour éviter ce problème, il est conseillé de laisser les robinets thermostatiques réglés sur 5 pendant leur période d’inactivité ;
  • la non complémentarité d’un thermostat d’ambiance et de robinets thermostatiques (ils doivent être installés pour des pièces différentes ;
  • le mauvais choix d’emplacement de la sonde permettant de mesurer la température de la pièce : mal positionnée, le chauffage chauffera trop fort ou trop faiblement.

 

Les robinets thermostatiques : installation

Un plombier sera en mesure d’installer les robinets thermostatiques choisis sur les différents radiateurs de la copropriété, il le fait généralement en haut de celui-ci. Pour cela, il prendra en compte le diamètre du tube d’alimentation du radiateur. Il existe 3 types de pose. Si l’arrivée d’eau provient du mur, il s’agit d’une pose en équerre. Si celle-ci est parallèle au mur, il s’agit d’une pose droite. Lorsqu’elle provient du sol, on parle alors d’équerre inversée.

Une distance minimale de 80 mm doit être observée entre le radiateur et les robinets thermostatiques. Certains modèles s'emboîtent au robinet du radiateur, d’autres se vissent.

Pour que la sonde fonctionne correctement, le robinet thermostatique ne devra pas être caché derrière des rideaux, mais ne devra pas non plus être exposé de manière directe au soleil.

 


Prix d’un robinet thermostatique

L’investissement nécessaire pour l’installation de robinets thermostatiques manuels en copropriété coûte entre 20 et 60 € en fourniture (prix de pose non inclus) par logement. Comptez près de 100 € par robinet thermostatique pour les modèles électroniques équipés du Wi-Fi. Sachant que la copropriété, ou les copropriétaires à titre individuel pourront bénéficier de diverses aides et subventions parmi lesquelles :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • l’éco-prêt à taux zéro.

Lorsqu’un plombier pose un robinet thermostatique, il applique généralement un tarif avoisinant les 50 €. Il est donc intéressant de globaliser les travaux au niveau de la copropriété et non pas seulement d’un radiateur ou d’un seul logement, afin d’optimiser les frais d’intervention et de déplacement du professionnel.

Il est conseillé aux copropriétés de procéder à ce genre d’installation en même temps que la réalisation de travaux de rénovation énergétique. En effet, inclure cette démarche dans un plus grand projet permet de bénéficier d’aides plus importantes.

Je note le guide

ASSISTANCE

Plus d'informations sur les produits et solutions techniques

Votre besoin*
Vos coordonnées
Votre copropriété

* Champs obligatoires

Envoyer votre demande