Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Chaudière au fioul : les modèles, comment en changer et le prix

Le chauffage au fioul permet, en copropriété, un chauffage collectif performant et agréable. Toutefois, avec une espérance de vie estimée à 30 ans, son remplacement est inéluctable pour bon nombre de copropriétés. Pour 1 800 à 10 000 € sans la pose, il vous sera possible de la remplacer. Ce guide va vous aider à la choisir.

Pourquoi une chaudière au fioul ?

Une chaudière au fioul permet de produire de l’eau chaude et du chauffage en continu.

C’est un moyen de chauffage agréable qui demande peu d’entretien.

Le chargement en combustible se fait automatiquement grâce à une réserve de fioul située à proximité de la chaudière. Son fonctionnement est donc peu contraignant.

 

Toutefois, l’installation d’une chaudière au fioul dans le cas d’une copropriété neuve est peu voire pas du tout judicieuse.

L’installation, lorsqu’il s’agit de la première est coûteuse car il faut installer une cuve pour le stockage de fioul.

 

De plus, il s’agit d’un combustible qui est aujourd’hui boudé, jugé trop cher et polluant.

L’installation de chaudière au fioul convient donc plus dans le cas d’un remplacement de chaudière au fioul.

 

Cette mise en oeuvre peut aussi encore se concevoir dans des secteurs non couverts par l’alimentation en gaz de ville.

 


Le remplacement à l’identique : plus simple, moins cher

Un remplacement de votre moyen de chauffage au fioul à l’identique est une procédure plus simple et bien moins coûteuse que le remplacement du combustible de votre chaudière.

 

Avec une installation déjà présente, vous n’avez qu’à vous soucier du remplacement de la chaudière en tant que tel.
Les surcoûts liés à la création d’un réseau de transport du combustible sont inexistants et allègent votre facture de pose.

Cela demandera ainsi moins de travaux dans la copropriété.

 


Le remplacement de la chaudière fioul : pourquoi ?

Le remplacement de la chaudière au fioul de la copropriété peut intervenir dans plusieurs cas de figure.

 

Une vieille chaudière

En effet, le cas le plus courant qui demande un remplacement complet de la chaudière est sa panne.

Les chaudières au fioul ont une espérance de vie plutôt longue. Elle est estimée entre 25 et 30 ans.

Toutefois, selon la marque de la chaudière ainsi que l’entretien et le soin que vous y avez apporté tout au long des années, cette durée de fonctionnement peut se voir allongée à plus de 35 ans.

 

Cependant passé ces trois décennies, les pannes sont à répétition et sensibles d’être de plus en plus coûteuses.

Il n’est donc pas judicieux de procéder au remplacement de pièces sur des chaudières vieillissantes. Le remplacement peut donc se voir la solution la plus intéressante.

 

La chaudière énergivore

L’attrait des possibilités d’économiser de l’énergie peut pousser les copropriétaires à vouloir remplacer leur chaudière fioul.

 

En effet, les chaudières anciennes ne disposaient pas des mêmes technologies que l’on peut retrouver sur les modèles actuels.

Moins consommatrices en combustible et en électricité pour lancer le brûleur, les chaudières récentes ont de quoi séduire avec une consommation amoindrie en fioul et en électricité, pour des performances équivalentes voire supérieures.

 

De plus, certains nouveaux modèles de chaudières peuvent être plus responsables sur le plan environnemental en polluant moins.

Une plus petite consommation en fioul permet de moins polluer.

 

Une chaudière plus puissante

Vous pouvez remplacer la chaudière de la copropriété dans le cas où celle dont vous disposez actuellement n’est pas assez puissante.

 

Les performances de la chaudière présente dans votre copropriété permet de déterminer sa capacité à chauffer l’intégralité des logements ainsi que d’assurer l’eau chaude pour tout le monde.


Une chaudière peu puissante peine à produire la quantité d’énergie suffisante et pour ce faire, elle doit tourner à plein régime, ce qui favorise la surconsommation.

 

Acquérir une chaudière plus puissante peut donc permettre de réaliser des économies.

 

Quand remplacer la chaudière fioul ?

Dans le cas d’une panne de votre chaudière, son remplacement est judicieux à partir du moment où les problèmes sont récurrents, sur une chaudière installée depuis pas mal d’années.

 

Si vous disposez d’un contrat de chauffage et de maintenance, votre chauffagiste prestataire est à même de vous communiquer l’état de vétusté de votre chaudière.

Il vous sera ainsi possible d’aviser sur les actions à faire pour votre chaudière.

 

Si une pièce comme le brûleur est à remplacer, il est inutile de le faire sur une chaudière trentenaire. Ce sera un mauvais investissement par rapport à la durée de vie restante de votre chaudière.

 


Les modèles de chaudières au fioul

Pour le remplacement de votre chaudière au fioul, vous avez le choix entre plusieurs modèles.

Voici une présentation des trois types de fonctionnement de chaudière au fioul que vous trouverez sur le marché.

 

La chaudière fioul classique

Cette chaudière a le principe de fonctionnement le plus basique.

L’eau est véhiculée dans un réseau à l’intérieur de la chaudière qui la chauffe grâce au brûleur au fioul.

 

C’est la chaudière qui consomme le plus, qui pollue le plus et qui est la moins performante.
Toutefois il s’agit du modèle le moins coûteux à l’achat.

 

La chaudière fioul basse température

Les modèles de chaudières au fioul à basse température permettent de réduire la quantité de combustible nécessaire à la production de chauffage et d’eau chaude.

 

Pour ce faire, l’eau est chauffée à une température inférieure à la chaudière classique.
Environ 50 °C contre 90 en temps normal. Ainsi, la chaudière nécessite moins de fioul pour fonctionner.

 

De plus, les performances de cet équipement sont supérieures à 90 % pour une économie de fioul envisageable de 15 % par rapport à un ancien modèle.

 

La chaudière à basse température nécessite néanmoins une installation spécifique qui éloigne un bon nombre d’intéressés.

Pour profiter de ce modèle de chaudière, il faut s’équiper de radiateurs basses températures, sinon, vous ne ressentirez pas le chauffage produit par la chaudière. Ce type de radiateur coûte entre 200 et 1 000 € pièce.

 

Le moyen de diffusion le plus performant pour ce type de chaudière est le plancher chauffant.

Il vous est donc conseillé de faire installer ces modèles de chaudières au fioul uniquement si vous détenez déjà les équipements nécessaires.

 

La chaudière fioul à condensation

La chaudière à condensation est le modèle le plus performant et le moins énergivore disponible pour les chaudières au fioul.

 

Son fonctionnement est plus complexe mais c’est également ce qui en fait sa performance. L’eau est chauffée grâce à un brûleur classique au fioul. Jusque-là rien de compliqué. Le secret de ses performances réside dans les fumées de combustion du fioul.

 

Ces fumées sont condensées, l’énergie produite par cette condensation permet de chauffer l’eau en complément de l’action du brûleur.

 

Ce système permet de réaliser des économies de fioul pouvant atteindre jusqu’à 30 % pour des performances supérieures à 100 %.

C’est donc le meilleur moyen pour chauffer mieux et à moindre coût en énergie, tout en conservant un chauffage au fioul. Cependant, elle demandera un investissement de base plus conséquent.

 

La puissance de la nouvelle chaudière

Choisir une nouvelle chaudière collective au fioul, doit passer par le choix de sa puissance.
Comme nous avons pu le dire précédemment, la puissance de votre chaudière se répercute sur votre facture énergétique.

 

Une chaudière pas assez puissante sera en surrégime pour la production que vous souhaitez et consommerait plus d’énergie.
À l’inverse, une chaudière trop puissante consomme plus d’énergie qu’il n’en faut pour chauffer la copropriété.

 

Il convient donc de calculer le juste équilibre.

Selon la taille de votre copropriété, il vous sera possible d’opter pour une ou plusieurs chaudières.

 

Un professionnel chauffagiste pourra vous orienter vers la puissance adéquate à votre résidence grâce à une étude complète de la copropriété.

 


Le prix de la nouvelle chaudière collective au fioul

Concernant le prix de votre nouvelle chaudière, plusieurs budgets peuvent se présenter.

L’enveloppe budgétaire dépend du principe de fonctionnement de la chaudière, sa puissance ainsi que d’autres options comme la possibilité de contrôler la consommation de votre chaudière en temps réel et à distance.

 

Le prix dépend donc de la configuration exacte de votre résidence.

Il est tout de même possible de présenter des prix moyens afin que vous puissiez vous donner une idée pour constituer votre budget dédié au remplacement.

 

Le prix des chaudières au fioul classiques commence aux alentours des 1 800 € pour une copropriété de très petite taille.

Pour un chauffage central collectif qui fonctionne grâce à une chaudière à condensation comptez un coût du matériel qui avoisine les 10 000 €. Ce prix étant une moyenne, il n’est pas rare d’excéder ce montant pour une chaudière à condensation qui dessert une grosse copropriété.

 

Pour des très grandes résidences, l’installation de deux chaudières voire plus peut s’avérer nécessaire.
Dans ce cas, la note grimpe très rapidement pour atteindre des factures de plus de 20 000 €.

 

Le prix de la pose

La pose d’une chaudière doit être effectuée par un professionnel qualifié.
Un chauffagiste est le plus aguerri pour procéder à son montage.

 

Un montage de qualité est synonyme de bonne maintenance de la chaudière, de bonnes performances ainsi qu’une réponse aux normes de montage.

 

N’oubliez pas qu’il est nécessaire que le local chaufferie soit bien ventilé pour évacuer les gaz de combustion de la chaudière.

 

Concernant le prix de pose, il dépend du modèle de chaudière choisi ainsi que du nombre de chaudières à installer.

 

Comptez en moyenne 500 à 3 000 pour la pose d’une chaudière et 1 500 à 8 000 € de main d'œuvre pour l’installation de 3 chaudières.

 

Les tarifs des plombiers chauffagistes sont libres, il vous est donc conseillé de faire appel à plusieurs entreprises, afin d’établir plusieurs devis. Vous aurez donc le choix entre plusieurs offres et plusieurs prix. La copropriété bénéficie donc du meilleur tarif pour l’installation d’une chaudière au fioul.

 


Les avantages et les inconvénients

Les chaudières au fioul présentent des avantages indéniables mais aussi des inconvénients qui peuvent être nombreux, et qu’il faut avoir en tête avant d’acheter une chaudière au fioul.

Voici une grille qui vous présente ces avantages et inconvénients :

 

Avantages d’une chaudière fioul

Inconvénients d’une chaudière fioul

Des performances très efficaces

 

Une chaleur douce et agréable

 

La production en continu

 

Pas besoins de recharger manuellement en combustible

 

Un entretien simple

Une solution très peu écologique

 

Un combustible au prix très variable

 

Un moyen de chauffage encombrant (les chaudières sont imposantes et la cuve également)

 

La problématique écologique du fioul

Le fioul est un combustible très critiqué, surtout avec les problématiques écologiques auxquelles nous faisons face actuellement.

 

Il s’agit d’un moyen de chauffage décrié car sa combustion émet une grande quantité de dioxyde de carbone mais également des oxydes d’azotes et des oxydes de soufre, trois gaz à effet de serre très nocifs pour l’environnement.

 

À cause des inconvénients liés au chauffage fioul, le gouvernement actuel désire que d’ici à 2028, le fioul soit un moyen de chauffage oublié, au profit de méthodes plus éco-responsables.

 


Rendre la chaudière fioul plus éco-responsable

Pour pallier ce défi énergétique, il vous est possible d’agir pour rendre votre moyen de chauffage au fioul un peu moins polluant.

Tout d’abord, privilégiez les chaudières fioul à condensation qui permettent de réduire son empreinte carbone de près de 30 %.

La réduction des rejets d’oxydes d’azote est de près de 80 % et ceux des oxydes de soufre de plus de 50 %.

 

L’association d’une pompe à chaleur

De plus, vous pouvez envisager l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) air-eau dite en relève de votre chaudière.

 

Cette installation permet de réduire près de 80 % votre consommation d’énergie.

Il est possible d’utiliser la PAC en alterné ou en simultané de la chaudière.
Les économies d’énergie sont de mise avec ces deux fonctionnements.

 

Avec une telle installation, c’est la PAC qui fonctionne en priorité. Elle procure un confort tant sur le plan thermique que pour le porte-monnaie des copropriétaires.

 

La pompe à chaleur disposée en relève de la chaudière peut élever la température de l’eau chauffée par une chaudière qui serait sous-dimensionnée et donc peu puissante pour répondre aux besoins de chauffage des habitants possédant des radiateurs haute température.

Toutefois son installation demande un surcoût d’au moins 8 000 et jusqu’à 16 000 € qui s’ajoute au prix d’installation de la chaudière.

 

Le choix d’une solution écologique ouvre le droit aux aides

Opter pour une chaudière à condensation et/ou une PAC en relève vous permettra de bénéficier d’aides gouvernementales pour le financement de vos travaux.

 

Les aides ne s’appliquent uniquement que pour les modèles à condensation ; les autres sont jugés trop polluants.

 

Vous pourrez ainsi prétendre à :

  • La prime énergie
  • Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique), qui permet de se faire rembourser 30 % du prix du matériel sous forme d'avantage fiscal.

 

Pour en bénéficier, faites appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE), ces professionnels assermentés sont qualifiés pour l’installation d’équipements permettant de réduire les impacts écologiques.

 

Les démarches pour le remplacement

Lors de l’installation ou le remplacement de votre chaudière au fioul, la décision doit être prise en assemblée générale.

 

Il s’agit d’une prise de décision longue dans la durée.

En effet, il faut compter entre 2 à 3 ans entre le début des conversations et la réalisation des travaux.

 

Il convient avant toute chose de délimiter les besoins énergétiques de la copropriété.

Pour ce faire, il est nécessaire d’établir un audit énergétique.

Lors de cet audit, un expert inspecte l’intégralité de la copropriété, de son système de chauffage, mais aussi de son isolation, factures, etc.

Il détermine ainsi les besoins réels du bâtiment en l’indiquant sur un rapport d’expertise.

 

Grâce à ce document, le conseil syndical de la copropriété, en assemblée générale, détient toutes les informations nécessaires pour savoir quel type de matériel utiliser.

 

Un minimum de deux assemblées générales sont nécessaires pour les prises de décision concernant la chaudière.

Les votes sont établis à la majorité de l’article 24, majorité simple, si la chaudière est hors service ou vétuste. Dans le cas contraire, s’il s’agit de travaux d’amélioration, la majorité absolue de l’article 26 sera de mise.

 

L’entretien de la chaudière fioul

Une chaudière au fioul ne demande pas énormément d’entretien.

Toutefois, il est nécessaire d’en réaliser un pour assurer la pérennité de son installation.

Un entretien annuel pour le ramonage et le remplacement de pièces courantes comme les gicleurs doit être réalisée.

Cette petite visite de contrôle est facturée entre 100 et 200 € au minimum.

 

Pour un entretien facilité en copropriété, songez au contrat de chauffage, c’est le prestataire retenu qui s’occupe de tout sur votre chaudière, moyennant une cotisation.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi