Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Isolation intérieure : les solutions et le prix

La rénovation de l’isolation d’un immeuble en copropriété se fait de préférence par l’extérieur lors d’un ravalement de façade afin que les résidents ne perdent aucune surface habitable à l’intérieur de leur appartement. Toutefois, un projet collectif n’est pas toujours facile à mettre en place et les copropriétaires ont parfois besoin d’avoir recours à une isolation par l’intérieur pour bénéficier d’un meilleur confort thermique et phonique au quotidien dans leur logement.

La rénovation de l’isolation d’un immeuble en copropriété se fait de préférence par l’extérieur lors d’un ravalement de façade afin que les résidents ne perdent aucune surface habitable à l’intérieur de leur appartement. Toutefois, un projet collectif n’est pas toujours facile à mettre en place et les copropriétaires ont parfois besoin d’avoir recours à une isolation par l’intérieur pour bénéficier d’un meilleur confort thermique et phonique au quotidien dans leur logement.

 

Les avantages d’une isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur, tout comme l’isolation par l’extérieur, consiste en des travaux améliorant le confort de vie des résidents tout en permettant de réaliser des économies d’énergie non négligeables menant à la réduction de la facture énergétique des appartements de l’immeuble. De plus, s’occuper de la rénovation énergétique d’un appartement ou de l’ensemble du bâtiment permet de répondre aux exigences des réglementations thermiques en vigueur ou à venir et de donner une réelle plus-value au logement, intéressante dans le cas d’une mise en location ou d’une mise en vente.

 

Parmi les avantages de l’isolation intérieure, il est possible de citer la conservation et le respect de l’esthétique de la façade extérieure. En effet, lorsque la façade est en pierre, par exemple, il serait dommage de devoir la recouvrir par une isolation par l’extérieur. Il faut aussi évoquer le coût de l’isolation qui est moins cher par l’intérieur que par l’extérieur.

 


Les inconvénients d’une isolation par l’intérieur

Toutefois, les travaux de rénovation de l’isolation par l’intérieur induisent une préparation de travaux importante, puisque tout l’espace doit être dégagé de manière à rendre les parois accessibles par les professionnels. Mieux vaut donc réaliser les travaux à l’occasion de la rénovation des revêtements muraux ou de la modification du revêtement de sol.

 

Parmi les autres inconvénients de l’isolation par l’intérieur, il faut citer la réduction de la surface habitable causée par l’épaisseur de l’isolant, mais aussi le fait que le risque de ponts thermiques est plus élevé qu’avec une isolation par l'extérieur. Ces ruptures d'isolation sur l'enveloppe du bâtiment sont d’autant plus fréquentes avec une isolation par l’intérieur puisque des interruptions sont à prévoir au niveau du plancher et des murs porteurs. Il faut aussi savoir qu’une isolation par l’intérieur mal installée peut être sujette à des problèmes de condensation, tout particulièrement l’hiver. En effet, l’humidité présente dans l’air traverse le mur jusqu’à l’isolant et peut créer des problèmes de condensation importants. Installer une membrane frein-vapeur ou une membrane pare-vapeur parfaitement étanche est la solution adaptée pour éviter ces risques de condensation.

 

L’isolation par l’intérieur a également pour inconvénient de ne pas bénéficier des performances de l’inertie thermique naturelle des murs, contrairement à l’isolation par l’extérieur. En effet, quel que soit le matériau dans lequel les parois sont construites (béton, pierre, brique, etc.), leur épaisseur permet d’amortir les pics de températures.

 

Le dernier inconvénient concernant une isolation par l’intérieur concerne les travaux en eux-mêmes, puisqu’en rénovation, les pièces sont meublées et il est nécessaire de tout déplacer, voire rendre le logement inaccessible.

 


Les différentes techniques d’isolation par l’intérieur

Pour isoler un appartement par l’intérieur ou pour isoler les combles de l’immeuble par l’intérieur, plusieurs techniques d’isolation peuvent être mises en place par le professionnel se chargeant des travaux.

 

Différentes techniques d’isolation par l’intérieur

Caractéristiques

Installation avec ossature

Une ossature métallique ou une ossature en bois permet de fixer l’isolant sur la paroi. Les appuis de l’ossature ont l’avantage de réduire les risques de ponts thermiques de l’isolation.

Installation par insufflation

Pour la technique d’isolation par insufflation, les isolants utilisés sont les laines minérales ou la ouate de cellulose. Ces éléments sont alors achetés en vrac. Une machine spécifique permet de les broyer et de les décompacter avant de les injecter avec une buse ou un tuyau.

Installation avec pose de panneaux isolants (polyuréthane, laines minérales, polystyrène, etc.)

Cette technique de pose consiste à visser l’isolant sur des tasseaux.

Installation avec collage de panneaux isolants

Une fois les panneaux isolants collés sur la paroi, il est nécessaire d’installer la finition. Il peut aussi bien s'agir de plaque de plâtre que d’un revêtement en bois, etc.

 

Selon la configuration de votre appartement, certaines techniques d’installation de l’isolation par l’intérieur sont préconisées. Sachez par exemple que dans le cas où la surface des murs est irrégulière, la technique d’isolation la plus adaptée est une installation par ossature. L’installation par collage des panneaux isolants est, quant à elle, impossible dans ce cas de figure. Il en sera de même si vous avez besoin de passer des câbles derrière l’isolant.

 

Pour les endroits difficilement atteignables, c’est notamment parfois le cas pour l’isolation des combles, il est conseillé d’avoir recours à l’isolation par insufflation.

 

En copropriété, l’isolation avec ossature est aussi particulièrement adaptée pour les murs mitoyens avec les voisins. En effet, les vibrations sonores sont ainsi mieux amorties. Il faudra toutefois éviter les ossatures traversant l’isolant puisqu’elles réduisent considérablement les performances de l’isolant.

 

Choisir son isolant intérieur en copropriété

Pour procéder à une isolation par l’intérieur, vous pouvez choisir parmi 4 familles de matériaux :

  • les isolants minéraux (comme la laine de roche ou la laine de verre, etc.) ;
  • les isolants naturels (comme la fibre de bois, la laine de coton, le liège, la paille, etc.) ;
  • les isolants synthétiques (comme le polyuréthane ou le polystyrène, etc.) ;
  • les isolants récents (comme les panneaux isolants sous vide, les aérogels ou encore les peintures isolantes, etc.).

 

Afin de faire le bon choix en termes d'isolation, nous vous conseillons de vous attarder principalement sur la résistance thermique et la conductivité thermique des différents matériaux entre lesquelles vous hésitez. Dans un second temps, nous vous recommandons de vérifier également les caractéristiques des isolants concernant leur résistance à l’humidité et aux incendies.

 

Le prix d’une isolation par l’intérieur coûte moins cher que le prix d’une isolation par l’extérieur. De plus, en copropriété, cela vous évite de modifier l’apparence de l’immeuble. Cela signifie que vous n’aurez pas besoin de faire une déclaration de travaux en mairie. Vous n’aurez pas non plus besoin d’obtenir l’aval des copropriétaires lors d’une assemblée générale.

 

Si le coût global des travaux est principalement lié aux performances de l’isolant, mieux vaut opter pour un isolant dense qui ne subira pas de tassements avec le temps. Voici les densités que nous vous conseillons selon le matériau choisi :

 

Type d’isolant concerné

Densité conseillée pour éviter les tassements

Laine minérale

densité supérieure à 25 kg/m³

Fibre de bois

densité supérieure à 40 kg/m³

Ouate de cellulose insufflée

densité supérieure à 45 kg/m³

 


L’isolation phonique par l’intérieur

En copropriété, prévoir l’isolation phonique de son appartement est primordial pour se protéger des bruits provenant de l’extérieur mais aussi de chez les voisins. Les nuisances sonores peuvent en effet provenir du couloir, des voisins d’à côté ou des voisins du dessus. Afin de ne pas gêner les voisins du dessous, il est bon, aussi, de prévoir l’isolation phonique de votre sol.

 

L’isolation acoustique permet d’améliorer le confort de vie des résidents au quotidien et peut faire l’objet d’une seule et même intervention lors de l’installation d’une isolation thermique par l’intérieur. Il existe trois types de catégorie de bruits :

 

Les différents types de bruits

Caractéristiques

Bruits aériens

Les bruits aériens peuvent provenir de l’intérieur comme de l’extérieur et s’insinuent dans le logement par les ponts phoniques des portes, des fenêtres, des volets roulants, etc.

Bruits d’impact (ou bruits solidiens)

Les bruits d’impact sont très gênants en copropriété. Ils proviennent généralement du logement situé juste au-dessus, mais peuvent parfois se propager dans plusieurs logements. Les bruits d’impact comprennent :

  • les bruits de pas ;
  • les chutes d’objets ;
  • les déplacements de meubles, etc.

Les bruits d’impacts peuvent également venir de l’extérieur, il s’agira alors de la circulation des voitures, du passage d’un train ou du métro, etc.

Bruits d’équipements

Les bruits des équipements sont provoqués par la chaudière, les tuyauteries, le système de ventilation de l’appartement. Une isolation phonique efficace permet de réduire considérablement la gêne occasionnée.

 

Selon la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA) entrée en vigueur depuis le 1er janvier 1996, les nouveaux immeubles construits doivent respecter un certain nombre d’exigences en termes de performances phoniques concernant :

  • l’isolation aux bruits extérieurs ;
  • l’isolation aux bruits d’impacts transmissibles d’un logement à un autre.

 

En janvier 2000, la modification de cette réglementation fixe les exigences acoustiques :

  • à 53 dB pour les bruits aériens intérieurs entre les habitations ;
  • à 58 dB contre les bruits d’impact ;
  • à 30 dB contre les bruits aériens extérieurs.

 

Toutefois, les immeubles plus anciens ne disposent souvent pas de telles performances acoustiques. Dans un immeuble neuf, les résidents peuvent aussi souhaiter améliorer les performances acoustiques de leur appartement afin d’améliorer leur confort de vie au sein de leur logement. Afin de disposer d’une isolation phonique efficace, il est important de n’oublier aucune zone du logement, pour cela, il faut :

  • isoler le plafond ;
  • isoler le sol ;
  • isoler les murs et l’ensemble des cloisons ;
  • isoler les portes ;
  • isoler les fenêtres ;
  • isoler les coffres des volets roulants ;
  • isoler les équipements émettant du bruit.

 

Voici un tableau présentant le niveau de performances acoustiques des isolants phoniques :

 

Isolants phoniques

Niveau de performances acoustiques

Isolants minéraux

Laine de roche

très bonnes performances

Laine de verre

bonnes performances

Verre cellulaire

bonnes performances

Vermiculite exfoliée

bonnes performances

Perlite expansée

bonnes performances

Argile expansée

bonnes performances

Isolant naturel

Liège expansé

très bonnes performances

Fibres de bois

très bonnes performances

Fibres de coco

très bonnes performances

Toiture végétalisée

très bonnes performances

Ouate de cellulose

très bonnes performances

Laine de lin

bonnes performances

Laine de mouton

bonnes performances

Laine de chanvre

bonnes performances

Laine de coton

bonnes performances

Paille

bonnes performances

Plumes de canard

bonnes performances

Torchis

bonnes performances

Isolant synthétique

Mousse phénolique

excellentes performances

 

Des isolants comme le polyuréthane et le polystyrène disposent de performances d’isolation acoustique médiocres.

 

Afin de renforcer l’isolation du sol, nous vous conseillons également d’installer un revêtement de sol adapté. En effet, l’installation d’une moquette permet d’atténuer efficacement les bruits d’impacts.

 

Le prix d’une isolation thermique par l’intérieur

Différents facteurs ont une influence sur le prix de l’isolation par l’intérieur d’un appartement en copropriété. Ce sera notamment le cas de la technique de pose utilisée par le professionnel réalisant les travaux, mais aussi de la surface globale à isoler. Le choix du matériau isolant thermiquement et phoniquement ainsi que son épaisseur aura également un impact sur le devis fourni par le professionnel avant le commencement des travaux. De plus, lors de travaux de rénovation de l’isolation des murs, des planchers et des plafonds, il est indispensable de procéder à la dépose de nombreux éléments comme :

  • les radiateurs ;
  • les revêtements de murs, de sols et de plafonds (papier peint, carrelage, parquet, etc.) ;
  • les prises électriques, etc.

Ces éléments devront ensuite être remis en place. Vous pourrez vous charger vous-même de déplacer vos meubles, vos cadres et tous les éléments gênants ou confier aussi cette mission au professionnel.

 

Concernant le prix de ces isolants, il est différent d’un matériau à l’autre. Voici un tableau comparatif des différents prix par matériaux pour une épaisseur de 10 cm.

 

Différents types d’isolant

Prix TTC pour une épaisseur de 10 cm

Verre cellulaire

10 à 50 € le m²

Isolant mince

5 à 10 € le m²

Laines minérales (laine de verre, laine de roche, etc.)

5 à 20 € le m²

Polystyrène

15 à 25 € le m²

Polyuréthane

15 à 25 € le m²

Fibres végétales (fibres de lin, fibres de chanvre, fibres de bois, laine de coton, etc.)

15 à 40 € le m²

 

Le prix de la main d’oeuvre pour une isolation par l’intérieur en copropriété coûte généralement entre 20 et 40 € TTC par m². Il faut donc compter entre 40 et 100 € TTC le m² pour un prix incluant les fournitures et la main d’oeuvre. Veuillez noter que ces prix concernent l’isolation des murs. L’isolation par l’intérieur du plafond coûte généralement un peu plus cher en main d’oeuvre puisque les conditions d’intervention sont plus complexes.

 


Le prix d’une isolation phonique par l’intérieur

Voici un tableau récapitulatif des différents prix à prévoir pour l’isolation phonique par l’intérieur d’un appartement en copropriété. Ces tarifs comprennent le coût des matériaux ainsi que le coût de la main d’oeuvre.

 

Isolation phonique par l’intérieur

Prix TTC

Isolation phonique du sol

entre 15 et 50 € par m²

Isolation phonique du plafond

entre 20 et 80 € par m²

Isolation phonique d’un mur ou d’une cloison

entre 20 et 50 € par m²

Installation d’une porte intérieure isolée acoustiquement

entre 250 et 1 200 € par porte

Installation d’un double vitrage acoustique

entre 150 et 350 € par m²

 

Avant de réaliser des travaux de rénovation phonique, nous vous conseillons de prévoir la réalisation d’un diagnostic acoustique afin de connaître les failles de votre isolation et de pouvoir connaître les travaux à privilégier. Le prix d’un diagnostic acoustique varie entre 150 et 700 € TTC selon la superficie du logement.

 

Les aides financières et subventions

Afin de réduire l’investissement nécessaire à la rénovation de l’isolation intérieure de l’immeuble ou d’un appartement, les copropriétaires peuvent bénéficier de différentes aides et subventions accordées par différents organismes pour de nombreux travaux permettant de faire des économies d’énergie. Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, les copropriétaires pourront en effet bénéficier :

  • d’un taux de TVA réduit à 5,5 % ;
  • du crédit d’impôt de 30 % pour la transition énergétique (CITE) ;
  • d’une Prime Énergie (Primes CEE) ;
  • de certaines aides de l’Anah (Agence nationale de l'habitat) ;
  • d’un éco-prêt à taux zéro ;
  • et de différentes aides locales, départementales et régionales.

 

Le cumul de ces différentes aides permet de couvrir une grande partie des frais liés aux travaux.

 

Pour l’isolation phonique du logement, les copropriétaires peuvent également bénéficier d’une aide financière à l’insonorisation de leur appartement lorsque l’immeuble est situé à proximité d’un grand aéroport. Cette aide financière est alors versée par l’exploitant de l’aéroport.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi