Des travaux dans mon immeuble
Demande de devis

Pompe à chaleur air-air : principe, coût, entretien et fonctionnement

La pompe à chaleur air-air utilise le principe de fonctionnement de l’aérothermie pour produire du chauffage en hiver. Certains modèles réversibles permettent également de bénéficier d’une solution de rafraîchissement bienvenue en été. L’appareil capte les calories présentes dans l’air ce qui permet d’utiliser une énergie gratuite et propre, sans conséquences pour l’environnement.

Pompe à chaleur air-air : principe, coût, entretien et fonctionnement
Pompe à chaleur air-air : principe, coût, entretien et fonctionnement

Le principe de fonctionnement de l’aérothermie

L’aérothermie, comme la géothermie, l’hydrothermie ou le solaire, et un système permettant d’utiliser une énergie gratuite. Dans le cas de l’aérothermie, ce sont les calories présentes dans l’air qui sont récupérées pour chauffer un logement. Une pompe à chaleur permet ainsi de faire de réelles économies d’énergie en utilisant beaucoup moins d’électricité que tout autre système de production du chauffage.

 

Le circuit d'une pompe à chaleur air-air contient un gaz appelé fluide frigorigène. L'air chaud extérieur vient apporter les calories nécessaires pour transformer ce fluide en air chaud pouvant ensuite réchauffer le logement. Si une PAC aérothermique permet de réchauffer ou de rafraîchir une pièce, il ne s’agit toutefois pas d’un appareil suffisamment performant pour assurer la production de l’eau chaude sanitaire.

 

Lors de ce processus, la température et la pression du fluide frigorigène augmente. C'est cela qui permet d’obtenir un air réchauffé qui est ensuite envoyé dans le logement via un système de ventilation. Ce sont des émetteurs de chaleur différents de ce que vous avez l’habitude de voir. Ainsi, avec un PC réversible de l’air chaud sort de l’appareil en hiver et de l’air froid en été.

 

Si la pompe à chaleur air-air permet de faire des économies d’énergie sur toute l’année, c’est qu’elle utilise moins d’électricité pour fournir les mêmes performances que votre système de production de chauffage actuel. Des études ont été menées et une pompe à chaleur air-air permet de réduire par 3 la facture énergétique annuelle.

 

Un chauffage d’appoint nécessaire

La pompe à chaleur air-air ne peut pas, à elle seule, subvenir aux besoins en chauffage d’un logement. En effet, son mode de fonctionnement dépend directement des conditions climatiques extérieures. S’il fait trop froid dehors, la pompe à chaleur sera moins performante. Plus les températures sont élevées, plus le rendement de l’appareil l’est aussi.

 

Veuillez noter qu’une pompe à chaleur fonctionne jusqu’à ce que les températures extérieures atteignent -10° (voire -20° pour les modèles les plus performants). Un chauffage d’appoint permettra d’accompagner la pompe à chaleur lors des périodes de très grand froid.

 

Les différents modèles

Nous pouvons différencier 3 types de pompes à chaleur air-air :

  • la pompe à chaleur air-air monosplit ;

  • la pompe à chaleur air-air multisplit ;

  • et la pompe à chaleur air-air gainable.

 

Différents modèles de PAC air-air

Composition

Utilisation

Pompe à chaleur air-air monosplit

  • une unité intérieure

  • et une unité extérieure

  • chauffe une seule pièce (idem pour la fonction rafraîchissement)

Pompe à chaleur air-air multisplit

  • plusieurs unités intérieures

  • pour une seule unité extérieure

  • régulation des unités intérieures indépendamment les unes des autres

  • permet de chauffer l’ensemble d’un logement

Pompe à chaleur air-air gainable

  • une unité intérieure centralisée

  • et une unité extérieure

  • un réseau de gaine permet de diffuser l’air chaud dans toutes les pièces du logement

  • idem pour l’air froid en été

  • les pièces peuvent être régulées indépendamment les unes des autres

 

Le coefficient de performance (COP) d’une PAC air-air

Le COP ou coefficient de performances est un indicateur précis du nombre de kWh de chaleur que permet de produire la consommation d’1 kWh d'électricité. Pour information, lorsque vous consultez les caractéristiques des différents modèles de pompe à chaleur, sachez que le COP d’une PAC air-air est généralement de 3, ce qui correspond à une consommation électrique peu importante.

 

La puissance calorifique d’une PAC air-air

La puissance calorifique d’une pompe à chaleur air-air est calculée en kW. Elle permet de savoir, pour chaque modèle, la capacité de production de chaleur de l’équipement. Afin que la pompe à chaleur réponde à vos besoins, vous devrez prendre en compte :

  • les conditions climatiques de la région dans laquelle vous vous trouvez ;

  • la taille du logement à chauffer.

 

Ces deux facteurs sont essentiels pour déterminer la puissance calorifique nécessaire pour le bon fonctionnement de la pompe à chaleur choisie. Les modèles récents disposent d’une puissance calorifique comprise entre 5 et 20 kW.

 

Installation d’une pompe à chaleur air-air

En copropriété, avant d’installer une pompe à chaleur air-air, il convient de commencer par obtenir les autorisations nécessaires. Il faudra notamment obtenir l’aval de la mairie et l’aval des autres copropriétaires. En effet, la pompe à chaleur aérothermique se compose d’une ou de plusieurs unités intérieures, mais aussi d’une unité extérieure. Or, cette unité extérieure se place sur la façade extérieure de l’immeuble et vient en modifier l’apparence. Comme tous les travaux de ce type, le copropriétaire à l’initiative des travaux doit obtenir l’aval :

  • du service d’urbanisme de la mairie (autorisation à demander au moins un mois avant le début du chantier) ;

  • des copropriétaires lors d’une assemblée générale (si le règlement de copropriété n’interdit pas d’installer une unité extérieure de PAC en façade).

 

Si l’installation de l’unité extérieure comme de l’unité intérieure est relativement simple, il est important de choisir un emplacement extérieur qui n’engendre pas de conflit avec le voisinage, en termes d’apparence, certes, mais aussi de nuisances sonores. En effet, selon les modèles, l’unité extérieure d’une pompe à chaleur air-air peut être plus ou moins bruyante. Cette information est présente sur la fiche de caractéristiques de la PAC.

 

Les possibles nuisances sonores peuvent d’ailleurs être une raison de la non-obtention de l’aval des copropriétaires. Nous vous conseillons de prévoir l’installation de panneaux acoustiques et de justifier l’absence de gêne auditive pour les autres résidents avec différents documents lors de l’assemblée générale. Dans la mesure du possible, éviter d’installer l’unité extérieure :

  • dans un angle ou un recoin (ce sont des espaces propices aux renvois du son) ;

  • trop près du logement voisin (des distances minimales doivent être respectées).

 

L’installation des unités intérieures doit se faire dans chaque pièce (salon, chambres, etc.). Nous vous conseillons de les placer au-dessus des portes d’entrées des pièces concernées. Elles seront reliées à unité extérieure par le circuit contenant le fluide frigorigène.

 

Coût d’une pompe à chaleur air-air

Selon l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), il faut compter près de 100 € TTC par m² à chauffer pour l’installation et la pose d’une pompe à chaleur air-air. Sachez que le coefficient de performance de la pompe à chaleur que vous choisirez a beaucoup d’importance en termes de prix. En effet, plus le coefficient de performance est bon, plus le coût d’investissement sera élevé. Il en va de même pour la puissance calorifique de l’appareil.

 

Prestation

Prix TTC

Fourniture (hors pose)

entre 5 500 et 9 500 €

Fourniture et pose

Installation des capteurs extérieurs (hors fourniture)

entre 1 500 et 5 000 €

Unité intérieure*

entre 1 600 et 3 000 €

Coût global

entre 8 000 et 12 000 €

 

*Selon la surface d’une pièce, une unité intérieure peut suffire. Pour une grande pièce, il peut être nécessaire d’installer une deuxième unité intérieure. Pour chauffer en hiver et rafraîchir en été l’ensemble d’un logement, nous vous conseillons de faire installer une unité intérieure par pièce.

 

Un retour sur investissement rapide

L’installation d’une pompe à chaleur air-air permet un retour sur investissement rapide grâce à la gratuité de l’énergie utilisée. Si elle consomme un petit peu d’électricité pour fonctionner, elle permet tout de même d'économiser deux tiers de l’électricité habituellement consommée. En effet, avec une pompe à chaleur, une consommation électrique de 1 kWh permet de produire 3 kWh de chaleur.

 

Les études de cas actuelles montrent qu’une pompe à chaleur devient rentable à partir de sa 6ème année de fonctionnement au sein d’une maison de 100 m² accueillant 4 personnes et étant équipée de convecteurs électriques. En effet, dans un tel cas près de 1 300 € d’électricité sont économisés chaque année.

 

Les aides et subventions

Si la plupart des pompes à chaleur sont éligibles au crédit d’impôt de 30 % sur la transition énergétique (CITE), ce n’est pas le cas de la PAC air-air. Il est toutefois possible de bénéficier de d’autres aides financières et subventions pour l’installation d’un tel équipement, parmi lesquelles :

  • des subventions de l’Etat ;

  • des aides régionales, départementales ou locales ;

  • des aides de l’Anah (Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat), etc.

 

Si ces aides financières permettent de réduire les frais d’investissement liés à l’installation d’une pompe à chaleur aérothermique, veuillez toutefois vous renseigner au préalable des conditions d’exigibilité de chacune de ces aides pour éviter les mauvaises surprises.

 

Pour bénéficier de ces différentes aides et subventions, un point commun demeure l’obligation de réalisation des travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Entretien d’une pompe à chaleur air-air

L’obligation d’entretien d’une pompe à chaleur par un professionnel dépend directement de la quantité de fluide frigorigène contenue par l’appareil. Ainsi, toute pompe à chaleur air-air contenant plus de 2 kg de fluide frigorigène doit obligatoirement être contrôlée une fois par an par un professionnel certifié. Si nous vous conseillons fortement de faire contrôler votre pompe à chaleur air-air une fois par an dans tous les cas, pour un modèle disposant de moins de 2 kg de fluide frigorigène, cela n’est pas obligatoire.

 

La copropriété a la possibilité de signer un contrat d’entretien avec l’installateur certifié se chargeant de la pose ou d’en choisir un autre.

 

Il est aussi indispensable de procéder à un dépoussiérage régulier de l’unité extérieure afin d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil.

Je note le guide

Devis et information

Travaux, aménagement ou rénovation dans votre copropriété ?

Vos coordonnées
Votre copropriété
Envoyer votre demande

* Champs obligatoires

A lire aussi